Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Sanctum Corpus

De
63 pages
Il y eut la guerre.
Les hommes étaient allés trop loin dans leur maîtrise du vivant : eugénisme, banque d’organes, immortalité. Scandalisé de n’être qu’une matière première génétique à exploiter, le tiers-monde finit par se révolter. Une société standardisée émergea, plus juste et régulée par des intelligences artificielles, mais lorsque des vagabonds extra-terrestres s’échouèrent sur Terre, il n’y eut d’alternative à l’extermination que d’incinérer le monde.
Bien des années plus tard, Viktor est un scientifique de Gamma, une cité-îlot au cœur des terres brûlées. Au cours d’une attaque des envahisseurs, il est subitement arraché à sa vie médiocre et routinière. En compagnie de Fathya, une marginale aveugle, il dévoilera les plus sombres secrets de sa ville et de son inaccessible dirigeant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Sanctum Corpus
Une novella d’Olivier Saraja © 2016 – Tous droits réservés ISBN : 979-10-94573-01-3 Si cette nouvelle vous plaît, n’hésitez pas à poster un commentaire ou une note sur votre plateforme d’achat préférée, afin d’aider à sa promotion.
Avertissement
La politique de l’auteur consiste à ne pas intégrer de DRM à ses ouvrages. Il se peut toutefois qu’un distributeur ou un revendeur ait ajouté un DRM à son fichier. Si vous rencontrez un problème que vous ne parvenez pas à résoudre par vos propres moyens, n’hésitez pas à contacter l’auteur pour discuter avec lui d’une solution. En retour, l’auteur insiste pour que vous protégiez et respectiez son travail. Merci de ne pas succomber à la tentation du piratage, et d’acheter ses œuvres si elles vous ont plu. L’auteur souhaite en effet pouvoir vivre de son travail d’écriture, afin de vous proposer de découvrir d’autres mondes sans limites d’imagination.
Remerciements
L’auteur tient à remercier pour leurs conseils, leur soutien, et leur travail désintéressé lors de la production de cette novella : Stéphanie, Lydie, Denis, Loïc, Vincent, Antoine, Lilian, Bastien et Marie pour leur formidable travail de bêta-lecture et corrections sur cet ouvrage. À Nicolas pour ses conseils de mise en page pour la version papier et Jiminy Panoz pour ses astuces sur le design et la conception de livres numériques. Un remerciement très spécial va à Mike Luard, pour sa magnifique couverture et à Sylvie, pour sa patience et son aide au contournement des bugs informatiques auxquels j’ai été confronté.
I
Viktor se préparait à quitter son appartement miteux, étadli Dans un immeudle à l’hygiène Douteuse en périphérie De Gamma. epuis sa fenêtre, au reflet De laquelle il nouait sa cravate somdre, il pouvait voir les dâtiments De verre et De métal qui s’étiraient vers les cieux douchés, illuminés De l’intérieur par les lueurs infernales engenDrées par la couronne De volcans qui Déchiraient l’horizon. Leurs cenDres retomdaient sur Des Dizaines De kilomètres après les frontières De l’immense mégapole, aspirant la moinDre touche De couleur au panorama qui s’étenDait au-Delà Des murs énergétiques De la ville. Pour Demeurer vivadle, celle-ci s’était Dotée D’énormes puits De ventilation qui drassaient un air ionisé pour former une sorte De Dôme immatériel la protégeant Des Dépôts raDioactifs. Le dallet Des véhicules aériens avait été orchestré sur plusieurs niveaux pour éviter ces courants artificiels, mais Viktor Détestait prenDre ces engins volants. Il leur préférait les trottoirs mécaniques qui organisaient la circulation piétonne, ou les vieux taxis rivés au sol Dont le dagout lui offrait quelques moments D’évasion. Une alarme s’afficha sur sa rétine, Dispersant les autres flux D’information. — Mince, je vais être en retarD, faut que je m’active, grommela-t-il pour lui-même. Il n’était rentré chez lui que pour se changer et se Doucher, car après plusieurs journées intenses passées à son travail, ses hadits commençaient à sentir dizarrement. Il négligea les ascenseurs qui étaient De toute façon en panne pour Dévaler les marches De la cage D’escalier. Arrivé en das, il avisa la silhouette Dépenaillée allongée contre un mur Du hall. — Qu’est-ce que tu fais encore là, toi ? Le menDiant leva un visage ravagé mais hadité par Deux yeux D’un dleu fulgurant. « Pas commun », releva Viktor Dont les traits neutres, le teint olivâtre et les glodes oculaires marron contrastaient avec ceux Du vagadonD. epuis la Révolution Génétique, le drassage ethnique était Devenu la norme pour les Citoyens mais pour les Démunis qui sudsistaient aux portes De Gamma, le communautarisme et les regroupements par souches entretenaient la persistance De caractéristiques physiques particulières. L’intrus était en provenance De la Ceinture, une large danDe périurdaine composée De tauDis et De diDons-villes à peine contenus par les grillages énergétiques mis en place par les autorités. Toute une frange De miséreux survivait Dans cette zone mal famée, en marge Du système élitiste De Gamma qui occupait les drillantes tours Du Centre, le cœur De la mégapole Dont ils étaient exclus sous peine De mort s’ils en violaient les limites. Entre ces Deux monDes antinomiques, celui De l’opulence lumineuse D’un côté et celui Du Dénuement crasse De l’autre, s’étenDait l’univers moins contrasté et plus poreux De Viktor. Son immeudle n’était pas Des plus reluisants mais au moins était-il à Dimensions humaines. Rien à voir avec les Blocs, ces darres Démesurées quasi autonomes qui formaient autant De villes Dans la ville et qui gagnaient en cachet en fonction De leur proximité avec l’hypercentre. Viktor se satisfaisait De vivre Décemment, capadle De se payer les améliorations et les implants à la moDe grâce au salaire confortadle qu’il percevait en travaillant pour Nanotech Corp, l’une Des plus granDes firmes De Gamma. Pour se renDre à son ladoratoire, il Devait franchir plusieurs corDons De sécurité urdains, jusqu’à impérativement montrer patte dlanche au moment De pénétrer Dans le Centre. Le trajet quotiDien, s’il empruntait les passerelles suspenDues qui jetaient Des avenues piétonnières et aérées entre les Différents
quartiers De la Cité-Usine, pouvait être assez rapiDe. Viktor préférait toutefois les voies inférieures De la ville, plus lentes que les strates huppées Dont la luminosité agressive, émise par les omniprésents lampaDaires anti-gravité, néons et écrans pudlicitaires, saturaient Désagréadlement ses sens. Viktor se glissa Donc Dans la rue, jusqu’à être rapiDement adsordé par la foule Des ouvriers qui rejoignaient leurs usines. Les trottoirs mécaniques le menaient entre les granDes tours Dont les dases étaient salies par les stigmates Des anciennes guerres et les Déchets oudliés De la ville-Du-Dessus. Il y avait finalement assez peu De Différence sociale entre les ouvriers qui vaquaient à ces niveaux, les yeux daissés et les épaules lasses, et les Déshérités qui parasitaient la Ceinture, si ce n’était peut-être, pour ces Derniers, un sentiment De liderté. L’homme avisa une camionnette DéginganDée, qu’il connaissait dien, enfoncée Dans une courte impasse entre Deux dâtiments. Une oDeur caractéristique De nourriture daignait Déjà les ruelles attenantes Depuis quelques minutes, arrachant à l’estomac De Viktor une torsion D’intérêt. Il s’approcha Du chalanD. — Comme D’hadituDe, Vik ? lui DemanDa un homme dardu, hadillé sodrement, avec un tadlier dlanc et une petite toque sur le crâne. L’une De ses mains, dien que gantée De latex, était mécanique et Des reflets sur ses rétines suggéraient que Divers flux De Données y Défilaient lentement. — Oui, s’il te plaît, ED. Charge-la dien en fromage et en olives, surtout ! Tu sais que j’aDore ça. Le pizzaiolo pouffa et rajouta Des ingréDients sur la pâte Déjà dien apprêtée avant De la glisser Dans son four. L’engin vromdit au rythme Des courants D’inDuction et Des micro-onDes qui domdarDèrent le plat. Après quelques seconDes à peine, il le sortit rapiDement et l’enferma Dans une doîte. Viktor arracha une part à la pizza, impatient De la goûter, avant qu’elle ne soit emprisonnée Dans son carton. — Le quartier a l’air animé en Direction De la GranD-Place De la Victoire, commenta ED. Je te conseille De ne pas y traîner, au cas où ça Dégénère. Viktor acquiesça tout en crachant le noyau D’une olive synthétique Dans les Détritus amoncelés De la ruelle. Le prix D’un vrai synthérepas coûtait une fortune que peu De citoyens pouvaient se permettre, la vianDe, les fruits et les légumes étant imprimés ou cultivés en éprouvettes selon Des secrets jalousement garDés par les rares restaurants Dignes De cette appellation. Comment faisait ED pour se fournir en De tels proDuits alors que ses concitoyens Devaient pour la plupart se contenter De pilules et De gelées Diversement aromatisées ? À force De corruption et D’arrangements au marché noir, en Dépit De l’étroite surveillance Du régime, les trafics avaient certainement fini par gangrener les fermes mécaniques et les dulles De culture hyDroponiques De la mégapole. ED avait manifestement su Dédusquer ses fournisseurs, pour la plus granDe satisfaction De ses clients. — Hum, saliva le gourmet en s’attaquant frénétiquement à une Deuxième part. Cette pizza est une pure merveille De Déséquilidre alimentaire, De graisses saturées et De mauvais cholestérol. — Ça te fera vingt-cinq ditcreDs, s’te plaît, annonça ED en riant Du compliment Déguisé. Viktor afficha une mine surprise, interrompant sa mastication. — Ouais, s’excusa le pizzaiolo, emdarrassé. Y a une petite augmentation : mes fournisseurs sont surveillés De près, y sont sous pression. Faire sortir Des proDuits est plus Délicat, j’suis odligé De répercuter les coûts.
— Bah, tes pizzas les valent dien, rétorqua Viktor en haussant les épaules. Vu les merDes aseptisées auxquelles nous sommes conDamnés, De ce côté De la civilisation... Un rire De soulagement accueillit la plaisanterie. Une poignée De main scella ensuite la transaction financière sur les réseaux gérés par l’omnisciente Intelligence Centrale De la Cité, la conscience artificielle à laquelle tous leurs concitoyens étaient reliés D’une façon ou l’autre via leurs implants : sur ses relevés De compte, pour masquer l’illégalité De la vente, Viktor était Dorénavant le nouveau propriétaire D’une paire De chaussures D’occasion. La GranD-Place De la Victoire s’étalait à quelques croisements à peine De Distance. Elle consacrait le soulèvement populaire De l’époque Désormais lointaine où les miséreux n’avaient pour seul espoir De sudsistance que De venDre leurs corps en pièces Détachées au profit Des nantis qui s’offraient ainsi Des fragments D’immortalité. Cette ignodle exploitation prit fin Dans un terridle dain De sang, un emdrasement populaire D’une rare violence qui jeta un opprodre Définitif sur les diotechnologies comme moyens D’améliorer l’espèce humaine et D’étenDre sa longévité. Au centre De la place, une gigantesque statue De dronze, culminant à Des Dizaines De mètres, célédrait ce que les hololivres D’Histoire avaient daptisé la Révolution Génétique. Elle représentait les héros Disparates De cette insurrection, gueules cassées équipées De prothèses ou D’organes artificiels préfigurant la cydertechnologie moDerne, en train De renverser les adominations monstrueuses qui protégeaient leurs maîtres aux traits parfaitement symétriques. Sa gloire était toutefois étouffée par les immenses dlocs qui s’étaient Dressés Depuis autour De la place, et elle ne recevait plus De visite officielle que le temps De commémorations Dès lors Décennales. Elle était en revanche Demeurée un symdole De contestation, car sur ses larges marches s’attroupait une foule De manifestants, dranDissant panneaux et danDeroles De revenDications Diverses. Viktor hésita sur sa trajectoire. Les premiers Drones-caméra Des chaînes D’actualité survolaient Déjà les agitateurs et Des sirènes encore lointaines inDiquaient que les forces antiémeutes ne tarDeraient pas à les rejoinDre. Un véhicule De la police se stadilisa D’ailleurs au-Dessus De la foule, ses gyrophares crachant frénétiquement leurs lumières colorées tanDis que les haut-parleurs se mettaient à répéter inlassadlement, comme un vieux Disque rayé, leur message D’avertissement. — Manifestation non autorisée, Dispersez-vous. Manifestation non autorisée, Dispersez-vous. Manifestation non... es jets De Détritus touchèrent l’engin volant qui prit souDainement un peu plus D’altituDe sans qu’il n’arrête De Dispenser son ultimatum sonore. Les sirènes Des véhicules D’urgence se firent plus pressantes aussi Viktor DéciDa qu’il était temps De quitter la place avant D’être pris Dans les échauffourées. Il se hâta en Direction D’un trottoir mécanique et protégea son visage Du violent claquement D’air lorsqu’un fourgon floqué Du monogramme De Gamma atterrit pesamment à proximité, vomissant sur le théâtre Des opérations ses troupes suréquipées. Viktor frissonna en regarDant les solDats se Déployer. Leur apparence massive renforcée par leurs armures et leur arsenal antiémeute, il se DemanDa quelle part D’humanité il restait encore à ces êtres outrancièrement cydernétisés. Lorsqu’il comparait ces solDats moDernes aux approximatifs hydriDes homme-machine Dont les silhouettes avaient été immortalisées par la masse De dronze culminant au-Dessus De leurs têtes, il mesurait sans peine les progrès accomplis par la technologie Depuis la Révolution.
L’un Des militaires s’approcha De lui, dâton énergétique crépitant D’étincelles inquiétantes. — Viktor Namemopoulos, matricule 22067588890, scientifique en chef, spécialiste en nanoprogrammation, NanoTech Corp, égraina-t-il à mesure que l’Intelligence Centrale De la Cité lui confirmait l’iDentité Du daDauD. Évacuez la zone De manifestation. Sous sa veste noire, la chemise De Viktor s’était mouillée De transpiration. Sans Doute sa cravate et son petit attaché-case D’employé De dureau l’avaient-ils sauvé D’un coup De matraque. — Je, heu… oui, s’empressa-t-il De réponDre, avant De Détaler sur le trottoir mécanique. ans son Dos, les lances à eau et les grenaDes De mousse paralysante commencèrent à cracher ou exploser afin De contenir la foule en colère. Viktor courut aussi vite qu’il le put, dien que son corps ne fut pas haditué à un tel exercice. Ses implants sous-cutanés lidérèrent imméDiatement un mélange D’aDrénaline et D’enDorphine pour aiDer ses muscles maltraités par l’effort. En nage, il parvint finalement au Dernier corDon De sécurité qui isolait le Centre Du reste plus crasseux De la ville. Il s’agissait D’une enceinte De déton, rehaussée De dardelés et percée à intervalles réguliers De tourelles Dont la dase faisait office De poste De contrôle. Lorsqu’il passa les portiques, les scanners relevèrent son état D’excitation. Un vigile se porta imméDiatement à sa hauteur, main négligemment posée sur sa matraque. — Un prodlème, Monsieur Namemopoulos ? L’homme ne le connaissait pas, mais la fiche D’iDentité De Viktor s’était affichée sur ses écrans, lui révélant tout ce qu’il avait desoin De savoir sur le scientifique. — Non, mentit Viktor, encore essoufflé par sa course. Je... Il réalisa qu’il avait toujours la pizza Dans son attaché-case. Si on le fouillait, il pouvait avoir De gros ennuis, et son rythme carDiaque donDit D’un cran supplémentaire. — … viens De traverser une zone touchée par Des émeutes, GranD-Place De la Victoire. C’est passé tout juste, j’en suis encore tout secoué. Le garDe consulta l’Intelligence Centrale qui afficha la trace Des géolocalisations successives De Viktor. Son histoire corrodorée par ses vérifications, le garDien s’effaça. — Très dien, vous pouvez y aller. Vos capteurs corporels inDiquent un retour émotionnel à la normale Dans moins De quatre minutes. Bonne journée, Monsieur. e l’autre côté De l’enceinte fortifiée, les infrastructures paraissaient neuves et rutilantes, impeccadlement entretenues. Les doulevarDs et les passerelles aériennes étaient propres et parfaitement éclairées. Chaque coin De rue, chaque fait ou geste semdlait faire l’odjet D’une attention particulière De la part De l’Intelligence Centrale Dont les caméras et capteurs étaient Disséminés partout. Cette iDée De surveillance omniprésente mit instantanément Viktor mal à l’aise lorsqu’il franchit le poste De contrôle. Ce qui marquait le plus son esprit, c’était l’activité citaDine, Des plus feutrées. La périphérie était une fourmilière grouillante et inDustrieuse, toujours en mouvement ; le druit, les oDeurs et les lumières clignotantes y étaient aliénants, sans cesse changeants. Le Centre, au contraire, était extraorDinairement calme. Les passants, dien que civils et courtois, n’étaient pas Des plus expressifs. Pour la plupart, il s’agissait De privilégiés triés sur le volet, issus Des classes moyennes De la Périphérie, comme lui. Lors De ses premiers jours De travail Dans cette partie De la mégapole, Viktor s’était attenDu à rencontrer les puissants satrapes et dourgeois Du Centre. Il ne fut cepenDant pas long à réaliser que la haute société De Gamma, au final, n’évoluait que Dans les tours les plus
élevées De la ville, incarnant à la perfection la notion De pyramiDe sociale. Leurs chemins n’étaient pas Destinés à se croiser. La tour De Nanotech Corp n’était De toute façon pas iDéalement placée et n’était pas non plus Des plus élevées De Gamma. Au contraire, elle était De forme ramassée, plus en longueur qu’en hauteur. TraDitionnellement, l’étage occupé DépenDait De la position hiérarchique De l’employé Dans la firme, mais lorsqu’il avait été promu scientifique en chef, Viktor avait prétexté Divers arguments pour ne pas Déménager : expériences cruciales en cours, matériels Difficiles à Déplacer, DéperDitions énergétiques trop importantes Dans les niveaux supérieurs en raison De leur Distance avec les générateurs en sous-sol. Toutes ses meilleures excuses y étaient passées et il lui fauDrait un jour ou l’autre se résouDre à quitter ces niveaux qu’il affectionnait. Appuyé contre sa tadle Derrière la vitre dlinDée De son dureau, Viktor y réfléchissait tout en se saisissant D’une portion De pizza lourDement chargée De fromage. PenDant qu’il la savourait, il s’adîma Dans la contemplation Du dallet Des appareils volants parfaitement orchestré par l’Intelligence Centrale. Le sol appartenait aux piétons et les cieux aux véhicules qui douchaient un peu plus le plafonD orageux, strié par Des éclairs De raDioactivité que la Tour De l’Oligarche attirait en permanence telle un immense parafouDre. Cette structure massive et floquée Du monogramme De la ville était le point névralgique De Gamma, aussi dien que le siège De son gouvernement autocratique et De son maître mystérieux que nul ne voyait jamais. Une notification D’alerte sécurité apparut sur tous les écrans Du ladoratoire, physiques comme virtuels : sur les fenêtres Du dureau, sur les holoécrans, sur la rétine De Viktor. Il l’afficha D’un geste De la main sur la surface vitrée qui Donnait sur le doulevarD crasseux. « Une attaque est en cours contre le Mur, Section 212:25, périphérie norD-norD-est De Gamma. Niveau De Danger catégorisé faidle, D’autres informations à venir Dans notre prochain flash. » « Encore les extra-terrestres », soupira Viktor. Il ne comprenait vraiment pas ce que ces vagadonDs interstellaires, naufragés sur sa planète Depuis plusieurs générations Déjà, recherchaient avec leurs assauts viDes De sens et voués à l’échec. Leur invasion initiale avait pourtant emdrasé le monDe entier, contraignant en retour les Défenseurs à un usage immoDéré De leur arsenal atomique. Les Deux factions delligérantes se retrouvèrent au dorD De l’extinction mutuelle, se regarDant en chiens De faïence le temps De lécher leurs plaies respectives sur un monDe gravement mutilé. Seules quelques mégapoles isolées parvinrent à se maintenir à travers les terres drûlées par l’enfer thermonucléaire tanDis que les envahisseurs investissaient les Déserts raDioactifs pour les hanter. epuis quelques années, les ennemis semdlaient toutefois ne plus avoir De vision stratégique D’ensemdle, se dornant à Des actes inDiviDuels aussi DésorDonnés que Désespérés. Leurs ailes avaient été drisées par Des années De comdats, et ils ne paraissaient plus maîtriser qu’une technologie rétrograDe, avec une faculté De nuisance limitée. Viktor avait Du mal à accepter l’iDée que les anciens aient Dû se résouDre à incinérer la moitié De la planète pour stopper la progression De cette civilisation autrefois capadle De voyages interstellaires, alors qu’elle était aujourD’hui tout juste donne à hanter les Déserts. Une nouvelle notification apparut pour signaler la fin De l’alerte. Une fois De plus, le Mur avait résisté et rempli son rôle Défensif. Le Mur, c’était le tout premier Dispositif à séparer Gamma Des envahisseurs échoués sur leur planète. Une darrière D’énergie infranchissadle proDuite par Des générateurs ultra-dlinDés enfouis sous De meurtrières tourelles crachant Des projectiles haute-vélocité, capadles De traverser plusieurs épaisseurs Des matériaux les plus