Saint Nicolas, le boucher et les trois petits enfants

De
Publié par

Un méchant boucher a odieusement tué, puis découpé et mis au saloir trois petits enfants. Sept ans plus tard, le bon saint Nicolas, passant par là, les ressuscite. Cette légende est bien connue. Mais d'où vient-elle ? Comment et où est-elle née ? Dans quel contexte ? De quand date la fameuse chanson qui la raconte ? Voici une enquête sur la genèse et la transformation de cette légende à travers mille ans de culture, en passant dans de nombreux pays européens et le Canada.
Publié le : lundi 1 novembre 2010
Lecture(s) : 202
EAN13 : 9782296448520
Nombre de pages : 421
Prix de location à la page : 0,0214€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Saint Nicolas, le boucher et les trois petits enfants
Jean-François MAZET Saint Nicolas, le boucher et les trois petits enfants Biographie d’une légende
© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13319-8 EAN : 9782296133198
Pour Louise
Un horrible meurtre a été commis. La rumeur parle d’un méchant boucher, qui aurait odieusement tué, puis découpé et mis au saloir trois petits enfants qui s’en étaient allés glaner aux champs. On raconte aussi que saint Nicolas, passant par là, les a ressuscités sept ans plus tard. On en a même fait une chanson... Mais qu’en est-il exactement? Où ce drame s’est-il déroulé? Qui étaient les malheureuses victimes et combien étaient-elles? Qui était l’assassin et quel était son mobile? A-t-il agi seul? Pourquoi saint Nicolas s’est-il mêlé à l’histoire et pourquoi seulement sept ans plus tard? L’affaire se présente mal à l’enquêteur d’aujourd’hui : les faits datent de près de mille ans! Plus de témoins directs ou indirects… On ne peut plus qu’interroger les manuscrits et incunables anciens relatant ce crime sordide, ainsi que l’abondante iconographie et les innombrables productions littéraires, poétiques, lyriques, musicales etc. qu’il a suscitées au fil des siècles. C’est à ce travail que s’est livré l’auteur du présent ouvrage et il lui aura fallu non pas sept, mais cinq ans tout de même, pour mener à bien cette enquête minutieuse et faire un peu de lumière sur cet événement tragique. On trouvera ici présenté l’ensemble des pièces originales du dossier. Mais que le lecteur se rassure : plus qu’à une froide enquête policière, la recherche de la vérité s’apparentera plutôt à un merveilleux voyage au cœur de mille ans de culture européenne. On y croisera des clercs du Moyen Âge s’exprimant en latin, des chanteurs de rue déclamant des complaintes édifiantes, des chanteurs traditionnels dépositaires d’une longue tradition orale, des musiciens, des écrivains, des poètes, des peintres... On se rendra non seulement en France, dans les plus belles cathédrales et de plus humbles églises, en Grande Bretagne, en Hollande et dans toute l’Europe y compris les Îles Féroé et la lointaine Islande, mais aussi en Amérique du Nord, et notamment en Acadie et au Québec. Et finalement, c’est une biographie qu’on va lire ci-après, pas celle de saint Nicolas, ni celle du boucher ou des trois enfants, mais celle du véritable protagoniste de toute cette affaire : la légende elle-même...
7
INTRODUCTION UN PERSONNAGE FLANQUÉ D’UN RÉCIPIENT Une sorte d’évêque, d’un âge avancé, coiffé d’une mitre, parfois muni d’une crosse, et portant une barbe abondante ; à ses pieds, un récipient, d’où émergent trois enfants...
Est-il besoin de présenter le personnage ? Beaucoup auront certainement reconnu saint Nicolas, dans l’accomplissement de son miracle le plus célèbre ! On le trouve ainsi immortalisé un peu partout en Europe occidentale. Cette scène est en effet le sujet de nombreuses productions savantes ou populaires, religieuses ou laïques, dispersées sur l’ensemble des domaines et des styles des (1) arts plastiques et décoratifs . On rencontre ce saint accompagné de son baquet aux trois personnages : -dans la peinture et l’illustration : miniatures médiévales, tableaux, dessins (2) et gravures de maîtres – Jacques Callot, Gustave Courbet, Edgar Tytgat etc. ou d’inconnus et anonymes, images religieuses ou populaires – d’Épinal, de Cambrais, de Metz, de Besançon, de Wissembourg etc. ; -dans la sculpture, qu’elle soit en pierre ou en bois, qu’il s’agisse de bas-(3) reliefs ou rondes bosses, de moulages, modelages et statues de plâtre ou de
9
(4) cire, en céramique, en poudre de granite, en faïence ou même en émaux de Longwy ; -dans les arts appliqués : sur des médailles, des vitraux, des bannières de (5) procession brodées, des taques de cheminées et carreaux de poêle , des fers à repasser le linge, des assiettes décorées en faïence de Lunéville, de Longwy ou e (6) de Nevers et ce dès le XVIII siècle, des timbres postaux , des étiquettes de (7) (8) fromages ou de vins , comme sujet de logotypes, d’emblèmes et marques (9) e commerciales , de cartes de souvenir mortuaires au XIX siècle en Flandre – (10) (11) (12) doodsprentjes , sur des étendards militaires , des blasons de villes etc. On n’en finirait pas cette liste…
Mais il ne faut pas oublier les statues... de chocolat ainsi que les moulages en pain d’épices, en pâte d’amandes, enspeculoos(speculaasouSpekulatius) ou encore en pain d’anis (Springerle). Saint Nicolas est en effet le seul saint à avoir chaque année aux alentours du 6 décembre en Lorraine, en Alsace, dans le nord de la France, en Belgique et parfois en Allemagne, en Suisse ou aux Pays-Bas, les honneurs de ces matériaux si délicieusement comestibles pour des représentations éphémères du plus fameux de ses miracles. Ces friandises à l’image du saint sont anciennes, comme en témoignent les moules à chocolat et plaques de bois à image en creux pour la confection des gâteauxspeculaas(Pays-Bas) ouspeculoos(Belgique) : il existe des exemples conservés de ces moules (speculaasplanken) avec saint Nicolas et le saloir (13) contenant un, deux ou trois enfants . On trouve aussi des moules à chocolat
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.