Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Sillages

De
192 pages
Dans le sentier des douaniers au temps des braconniers ou aujourd'hui dans un bistrot de quartier, sur la mer ou dans les airs, dans la paix ou dans la guerre, ces nouvelles nous font partager des moments où le destin des personnages se noue et se dénoue pour le meilleur et pour le pire. Une véritable galerie de portraits, dont quelques hommes justes et beaucoup de naufragés de la vie, habités par une fidélité aux rêves de l'enfance. Une écriture limpide et vive qui nous entraîne dans ses sillages.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

ÀGpOLWp DX[ UrYHV GH O·HQIDQFH &DU QH QRXV \ WURPSRQV

Jean-Marc Le Guern

Sillages

Nouvelles




































© L’Harmattan, 2013
57, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 9782343007847
EAN : 9782343007847



Sillages


Écritures
Collection fondée par Maguy Albet


Zen (Claude),Secteur postal 14 200, 2013.
Danbakli (Yves),Les tribulations orientales du baron de
Castelfigeac, 2013.
Lecocq (JeanMichel),Portraitrobot, 2013.
Pons (FrançoisMarie),Filspère, 2013.
Carrère (Pascal),De mémoire et de gouache, 2013.
Prével (JeanMarie),La bête du Gévaudan, 2013.
Rode (JeanFrançois),L’enfant projeté, 2013.
Hermans (Anaële),Bananes sauce gombos, 2013.
Jamet (Michel),Joute assassine, 2013.
Tirvaudey (Robert),Paroles en chemin, 2013.
Mahdi (Falih),Dieu ne m’a pas vu, 2013.
Labbé (François),L’Imbécile heureux, 2012.
Le Forestier (Louis),La Vie, la Mort, l’Amour, 2012.
Dini (Yasmina), Soroma (Joseph),L’Amante religieuse,
2012.
Mandon (Bernard),L’Exil à Saigon, 2012.


*
**

Ces quinze derniers titres de la collection sont classés par ordre
chronologique en commençant par le plus récent.
La liste complète des parutions, avec une courte présentation
du contenu des ouvrages,peut être consultée
sur le site www.harmattan.fr

JeanMarc Le Guern

Sillages


nouvelles



















LHarmattan

ȱ
ȱ

ÀȱPierreȬYves,ȱ
monȱfrèreȱ

Pourȱaccompagnerȱlesȱhistoiresȱbrèvesȱȱ
deȱJeanȬMarcȱLeȱGuernȱ

Formesȱbrèvesȱ:ȱchaqueȱartȱaȱlesȱsiennesȱetȱlesȱchampionsȱ
desȱdivinesȱlongueursȱneȱlesȱontȱpasȱdédaignéesȱ:ȱ
SchubertȱaȱsesȱImpromptus,ȱPéguyȱsesȱQuatrains.ȱ
Laȱproseȱmoderneȱa,ȱdeȱlongtemps,ȱlesȱsiennesȱetȱsesȱ
auteursȱenȱcellesȬci.ȱViesȱbrèves,ȱAubrey,ȱlȇanglaisȱfondateurȱ
duȱgenreȱ(SchwobȱenȱFrance).ȱHistoiresȱdȇalmanachȱdesȱ
grandsȱAllemands,ȱHebbel,ȱBrecht.ȱEnȱFrance,ȱauȱplusȱ
prèsȱduȱjournal,ȱjournalȱintime,ȱouȱjournalȱduȱmatin,ȱ
prosesȱdȇunȱjourȱpourȱtoujours,ȱJulesȱRenardȱouȱJeanȱ
Santeuil.ȱEtȱdeȱtousȱpaysȱ(Tchekhov,ȱBorges…),ȱémuleȱduȱ
roman,ȱlaȱnouvelleȱcommeȱleȱgenreȱlittéraireȱconsacréȱdesȱ
Petitesȱproses,ȱdisaitȱWalserȱ:ȱdansȱtoutȱleȱspectreȱdeȱlaȱ
réalitéȱ(reportages,ȱentretiens,ȱconfessions)ȱetȱtoutȱleȱ
spectreȱdeȱréalitéȱdansȱlaȱfiction.ȱIci,ȱhistoiresȱbrèvesȱ
réalistes.ȱ
Histoiresȱbrèvesȱ:ȱleȱmoinsȱdeȱmotsȱpossible,ȱleȱplusȱdeȱ
sensȱpossible.ȱ
Sens,ȱdansȱlaȱsaveurȱdeȱlaȱsensation,ȱlieuxȱetȱmilieux,ȱ
odeursȱdeȱlaȱvie,ȱfruitéȱduȱmoment.ȱ

9

Sensȱdansȱlaȱdensitéȱdesȱsignificationsȱ:ȱcosmiques,ȱ
historiques,ȱpsychologiques,ȱmorales,ȱthéologiquesȱmême.ȱ
Enseignementsȱduȱsensȱdivinȱ(lesȱÉvangiles).ȱIci,ȱscènesȱ
dȇhumanitéȱ:ȱlaȱvieȱcommeȱelleȱestȱplusȱsouventȱqueȱ
commeȱelleȱdevraitȱêtre,ȱmêmeȱsi,ȱdeȱlaȱvoirȱainsi,ȱonȱ
pourraitȱdésirerȱlaȱvoirȱautrement.ȱ
Ainsi,ȱdesȱfictionsȱréalistesȱdeȱJeanȬMarcȱLeȱGuern.ȱ
Histoiresȱduȱmondeȱentierȱ:ȱlȇocéanȱ(lȇauteurȱestȱbreton),ȱleȱ
désert, ȈautreȱocéanȈ,ȱditȬil,ȱmaisȱaussiȱleȱfilȱsansȱfinȱdesȱ
rivières,ȱetȱlȇinfiniȱtoujoursȱrecommencéȱdesȱvilles.ȱSansȱ
oublierȱnuages,ȱoiseaux,ȱavions,ȱleȱciel.ȱ
Histoiresȱdȇépoquesȱ:ȱlesȱtravauxȱetȱlesȱjoursȱetȱlesȱjoursȱ
sansȱtravail.ȱLesȱtravauxȱetȱlesȱjeux,ȱlaȱpaix,ȱlesȱguerres,ȱiciȱ
lesȱdeuxȱguerresȱmondiales,ȱlesȱguerresȱcolonialesȱetȱleursȱ
mémoires,ȱquiȱnȇoublientȱniȱneȱsȇoublient.ȱ
Histoiresȱdesȱâges,ȱdeȱlȇenfantȱauȱmourantȱ:ȱleȱfilsȱetȱleȱ
père,ȱleȱpetitȬfilsȱetȱlȇaïeul.ȱ
Histoiresȱdesȱcœursȱenȱleursȱalliances,ȱmésalliancesȱetȱ
désalliances.ȱJoies,ȱnavrances,ȱetȱdésespoirȱdeȱlȇamour.ȱCeȱ
peutȱêtreȱdeȱlȇamitiéȱouȱdeȱlaȱcamaraderie.ȱ
Deȱtoutȱcela,ȱfaireȱénigme.ȱNouer,ȱdénouer,ȱjeuxȱdeȱnœudsȱ
marinsȱfamiliersȱàȱlȇauteurȱaussi.ȱDansȱlȇantiqueȱtradition,ȱ
tragiqueȬironiqueȱdeȱlȇénigme,ȱdȇoùȱsortitȱlaȱphilosophie.ȱ
NonȱsansȱqueȱcelleȬciȱneȱsoitȱencoreȱprésente,ȱdiscrèteȬ
secrète,ȱdansȱlȇespritȱdeȱlȇécriture.ȱCar,ȱdȇhistoireȱenȱhisȬ
toire,ȱcȇestȱbienȱenȱceȱpetitȱlivreȱcommeȱlaȱquêteȱintérieureȱ
dȇunȱmondeȱplusȱrespirableȱ:ȱenȱécouteȱdeȱlȇinentendu,ȱ
attentionȱàȱlȇinvu,ȱdemandeȱdeȱjusticeȱetȱjusticeȱrendue.ȱ
Oùȱpetitesȱhistoiresȱpeuventȱdevenirȱgrandes.ȱ
ȱ
MichelȱVerret,ȱ20ȱfévrierȱ2013.ȱ

10

Unȱhommeȱordinaireȱ

Ilȱestȱlȇexactitudeȱmême.ȱTousȱlesȱsoirs,ȱilȱarriveȱdevantȱlaȱ
porteȱdeȱsaȱrésidenceȱàȱ19h25.ȱSelonȱunȱrituelȱimmuable,ȱilȱ
regardeȱàȱdroite,ȱàȱgauche,ȱsortȱsaȱcléȱdeȱsaȱpocheȱetȱ
lȇintroduitȱdansȱlaȱserrure.ȱ
Ilȱestȱplutôtȱgrand,ȱtoujoursȱvêtuȱduȱmêmeȱmanteauȱ
grisȱfoncéȱetȱtientȱàȱlaȱmainȱunȱminceȱporteȬdocumentsȱdeȱ
cuirȱfauve.ȱIlȱaȱlesȱcheveuxȱargentés,ȱcoupésȱcourt,ȱàȱlaȱ
façonȱdesȱmilitaires,ȱetȱporteȱdesȱlunettesȱàȱfinesȱmonturesȱ
dȇor.ȱIlȱaȱdépasséȱdepuisȱpeuȱsoixanteȱansȱetȱaȱconservéȱ
uneȱallureȱjeuneȱetȱsportive,ȱceȱqueȱjȇaiȱpuȱnoterȱ
immédiatement,ȱbienȱqueȱjeȱdisposeȱdeȱpeuȱdeȱtempsȱ
pourȱlȇobserverȱàȱlaȱjumelle,ȱdansȱl’entrebâillementȱdeȱmesȱ
rideaux,ȱavantȱquȇilȱnȇentreȱdansȱleȱhall.ȱ
Jȇoccupeȱunȱstudio,ȱenȱfaceȱdeȱsaȱluxueuseȱrésidence.ȱ
Auȱdeuxièmeȱétage,ȱdȇoùȱjȇaiȱuneȱtrèsȱbonneȱvueȱsurȱsonȱ
appartement,ȱquiȱseȱtrouveȱauȱpremier,ȱdeȱlȇautreȱcôtéȱdeȱ
laȱrue.ȱAuȬdessusȱdeȱluiȱvitȱunȱcoupleȱdeȱretraitésȱquiȱ
sortentȱtrèsȱpeu.ȱDesȱgensȱdiscrets,ȱavecȱunȱcanicheȱquiȱ
lȇestȱtoutȱautant.ȱAuȱrezȬdeȬchausséeȱhabiteȱunȱétudiantȱ
auxȱhorairesȱtrèsȱfantaisistesȱetȱquiȱrentreȱtoujoursȱfortȱ
tard,ȱlorsquȇilȱneȱdécoucheȱpas.ȱ
Parȱpureȱcuriosité,ȱjȇaiȱcherchéȱàȱsavoirȱquelleȱprofesȬ
sionȱexerceȱlȇoccupantȱduȱpremierȱétage.ȱJeȱmeȱsuisȱamuséȱ
àȱleȱsuivre,ȱilȱyȱaȱdeuxȱsemaines.ȱMaisȱcommeȱilȱmeȱ
sembleȱextrêmementȱprécautionneux,ȱilȱm’estȱapparuȱqueȱ
laȱmeilleureȱfaçonȱdeȱleȱsuivreȱétaitȱdeȱleȱprécéder.ȱCȇétaitȱ
choseȱfacileȱ:ȱilȱprendȱtousȱlesȱmatinsȱleȱbusȱdeȱlaȱligneȱ27ȱ
àȱ8h38.ȱJeȱmeȱsuisȱrenduȱàȱpiedȱàȱlȇarrêtȱprécédent,ȱetȱ

11

lorsqu’ilȱestȱmonté,ȱjȇétaisȱdéjàȱassisȱauȱfondȱduȱbus.ȱIlȱestȱ
descenduȱauȱcentreȬvilleȱet,ȱaprèsȱunȱtrajetȱdȇuneȱdizaineȱ
deȱminutes,ȱaȱpénétréȱdansȱunȱimmeubleȱcossuȱabritantȱ
uneȱP.M.EȱdȇimportȬexport.ȱJȇétaisȱsurȱleȱpointȱdeȱ
poursuivreȱmonȱcheminȱȱmais,ȱlaȱcuriositéȱétantȱplusȱ
forte,ȱjȇaiȱpousséȱlaȱporte.ȱLȇhôtesseȱd’accueilȱrenseignaitȱ
unȱclient,ȱetȱjȇenȱaiȱprofitéȱpourȱjeterȱunȱcoupȱd’œilȱàȱunȱ
organigrammeȱaccrochéȱauȱmur.ȱJȇaiȱvuȱsonȱnomȱdansȱlaȱ
listeȱdesȱcadresȱsupérieurs.ȱ
Ilȱneȱtravailleȱpasȱleȱsamedi.ȱLeȱmatin,ȱlorsquȇilȱneȱpleutȱ
pas,ȱjeȱleȱvoisȱpartirȱfaireȱsonȱjogging.ȱIlȱaȱuneȱfouléeȱalerteȱ
pourȱsesȱsoixanteȱans.ȱIlȱestȱdeȱretourȱinvariablementȱ
quaranteȬcinqȱminutesȱplusȱtard,ȱàȱpeineȱmarquéȱparȱ
lȇexercice.ȱAprèsȱleȱcoupȱd’œilȱrituelȱàȱgaucheȱetȱàȱdroite,ȱilȱ
rentreȱchezȱluiȱpourȱuneȱduréeȱquiȱcorrespondȱàȱcelleȱdeȱ
saȱdoucheȱetȱressortȱpourȱallerȱchercherȱsonȱpain.ȱLȇaprèsȬ
midi,ȱilȱarriveȱqueȱlaȱMercedesȱsorteȱduȱgarage,ȱplusȱ
rarementȱleȱdimanche.ȱ
Ilȱaȱuneȱfemmeȱcharmante,ȱqueȱj’aperçoisȱparfoisȱauȱ
supermarché.ȱElleȱestȱtrèsȱdiscrète,ȱpresqueȱeffacée,ȱmaisȱ
dȇuneȱgrandeȱcourtoisieȱavecȱlesȱcaissièresȱouȱlesȱautresȱ
clients.ȱElleȱneȱsupporteȱpasȱlȇodeurȱduȱtabac.ȱTousȱlesȱ
soirs,ȱàȱ20h15,ȱelleȱenvoieȱsonȱmariȱsurȱleȱbalconȱfumer,ȱ
avantȱdeȱdîner,ȱsaȱdernièreȱcigarette.ȱIlȱyȱresteȱuneȱdizaineȱ
deȱminutes,ȱabsorbéȱdansȱsesȱpensées,ȱetȱfumeȱsansȱ
vraimentȱenȱprofiter,ȱparȱhabitudeȱplusȱqueȱparȱplaisir.ȱ
Deȱtempsȱàȱautre,ȱmaisȱenȱgénéralȱleȱdimanche,ȱlesȱ
enfantsȱviennentȱmanger.ȱIlsȱdoiventȱhabiterȱenȱbanlieueȱ
etȱarriventȱenȱvoiture.ȱIlsȱrestentȱquelquesȱheures.ȱLeȱfilsȱ
fumeȱavecȱleȱpèreȱsurȱleȱbalcon,ȱpendantȱqueȱlesȱfemmesȱ
sontȱassisesȱauȱsalon.ȱJeȱvoisȱsouventȱunȱpetitȱgarçonȱdeȱ
septȱansȱenviron.ȱIlȱsortȱavecȱsonȱgrandȬpèreȱaprèsȱ
déjeuner.ȱIlȱleȱtientȱparȱlaȱmain.ȱIlsȱneȱseȱparlentȱpas,ȱouȱ

12

trèsȱpeu.ȱMaisȱonȱsentȱqueȱleȱpetitȱlȇaimeȱbien,ȱauȱregardȱ
quȇilȱposeȱsurȱlui.ȱParfois,ȱsaȱsœurȱlesȱaccompagne.ȱCȇestȱ
uneȱadolescente,ȱplutôtȱjolie,ȱquiȱsembleȱcraindreȱsonȱ
grandȬpère.ȱIlsȱneȱseȱparlentȱpasȱnonȱplus.ȱParleȬtȬilȱàȱsaȱ
femmeȱ?ȱLorsqueȱjeȱlesȱobserveȱàȱlaȱjumelle,ȱjȇaiȱlȇimpresȬ
sionȱquȇilsȱpartagentȱuneȱsolitudeȱàȱdeux,ȱréunisȱseuleȬ
mentȱparȱlesȱnécessitésȱdeȱlaȱvieȱquotidienne.ȱ
Ilsȱsortentȱparfoisȱleȱsoir,ȱtoujoursȱensembleȱetȱtoujoursȱ
auȱconcert.ȱÉtantȱmoiȬmêmeȱmélomane,ȱjeȱlesȱyȱaperçoisȱ
trèsȱrégulièrement.ȱSinon,ȱpasȱdeȱcinéma,ȱpasȱdeȱthéâtre,ȱ
pasȱdȇamisȱ:ȱuneȱvieȱtrèsȱtranquille,ȱetȱsansȱdouteȱenȬ
nuyeuse.ȱÀȱlesȱregarderȱvivre,ȱjeȱneȱpeuxȱmȇempêcherȱdeȱ
penserȱquȇilsȱmènentȱprobablementȱlȇexistenceȱconvenȬ
tionnelleȱdeȱmilliersȱdȇautresȱgens,ȱsansȱseȱdemanderȱsiȱ
elleȱestȱsatisfaisante,ȱdeȱpeurȱdȇavoirȱàȱfaireȱfaceȱàȱuneȱ
réalitéȱquȇilsȱmettentȱtantȱdeȱsoinȱàȱseȱdissimuler.ȱMaisȱ
cȇestȱleurȱaffaire,ȱjeȱnȇaiȱpasȱàȱmȇenȱsoucier.ȱ
Ilsȱparlentȱtousȱdeuxȱleȱnorvégien,ȱpresqueȱsansȱaccent.ȱ
Ilsȱseȱsontȱparfaitementȱintégrésȱdansȱlaȱpetiteȱvilleȱdeȱ
Torshov,ȱauȱnordȱdȇOslo,ȱetȱlaȱdiscrétionȱdeȱleurȱvieȱleurȱ
assureȱuneȱparfaiteȱsérénité.ȱLaȱNorvègeȱnȇestȱpourtantȱ
pasȱuneȱdestinationȱconventionnelleȱpourȱdesȱgensȱ
commeȱeux.ȱCȇestȱsansȱdouteȱlàȱleurȱsuprêmeȱhabileté,ȱ
maisȱdeȱcelaȱnonȱplus,ȱjeȱnȇaiȱpasȱàȱmeȱpréoccuper.ȱ
Ceȱquiȱimporte,ȱcȇestȱqueȱnousȱsoyonsȱleȱ24ȱoctobre.ȱ
Ilȱestȱsortiȱsurȱleȱbalcon.ȱDansȱlaȱlunetteȱgrossissante,ȱjeȱ
leȱvoisȱallumerȱsaȱdernièreȱcigarette,ȱcommeȱtousȱlesȱsoirs.ȱ
Saȱdernière.ȱLȇextrémitéȱincandescenteȱseȱtrouveȱlégèreȬ
mentȱdécentréeȱparȱrapportȱàȱlaȱligneȱverticaleȱduȱréticule.ȱ
Jeȱbloqueȱmaȱrespiration.ȱAuȱmomentȱoùȱjȇappuieȱsurȱlaȱ
détenteȱduȱMK11,ȱetȱqueȱjȇentendsȱlaȱdétonationȱétoufféeȱ
parȱleȱsilencieux,ȱjeȱsensȱderrièreȱmoiȱuneȱarméeȱdȇombresȱ

13

qui,ȱbientôt,ȱvontȱenfinȱsȇapaiserȱet,ȱparmiȱelles,ȱmonȱpère,ȱ
quȇilȱaȱpenduȱàȱMauthausenȱleȱ24ȱoctobreȱ1943.ȱ
Ilȱmȇaȱfalluȱvingtȱansȱpourȱleȱretrouver.ȱCommentȱaȬtȬilȱ
puȱpenserȱqueȱleȱmondeȱallaitȱlȇoublierȱsiȱfacilementȱ?ȱ
ȱ
ȱ

14

Leȱchatȱ

Cȇétaitȱunȱchatȱtigré,ȱnoirȱetȱblanc,ȱdeȱtailleȱrespectable.ȱUnȱ
tigréȱeuropéen,ȱpourȱlesȱchatologues,ȱunȱauthentiqueȱchatȱ
deȱgouttièreȱpourȱleȱcommunȱdesȱmortels,ȱavecȱuneȱbonneȱ
gueuleȱdeȱvoyouȱ:ȱoreilleȱgaucheȱenȱdentsȱdeȱscieȱetȱbalaȬ
freȱguerrièreȱenȱtraversȱduȱmuseau.ȱ
Célineȱvenaitȱdȇacheterȱuneȱpetiteȱmaison,ȱàȱlȇentréeȱduȱ
villageȱetȱcȇestȱenȱrepeignantȱsesȱvoletsȱquȇelleȱlȇaperçutȱ
pourȱlaȱpremièreȱfois.ȱAssisȱsurȱlaȱpelouse,ȱilȱlaȱregardaitȱ
commeȱuneȱbêteȱcurieuse,ȱetȱelleȱpensaȱunȱinstantȱqueȱ
cȇétaitȱelleȱlȇintruse,ȱqueȱleȱchatȱavaitȱpeutȬêtreȱvécuȱdansȱ
laȱmaisonȱavecȱlesȱpropriétairesȱprécédents,ȱceȱquiȱsemȬ
blaitȱpeuȱprobable,ȱcarȱelleȱétaitȱinhabitéeȱdepuisȱdixȬhuitȱ
mois.ȱIlȱlaȱfixaitȱdȇunȱœilȱcritique,ȱunȱpeuȱcommeȱsi,ȱ
évaluantȱsonȱtravailȱdeȱpeinture,ȱilȱneȱleȱtrouvaitȱpasȱ
totalementȱàȱsonȱgoût.ȱCélineȱnȇétaitȱpasȱparticulièrementȱ
attiréeȱparȱlesȱanimauxȱet,ȱvenantȱdeȱvirerȱleȱcopainȱunȱ
peuȱtropȱmachoȱavecȱlequelȱelleȱpartageaitȱsaȱvieȱdepuisȱ
deuxȱans,ȱelleȱnȇavaitȱaucuneȱenvieȱdeȱsȇembarrasserȱdȇunȱ
autreȱparasite.ȱ
—ȱFousȬmoiȱleȱcamp,ȱleȱchatȱ!ȱAllez,ȱduȱbalaiȱ!ȱSiȱtuȱ
veuxȱbouffer,ȱmonȱvieux,ȱtuȱteȱdébrouilles,ȱtuȱfaisȱcommeȱ
tesȱcopains,ȱtuȱchasses.ȱ

15

Leȱchatȱneȱbronchaȱpas,ȱseȱcontentantȱdeȱlaȱregarderȱ
avecȱunȱairȱvaguementȱsupérieurȱdeȱtotalȱdésintérêt.ȱElleȱ
marchaȱsurȱluiȱ:ȱ
—ȱJeȱviensȱdeȱteȱdireȱdeȱdégager,ȱallezȱousteȱ!ȱLenteȬ
ment,ȱleȱchatȱseȱlevaȱetȱallaȱsȇasseoirȱtroisȱmètresȱplusȱloin.ȱ
Unȱpeuȱinterloquée,ȱCélineȱretournaȱàȱsaȱpeinture,ȱet,ȱ
jetantȱunȱcoupȱdȇœilȱparȬdessusȱsonȱépaule,ȱelleȱvitȱqueȱleȱ
chatȱneȱlaȱquittaitȱpasȱdesȱyeux,ȱceȱquiȱlaȱmitȱbrusquementȱ
malȱàȱlȇaise,ȱetȱcȇestȱseulementȱlorsquȇelleȱluiȱrenditȱsonȱ
regardȱquȇelleȱleȱvitȱseȱleverȱposémentȱetȱsȇéloigner,ȱluiȱ
signifiantȱclairementȱquȇonȱneȱleȱcongédiaitȱpas,ȱmaisȱquȇilȱ
décidaitȱluiȬmêmeȱduȱmomentȱdeȱsonȱdépart.ȱ
Leȱlendemain,ȱpriseȱparȱsesȱtravauxȱdȇaménagement,ȱ
elleȱavaitȱoubliéȱleȱchat,ȱlorsquȇelleȱentenditȱdesȱaboieȬ
mentsȱforcenésȱsurȱleȱtrottoirȱdevantȱchezȱelle.ȱUnȱ
corniaudȱgrandeȱgueuleȱfonçaitȱàȱpattesȱrabattuesȱsurȱleȱ
chat,ȱquiȱrestaitȱassisȱstoïquementȱsurȱleȱtrottoir,ȱsansȱ
frémirȱdȇunȱpoil.ȱQuelqueȱpeuȱdéstabiliséȱparȱcetteȱ
attitudeȱaussiȱinhabituelleȱqueȱnonȱculturelle,ȱleȱroquetȱ
freinaȱdesȱquatreȱpattes,ȱpourȱsȇarrêterȱàȱquelquesȱmètresȱ
duȱchat,ȱquiȱleȱregardaitȱtoujours,ȱimpassible,ȱetȱseȱmitȱàȱ
exprimerȱsaȱcolèreȱàȱlonguesȱgueulées.ȱCȇestȱalorsȱqueȱleȱ
chatȱseȱlevaȱetȱchargeaȱsansȱpréavisȱleȱcorniaud,ȱquiȱdétalaȱ
piteusementȱdansȱunȱcouinementȱsuraigu.ȱLeȱchatȱrevintȱ
alorsȱsȇasseoirȱtranquillementȱàȱlaȱmêmeȱplace.ȱImpresȬ
sionnée,ȱCélineȱluiȱlançaȱ:ȱȱ
—ȱBen,ȱmonȱcochonȱ!ȱOnȱpeutȱdireȱqueȱtȇesȱgonflé,ȱtoi.ȱ
Leȱchatȱeutȱlȇairȱdȇapprécierȱmodestementȱleȱcompliment,ȱ
seȱcontentantȱdeȱseȱlustrerȱleȱpoilȱdȇuneȱlangueȱrâpeuse,ȱ
enȱluiȱlançantȱunȱregardȱtotalementȱchosifiant.ȱ
Célineȱcommençaitȱàȱêtreȱintriguéeȱ:ȱilȱsemblaitȱattachéȱ
àȱlaȱmaison,ȱpuisquȇilȱrôdaitȱautour,ȱmaisȱilȱdormaitȱ
ailleursȱetȱmangeaitȱvisiblementȱàȱsaȱfaim.ȱEtȱenȱplus,ȱilȱlaȱ

16

snobaitȱ!ȱElleȱseȱsecouaȱ–ȈJȇaiȱdȇautresȱchatsȱàȱfouetterȈ–ȱetȱ
retournaȱàȱsesȱtravaux.ȱ
Saȱtroisièmeȱrencontreȱavecȱleȱchatȱeutȱlieuȱunȱsoirȱoùȱ
elleȱrentraitȱchezȱelle,ȱlesȱbrasȱchargésȱdeȱcommissions.ȱLeȱ
chatȱétaitȱassisȱdevantȱlaȱporteȱetȱluiȱenȱbarraitȱlȇaccès.ȱElleȱ
eutȱunȱmomentȱdȇhésitation,ȱnȇosantȱpasȱavancer,ȱpuis,ȱseȱ
trouvantȱstupide,ȱelleȱsȇapprêtaitȱàȱluiȱenjoindreȱdeȱ
dégager,ȱlorsquȇilȱseȱlevaȱpourȱlaȱlaisserȱpasser,ȱetȱsȇassitȱàȱ
nouveau,ȱàȱcôtéȱdeȱlaȱporte.ȱ
—ȱBon,ȱleȱchat,ȱilȱestȱtempsȱquȇonȱparle,ȱnousȱdeuxȱ!ȱ
QuȇestȬceȱqueȱtuȱveuxȱ?ȱCȇestȱtaȱmaisonȱ?ȱLeȱbleuȱdesȱ
voletsȱneȱteȱplaîtȱpasȱ?ȱTuȱveuxȱentrerȱ?ȱTuȱveuxȱmarquerȱ
leȱterritoireȱpourȱlesȱautresȱmatousȱ?ȱTuȱveuxȱquoi,ȱàȱlaȱ
fin,ȱdisȱ?ȱ
Leȱchatȱlaȱregardaȱunȱinstantȱetȱdisparutȱdȇunȱpasȱ
dédaigneuxȱàȱtraversȱlaȱhaie.ȱ
—ȱNon,ȱmais,ȱilȱseȱprendȱpourȱqui,ȱceȱbestiauȱ?ȱIlȱ
commenceȱsérieusementȱàȱmeȱcourirȱ!ȱNéanmoins,ȱlaȱ
curiositéȱdeȱCélineȱétaitȱéveillée.ȱCeȱchatȱavaitȱuneȱpersonȬ
nalitéȱquiȱlaȱlaissaitȱperplexeȱ:ȱdistant,ȱflegmatique,ȱsûrȱdeȱ
lui.ȱEtȱpuisȱilȱyȱavaitȱcetteȱfamiliaritéȱavecȱlaquelleȱilȱ
prenaitȱpossessionȱdesȱlieux,ȱquiȱfaisaitȱpenserȱquȇilȱavaitȱ
probablementȱconnuȱcetteȱmaison.ȱ
LeȱpremierȱhiverȱqueȱCélineȱpassaȱchezȱelleȱfutȱrudeȱet,ȱ
unȱaprèsȬmidiȱdeȱfroidȱintense,ȱelleȱseȱréchauffaitȱlesȱ
mainsȱsurȱuneȱtasseȱdeȱthéȱbrûlantȱlorsque,ȱjetantȱunȱcoupȱ
dȇœilȱàȱtraversȱlesȱcarreauxȱbordésȱdeȱgivre,ȱelleȱleȱvit,ȱ
assisȱauȱmilieuȱduȱchemin,ȱdansȱlaȱneige,ȱtournéȱversȱlaȱ
maison.ȱ
Ilȱregardaitȱlaȱporte,ȱimmobile,ȱpresqueȱhiératique.ȱ
Célineȱeutȱunȱmomentȱdȇhésitation,ȱhochaȱlaȱtête,ȱpuisȱ
ouvritȱlaȱporteȱetȱluiȱfitȱsimplementȱunȱsigneȱdeȱlaȱtêteȱenȱ
directionȱdeȱlȇintérieur.ȱIlȱseȱmitȱsurȱsesȱpattes,ȱlentement,ȱ

17

unȱpeuȱengourdiȱparȱleȱfroid,ȱsecouaȱlaȱneigeȱdeȱsonȱdos,ȱ
etȱenȱtroisȱbonds,ȱentraȱdansȱlaȱmaisonȱetȱfilaȱdroitȱàȱlaȱ
cheminée,ȱauȱcoinȱdeȱlaquelleȱilȱseȱcoucha,ȱcommeȱsiȱcelaȱ
avaitȱtoujoursȱétéȱsaȱplace.ȱ
—ȱNeȱdisȱsurtoutȱpasȱmerci,ȱleȱchat,ȱfaisȱcommeȱchezȱ
toi.ȱSurtout,ȱtuȱmeȱdisȱsiȱjeȱgêneȱ!ȱJeȱteȱpréviens,ȱmonȱ
vieux,ȱsiȱtuȱesȱentré,ȱcȇestȱparceȱqueȱjȇaiȱencoreȱquelquesȱ
relentsȱdȇhumanité,ȱmaisȱdèsȱqueȱtuȱasȱleȱpoilȱsec,ȱtuȱ
dégages.ȱȱ
Pourȱtouteȱréponse,ȱleȱchatȱseȱcontentaȱdeȱposerȱsaȱtêteȱ
surȱsesȱpattes,ȱetȱCélineȱseȱtraitaȱdȇimbécileȱquandȱelleȱcrutȱ
décelerȱuneȱlueurȱdȇironieȱdansȱsonȱœilȱvert.ȱ
Ilȱrestaȱunȱpeuȱplusȱlongtempsȱqueȱleȱtempsȱdeȱseȱ
sécherȱleȱpoil,ȱmaisȱCélineȱfutȱpresqueȱdéçueȱdeȱleȱvoirȱ
sȇenȱallerȱ:ȱilȱseȱlevaȱetȱseȱpostaȱdevantȱlaȱporteȱdȇentréeȱ
sansȱluiȱaccorderȱlaȱmoindreȱattention.ȱElleȱluiȱouvritȱlaȱ
porteȱetȱilȱsortitȱparȱlaȱhaieȱduȱjardin,ȱlaissantȱlaȱtraceȱdeȱ
sesȱpattesȱdansȱlaȱneigeȱfraîche.ȱ
Lesȱjoursȱsuivants,ȱelleȱneȱputȱsȇempêcherȱdeȱleȱguetter.ȱ
Elleȱseȱsurprenaitȱàȱjeterȱunȱcoupȱdȇœilȱparȱlaȱfenêtreȱdeȱ
tempsȱàȱautre.ȱIlȱneȱseȱmontraȱpasȱetȱelleȱdutȱreconnaître,ȱ
nonȱsansȱagacement,ȱquȇilȱluiȱmanquait.ȱ
Ilȱréapparutȱlaȱsemaineȱsuivante,ȱavecȱuneȱnouvelleȱ
balafreȱetȱnettementȱamaigri.ȱ
—ȱSalut,ȱleȱchat,ȱoùȱesȬtuȱalléȱtraînerȱ?ȱEhȱbien,ȱtuȱpeuxȱ
direȱqueȱtuȱasȱbonneȱmineȱ!ȱTuȱasȱvuȱdansȱquelȱétatȱtuȱesȱ?ȱ
Ilȱlevaȱsurȱelleȱunȱœilȱquiȱsemblaitȱluiȱsavoirȱgréȱdeȱsaȱ
sollicitude,ȱmaisȱpasȱdeȱsaȱcuriosité,ȱetȱentraȱdansȱlaȱ
maisonȱdȇuneȱpatteȱrésolue,ȱavantȱquȇelleȱneȱlȇyȱinvite.ȱIlȱ
avaitȱlȇairȱdeȱsavoirȱquȇilȱavaitȱgagnéȱlaȱpartie.ȱȱ
Àȱpartirȱdeȱceȱjour,ȱilȱinvestitȱtoutesȱlesȱpiècesȱdeȱlaȱ
maison,ȱsousȱleȱregardȱmiȬamusé,ȱmiȬintrigué,ȱdȇuneȱ
Célineȱquiȱavaitȱcommisȱlȇirréparableȱerreurȱdeȱleȱnourrir,ȱ

18