TINA OU LE DRAME DE L'ESPECE HUMAINE

De
Publié par

Tina ou le drame de l'espèce humaine est la tumultueuse et révoltante histoire d'une jeune, belle et séduisante, mais analphabète villageoise qui se voit dans l'obligation de s'évader de son foyer conjugal pour se retrouver dans la Grande Ville où le tourbillon implacable et impitoyable de la vie urbaine finira par la malmener, l'humilier, la bafouer, la désillusionner et la broyer. Selon l'auteur du livre, Tina, héroïne sombre et pessimiste, constitue le symbole de l'échec de l'homme dans la vie ici-bas.
Publié le : vendredi 1 avril 2011
Lecture(s) : 61
EAN13 : 9782296804432
Nombre de pages : 256
Prix de location à la page : 0,0132€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
TINA OU LE DRAME DE L’ESPECE HUMAINE
Écrire l’Afrique
Collection dirigée ar Denis Pryen
Dernières parutions
Aboubacar Eros SISSOKO,La Tourmente. Les aventures d’un circoncis, 2011. Robert DUSSEY,Une comédie sous les tropiques, 2011. Alexis KALUNGA,Vivre l’asile, 2011. Nenay QUANSOI,Souvenir d’un jeune Africain en Guinée et en Tunisie, 2011. Nadine BARI et Laby CAMARA,L’Enfant de Xéno, 2011. Aboubacar Eros SISSOKO,Une mort temporaire, 2011. Édouard Elvis BVOUMA,L’amère patrie. Nouvelles, 2011. RogerFODJO,Les Poubelles du palais,2011. JeanFROGER,La Targuia,2011. Pierre LACROIX,Au chevet de l’Afrique des éléphants. Fable,2010. Jeanne-Louise DJANGA,Le gâteau au foufou,2010. Dina MAHOUNGOU,Agonies en Françafrique,2010. Elise Nathalie NYEMB,La fille du paysan,2010. Moussa RAMDE,Un enfant sous les armes et autres nouvelles,2010. Raymond EPOTÉ,Le songe du fou,2010. JeanRené OvonoMendame,La légende d’Ébamba,2010. Bernard N'KALOULOU,La Ronde des polygames,2010. jeanCÔTE,La réconciliation des mondes, A la source du Nil, 2010. ThomasTCHATCHOUA,Voyage au pays de l'horreur,2010. Eric-ChristianMOTA,Une Afrique entre parenthèses. L'impasse Saint-Bernard(théâtre),2010. MamadyKOULIBALY,Mystère Sankolo,2010. Maxime YANTEKWA,Survivre avec des bourreaux,2010. AboubacarErosSISSOKO,Moriba-Yassa. Une incroyable histoire d'amour,2010. Naïma BOUDA etEric ROZET,Impressions et paroles d'Afriques. Le regard des Africains sur leur diaspora,2010. lixGNAYORO GRAH,Une main divine sur mon épaule,2010. Philippe HEMERY,Cinquante ans d'amour de l'Afrique (1955-2005), 2010. Narcisse Tiburce ATSAIN,Le triomphe des sans voix,2010. HyginDidace AMBOULOU,Nostalgite. Roman,2010. Mame Pierre KAMARA,Le festival des humeurs,2010.
er Marcel KingJo 1
TINA OU LE DRAME DE L’ESPECE HUMAINE
LHARMATTAN
© L'HARMATTAN, 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN :978-2-296-54494-9 EAN :9782296544949
A Tout être humain, Ame de Raison et de Connaissance Dans l’immense Sphère du Cosmos, Exposé à tous genres de Maux et Douleurs de la Vie, Dont il devient parfois, ici bas, Victime. Maistoutparticulièrementà : M. Laurent Dona Fologo, Président du Conseil Economique et Social de la Côte d’Ivoire, M. Bally Apollinaire, Greffier au Palais de Justice ere d’Abidjan-Plateau (1 instance) et à Michèle Zahilou Tahanan Désirée, Etudiante,
Pour exprimer respectivement au premier, mon admiration et mon respect (au plan politique), au second, mafraternité et monamitié, etàlatroisième,monamour, masympathie et monattachement.
Marcel King Jo marcelkingjo@yahoo.fr
NOTE DE L’AUTEUR
Pour nous, la littérature est une intelligence et une sagesse,un moyen,une armespirituelle et intellectuelle de l’homme-dieu imparfait ouduDieu parfait,un secourset un recours substantielsdans lamaindel’hommeoude Dieu pour rechercheretatteindreles perfectionsdans le Tempsetdans l’Espace,pourdéceleret révéler les faillanceset les problèmes spatio-temporelsafind’y remédier.Encesens, ellese détermine commeuncanalde laplainte desâmes, descœurs, desconsciencesetdes espritset même desangescontreles laideurset les faussetés,laméchanceté et l’obscurantisme,lemalet le malheur.Cest un orienteurdelavie.Cest unconseiller. Cestàlafois unaccusateuret unaccusé,un juge et un jugé.En outre,quelaquêteprônée et prêchéepar le message et lemessagerdelalittératureseréaliseou s’atteigne dans lerireoudans les pleurs, dans lajoieou dans la douleur, dans l’inquiétudeoudans laquiétude, dans la douceur oudans laviolence, dans lasueuretdans lesang, elles’impose au littéraire, àl’écrivaincommeune réalité et un fait sublimes,tangibleset inhérentsàsa natureprofonde. Aussi, cettevision manifeste a-t-ellepour objet la sociétéglobale, et toutes les nervureset les fibresdela sociétérythmentau sondela clochequeles textes littérairesdéclenchentetémettent, car ilsémanentde véritésetélucubrations intellectuelles fortes,puissanteset persécutantes, et précèdent toutesactionsetactivités spirituelles,mentaleset physiques,voire psychosomatiques.Danscetesprit,il nousapparaît commeune évidence derappeleraux unsetauxautres que notretravail,notre artest laseulevraiemachine,non,que dis-je? laseulevraie explorationconsciente et soucieuse dela beauté, dubien, delarectification, dela
9
organisationetdelaréorientationdu monde, au service del’idéaletducrid’un peuple;cest pourquoi,un peuple sans littérature et sansécrivainest un peuplesans histoire, sans rêve,sans idéal,sans guide,sansrité et sans vie, sanséclairage,sanséclaireur,sans repère et sanséthique. Cest un peuple, en quelquesorte,sanscombat,passif, mort.Dès lors, comment nepascomprendrequenotre élaneffréné,le désirchaud et passionné du morteletde er l’immortel, MarcelKingJo 1, derefaireson monde, d’instruireson monde, de donner lumière et vie àson monde,par laplumelittéraire,soit on nepeut plus patent ? Oui,notremonde est, chaquejour, en pleinemutation ouen pleine décadence.Ilest mêmeparfoisen malde connaissance etdesavoir, en malde conduite etde comportement qui puissent l’éleveret l’éduquer. Léduqueret l’élever !Lemodeler !Leformer !Àtous les niveaux où l’existencehumaine est présente et vivace,l’homme estactif ou passif.Et nous,les humains,nous nousdevonsdelereconstruire, delerefaire, del’éduquer. Aussi, commelesublimaitRonsard en sonTemps, cetteresponsabilité dereconstructionetderéfection, d’instruction, déducationetdeformation incombe-t-elle à l’Ecrivain.Il lui fautdoncl’assumer !Cest la conscience première deTina ou le drame de l’espèce humainequi s’évertue àposer, àsafon,quelques problèmes récurrents ou ponctuelsdenos sociétés traditionnelleset modernesen perpétuelsetcontinuelsbouleversements,beaucoupdepersonnes sont victimesdes mirages, des mensonges, des prétentions humaines ou seretrouvent sur le chemindelaperditionetdel’égarementabsolus,nos sociétés oùla libertéest renduesimpliste, et tend àse confondre aveclelibertinage,nos sociétés où les coutumes,les habitudes,les traditions,les sectes (religieuses)et les mœurs insenséeseterronées, et la politique des insensés, deserronésetdes farfelus
1
0
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.