Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Petit ange

de land-editions

Comme neige

de land-editions

suivant
img

Promise

-nouvelle-

Par David Forrest

 

Copyright 2011 David Forrest

ISBN: 979-10-91605-26-7

 

1.

Elle s'était toujours gardée de s'habiller trop sexy, avait toujours évité les quartiers mal famés ou même de sortir la nuit. Elle avait toujours été prudente afin de ne pas s'attirer de problème.

Et pourtant, un problème, elle en avait un, là. Un putain de problème, même.

Elle tremblait. Elle essaya de calmer les incontrôlables frémissements, horrifiée de sentir son corps lui échapper. C'était la première fois qu'elle ressentait vraiment la peur.

Et à vrai dire, elle aurait préféré ne jamais connaître cette terrible émotion.

Le pire, c'est qu'elle se souvenait exactement de ce qui lui était arrivé.

Peut-être aurait-il mieux valu qu'elle subisse un traumatisme, du genre qui crée des trous de mémoire. Un bon gros état de choc qui lui aurait effacé tout ça de la tête à jamais.

 

C'était allé vite.

Elle avait dû se rendre aux toilettes du centre commercial, à cause de sa vessie qui menaçait de lâcher à tout moment (Mamie avait raison : deux tasses de thé le matin c'est une de trop).

Elle s'y était rendue avec réticence. Elle détestait ces lieux publics, de véritables nids à germes. D'un glauque, en plus.

Enfin, celles-là, pas trop. Elle les avait trouvées étonnamment correctes. Bien éclairées, apparemment propres, elles sentaient juste un peu trop le désinfectant. Valait mieux ça qu'un parfum d'urine fraîche ou des relents de caca. Au moins, l'odeur de propre, ça ne lui retournait pas l'estomac.

Elle avait tapissé la lunette des toilettes de papier hygiénique avant d'uriner à moitié debout, se gardant de toucher le siège.

Elle se souvenait du plic-plic de son urine éclaboussant la cuvette. Ça l'avait dégoutée au point de gâcher son soulagement.

Dommage : pisser quand on a la vessie sur le point d'exploser, ça vaut parfois presque un petit orgasme.

Du bout des doigts, elle avait repoussé dans la cuvette son anneau de papier, avant de tirer la chasse.

Elle s'était quand même forcée à vérifier que tout s'évacuait bien avant de se rhabiller.

Puis elle avait déverrouillé la porte.

Quand elle avait poussé le battant, il lui était revenu violemment au visage. Le choc l'avait sonnée. C'était étonnant, comme sensation. Pas douloureux – pas encore. Très déstabilisant. Comme une sorte d'ivresse immédiate.

Sa vision s'était embuée, elle avait complètement perdu l'équilibre et était tombée en arrière.

Elle s'était cognée contre la cuvette, avait rebondi en glissant vers l'avant et s'était retrouvée à quatre pattes. Elle avait pensée à ses pauvres mains. Le sol était sûrement infesté de microbes.

Puis ses membres s'étaient dérobés sous elle. Sa joue s'était retrouvée contre le carrelage froid. L'odeur d'urine était plus forte à cet endroit.

Le bruit de la chasse d'eau qui se remplissait juste à côté était bizarre, cotonneux.

Elle était encore sonnée quand elle avait senti une grosse main lui recouvrir la bouche et le nez. Un bras...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin