Résurgence

De
Publié par

Un couple tranquille et sans histoires emménage dans leur nouvelle maison avec leur fille. Rapidement, des phénomènes étranges se produisent. Des voix se font entendre, des bruits suspects se produisent la nuit... La mauvaise réputation dont est victime la maison semble justifiée. Les nuits se peuplent de cauchemars et d'hallucinations, le comportement du père change à un point tel que l'on pourrait croire qu'il se transforme en une autre personne. Un être cruel, sadique et violent. La maison semble rendre fous ses occupants.
Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 219
Tags :
EAN13 : 9782748173000
Nombre de pages : 209
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Résurgence
3
Titre Joshua Zell
Résurgence
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-7300-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748173000 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-7301-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748173017 (livre numérique)
6
.
.
8
Chapitre 1.
CHAPITRE1
Bertrand acheva de préparer le petit déjeuner. Il vérifia que rien ne manquait et, satisfait de sa rapide inspection, décida d’appeler sa fille.– Virginie ! cria-t-il du bas des marches de l’escalier menant au premier étage. Il n’obtint aucune réponse confirmant que son appel avait été bien réceptionné mais, de toutes façons, il n’en attendait pas.Il tira à lui une des chaises disposées autour de la table et s’y assit. Il ne lui restait plus qu’à patienter. C’était chaque matin la même sérénade : Virginie traînassait dans son lit et, suite à cela, c’était la course. Sur ce point, elle tenait bien de sa mère.Cette dernière éprouvait également d’énormes difficultés à s’extirper de ses draps et s’apprêtait toujours à la dernière minute.Il y avait cependant une amélioration par rapport aux autres jours étant donné que son épouse se trouvait déjà sous la douche.
9
Résurgence
Bertrand réitéra son appel et obtint un « oui » ensommeillé. Virginie se trouvait encore dans son lit et allait arriver une fois de plus en retard à l’école !– Je ne sais pas si tu as vu l’heure mais il est temps de t’activer un peu ! cria-t-il du bas des marches. – Ouais, ça va ! J’arrive ! A en juger par le ton employé, Bertrand était sûr que sa fille était maintenant tout à fait réveillée.Delphine, son épouse, entra à ce moment dans la cuisine.– Bonjour, chéri ! lui dit-elle en baillant. – Salut, ma puce. Tu as bien dormi ? – Comme un loir ! Et toi ? – Ca peut aller. – Tu as l’air bien nerveux. – A qui la faute ? Je ne voudrais pas te stresser mais il est temps de se dépêcher si on ne veut pas rater le train. – Calme-toi ! Si on manque celui-là, il y en aura bien un après. – Comme tu veux ! capitula Bertrand, voyant bien qu’il ne servait à rien d’insister. Bertrand et Delphine étaient tous deux agents de l’état. Ils travaillaient dans le même ministère et bénéficiaient d’un horaire flottant au sein de celui-ci. Cela signifiait que leur heure d’arrivée importait peu pour autant qu’ils ne
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.