SPIRIT

De
Publié par

Louarn Tenvel, breton de vieille souche, est un policier plutôt spécial. Membre de la discrète section V dite aussi "Section des Sorciers", il traque des criminels hors du commun. Mis sur le coup d'un meurtre rituel d'enfant, Louam et son jeune poulain se lancent sur les traces de l'assassin, du milieu gothique parisien jusqu'à la terre bretonne de ses ancêtres, dans un combat contre le mal qui le révèlera à sa propre nature. Tendu entre polar et ésotérisme, c'est autour de croyances anciennes, avec une secte celtique et de vieux comptes à régler, que cet univers sombre nous emporte dans sa spirale de violences et de sorcellerie. Première partie d'une trilogie, "Spirit - L'héritage" s'inscrit dans la droite lignée des "Rivières pourpres".
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 211
EAN13 : 9782748175622
Nombre de pages : 397
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Spirit !
Daniel Lacroix
Spirit !
L’héritage !
THRILLER
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-7563-8 (fichier numérique) ISBN 13 : 9782748175639 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-7562-X (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748175622 (livre imprimé)
Il fait nuit ! Un peu froid aussi en ce jeudi 20 janvier, mais Louarn ne sent pas vraiment la morsure de l’hiver, car il se réchauffe de cette marche dans la forêt qui dure depuis des heures. C’est une belle forêt peuplée de grands chênes majestueux, dont la canopée, éclaircie en cette époque de l’année, laisse passer, grâce à une lune pleine à son zénith, suffisamment de clarté pour se repérer au milieu des arbres, sans qu’il n’ait besoin d’éclairer son chemin par ses propres moyens. La lune est proche de la terre, comme elle semble ne l’avoir jamais été ! Il s’arrête un instant pour contempler l’astre lunaire, sujet d’imagination pour les hommes depuis la nuit des temps. Il peut même en distinguer clairement les contours des cratères, provoqués par les bombardements célestes de la création de l’univers, donnant conscience au pauvre mortel de n’être qu’une minuscule particule dans cet espace infini, destiné à devenir poussière, après une éphémère course sans espoir autour de sa petite planète bleue. Il n’est pas seul dans cette randonnée nocturne, autour de lui il y a plusieurs personnes, avec lesquelles il se sent en sécurité, même s’il a l’impression de n’être entouré que par des ombres. Ils progressent ainsi sans bruit, encore un long moment dans la forêt silencieuse et sans un souffle de vent pour animer les branches,
9
lorsque devant eux, apparaît une lueur au milieu des arbres. Alors, sans même sembler s’être concertés, les ombres autour de lui s’écartent en demi-cercle, pour s’approcher avec précaution de cet endroit qu’ils cherchent depuis si longtemps. Lui-même captivé par cette lumière, ne prête plus attention aux mouvements alentour, il s’avance silencieusement vers cette lueur étrange provenant d’une clairière. Non pas une éclaircie dans la forêt taillée par les hommes, mais plutôt un endroit stérile. Comme si aucun arbre n’avait accepté, ou n’avait eu le droit d’y pousser sur une surface de cinquante mètres, dessinant un cercle parfait, tel que l’auraient crée des humains. Ce lieu est irréaliste au milieu de cette végétation géante, semblant appartenir aux grands chênes qui peuplent la forêt. Le sol de cette place étonnante est recouvert d’une sorte de poussière, dure et sombre, semblant constitué de terre réduite en grains de sable. Mais ce n’est pas tant l’endroit en lui-même qui le fascine, c’est la scène qui s’y déroule ! Le centre de cette clairière, baigné dans une lueur orangée de torches enflammées, est occupé par un autel, constitué d’une grande dalle de pierre carrée de deux mètres de côté, devant peser plusieurs tonnes, posée à plat sur deux autres dalles enfoncées dans le sol pour tenir debout. La façon dont est assemblé cet ensemble mégalithique, le fait ressembler à un dolmen, qui ne mesurerait qu’un mètre de hauteur. Mais ce qui définitivement l’empêche d’être un dolmen comme tant d’autres, c’est la présence d’une fille brune et plantureuse, nue, attachée par les bras et les jambes, à même la pierre, en croix sur le dos ! Ses jambes ouvertes, offre à toutes les vues l’intimité de son
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.