Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Passage

de robert-laffont

LA TRIBU EGAREE

de harmattan

Du même publieur

2
Titre
Résurgence
3
Titre Joshua Zell
Résurgence
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-7300-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748173000 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-7301-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748173017 (livre numérique)
6
.
.
8
Chapitre 1.
CHAPITRE1
Bertrand acheva de préparer le petit déjeuner. Il vérifia que rien ne manquait et, satisfait de sa rapide inspection, décida d’appeler sa fille.– Virginie ! cria-t-il du bas des marches de l’escalier menant au premier étage. Il n’obtint aucune réponse confirmant que son appel avait été bien réceptionné mais, de toutes façons, il n’en attendait pas.Il tira à lui une des chaises disposées autour de la table et s’y assit. Il ne lui restait plus qu’à patienter. C’était chaque matin la même sérénade : Virginie traînassait dans son lit et, suite à cela, c’était la course. Sur ce point, elle tenait bien de sa mère.Cette dernière éprouvait également d’énormes difficultés à s’extirper de ses draps et s’apprêtait toujours à la dernière minute.Il y avait cependant une amélioration par rapport aux autres jours étant donné que son épouse se trouvait déjà sous la douche.
9
Résurgence
Bertrand réitéra son appel et obtint un « oui » ensommeillé. Virginie se trouvait encore dans son lit et allait arriver une fois de plus en retard à l’école !– Je ne sais pas si tu as vu l’heure mais il est temps de t’activer un peu ! cria-t-il du bas des marches. – Ouais, ça va ! J’arrive ! A en juger par le ton employé, Bertrand était sûr que sa fille était maintenant tout à fait réveillée.Delphine, son épouse, entra à ce moment dans la cuisine.– Bonjour, chéri ! lui dit-elle en baillant. – Salut, ma puce. Tu as bien dormi ? – Comme un loir ! Et toi ? – Ca peut aller. – Tu as l’air bien nerveux. – A qui la faute ? Je ne voudrais pas te stresser mais il est temps de se dépêcher si on ne veut pas rater le train. – Calme-toi ! Si on manque celui-là, il y en aura bien un après. – Comme tu veux ! capitula Bertrand, voyant bien qu’il ne servait à rien d’insister. Bertrand et Delphine étaient tous deux agents de l’état. Ils travaillaient dans le même ministère et bénéficiaient d’un horaire flottant au sein de celui-ci. Cela signifiait que leur heure d’arrivée importait peu pour autant qu’ils ne
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin