Petit bonhomme à la fenêtre

De
Publié par

Louis était malade. Il souffrait d’une étrange maladie qui l’empêchait de marcher et lui avait fait perdre la vue. Aveugle, il ne pouvait pas voir les gens qui passaient près de sa fenêtre…
Curieux, il voulait tout savoir, tout entendre, tout sentir, tout toucher et tout goûter. Ses quatre sens devenaient ses yeux. Il passait son temps à interpeller les gens qui passaient près de sa fenêtre.
Un jour, il entendit la boîte aux lettres s’ouvrir et se fermer…
Publié le : samedi 21 mai 2011
Lecture(s) : 20
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896825752
Nombre de pages : 62
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Berthier Pearson
Petit bonhomme à la fenêtre
L E P E T I T BONHOMME à l a f e n ê t r e
L E
B e r t h i e r P e a r s o n
P E T I T BONHOMME à l a f e n ê t r e
conte
illustrations de Denise Paquette
Pour ses activités d’édition, Bouton d’or Acadie reconnaît l’aide financière de la Direction des arts du Nouveau-Brunswick, du Conseil des Arts du Canada, du ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ).
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adapta-tion réservés pour tous pays.
Titre : Le petit bonhomme à la fenêtre Texte : Berthier Pearson Illustrations : Denise Paquette
Papier PDF ePub
ISBN 2-93518-07-1 ISBN 978-2-89682-225-6 ISBN 978-2-89682-575-2
e Dépôt légal : 3 trimestre 2006 Bibliothèque nationale du Canada Bibliothèque nationale du Québec
© Bouton d’or Acadie 204 - 236, rue Saint-Georges Moncton (N.-B.) E1C 1W1 Téléphone : (506) 382-1367 Télécopieur : (506) 854-7577 Courriel : boutondoracadier@nbaibn.com Internet : www.boutondoracadie.com
Mot de l’auteur
Un jour, je rendis visite à une étudiante qui s’était cassé une jambe. Elle ne pouvait pas venir à la polyvalente pour y suivre ses cours. Ses parents avaient demandé au directeur de lui envoyer un pro -fesseur une fois la semaine pour ne pas qu’elle prenne trop de retard dans ses études. Je fus choisi. Quelle ne fut pas ma surprise de voir son petit frère malade, accoudé à la
8
fenêtre du salon, m’interpeller de sa
petite voix mélodieuse. Il n’arrêtait pas de me poser des questions. Sa grande sœur m’expliqua alors ce qu’il faisait tous les jours à la fenêtre. Pour toi, j’ai écrit sa petite histoire.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi