Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 16,99 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Bernard Franquin
Si tu cries dans la forêt…
Récit autobiographique d’un homme des bois
Les impliqués É d i t e u r
SI TU CRIES DANS LA FORÊT
Les Impliqués Éditeur Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire. Déjà parus Cavarec (Yves),L’entreprise du vivre-ensemble, essai, 2016. Guidoni (Georges),Cette lumineuse rupture, roman, 2016. Le Boiteux (François),Florilège imaginaire, nouvelles, 2016. Aclinou (Paul),Le Vodoun : leçons de choses, leçons de vie, essai, 2016. Kouamé (Jean Claude),Étrange arc-en-ciel dans le ciel africain, roman, 2016. Makosso-Akendengué (Léonard),Notre frère et ami le caméléon, récit, 2016. Versini (Charles),Message corse, récit, 2016. Chanas (Léna Léticée),Autopsie, slam, 2016. Djadal-Rab (Issa Brahim),Hymnes à une Révolution, essai, 2016. Madaule (Jacques),Autobiographie de ma mère, récit, 2016.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
Bernard Franquin Si tu cries dans la forêt… Récit autobiographique d’un homme des bois Les impliqués Éditeur
© Les impliqués Éditeur, 2016 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr ISBN : 978-2-343-09062-7 EAN : 9782343090627
A Olivier et Zoé,
Une fille me tomba dessus. Sa bouche en cœur chatouilla ma tête chenue, ga-zouilla, babilla, marmotta et, de demi- mots en bons mots, sa langue bien affilée pourlécha de jolies phrases. Sa faconde fond dans le silence de son frère Olivier, né sourd-muet une trentaine d’années plus tôt. Le tête-à-tête de mes enfants ravive mes liaisons avec ces deux mondes enchevêtrés. Le mot fut la lampe d’Ala-din de ma jeunesse, la mutité m’assombrit, m’emmitoufla dans le silence des bois jusqu’à ce que le sourire de mon fils parsemât d’étoiles mes noires pensées. Il me tarde de raconter cette équipée car ma fille pointe à peine son nez que déjà le diable brûle de titiller le mien du bout de sa queue fourchue.Je traverse les taillis de mes années forestières dont la sève charrie les rires d’Oli-vier et les vieilles souches bruissent de voix chères de tré-passés, égravillonne mes racines paysannes d’où s’ex-tirpent des mottes d’enfance que quitte jour après jour Zoé, mon petit ange. Progressivement se tricote un bas de laine où les souve-nirs s’enfilent pêle-mêle au gré d’une mémoire vacillante ayant souvent maille à partir avec l’implacable cliquetis des aiguilles du temps.
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin