Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 4,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Vous aimerez aussi

Melvin Gallant
Tite-Jeanne et le prince Igor
Tite-Jeanne et le prince Igor
collection météorite
Tite-Jeanne et le prince Igor
texte de Melvin Gallant
illustrations de Denise Paquette
Pour ses activités d’édition, Bouton d’or Acadie reconnaît l’aide financière de la Direction des arts du Nouveau-Brunswick, du Conseil des Arts du Canada, du ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ).
Titre : Tite-Jeanne et le prince Igor Texte : Melvin Gallant Illustrations : Denise Paquette
Papier PDF ePub
ISBN 2-922203-56-5 ISBN 978-2-89682-204-1 ISBN 978-2-89682-554-7
er Dépôt légal : 1 trimestre 2004 Bibliothèque nationale du Canada Bibliothèque nationale du Québec
Imprimeur : Gauvin ltée Distributeur : Prologue et Bouton d’or Acadie
© Bouton d’or Acadie 204 - 236, rue Saint-Georges Moncton (N.-B.), E1C 1W1 Téléphone : (506) 382-1367 Télécopieur : (506) 854-7577 Courriel : boutondoracadie@nb.aibn.com Site Internet : www.boutondoracadie.com
Mot de l’auteur Les contes traditionnels sont des histoires qu’on retrouve partout dans le monde depuis des milliers d’années. Ils émerveillent toujours les jeunes comme les moins jeunes. La tradition orale acadienne est riche de contes dont l’origine remonte à des temps lointains. Ainsi, j’ai déjà raconté, dans deux autres livres, quelques-unes des aventures de Ti-Jean. Ce petit bon-homme débrouillard, rusé, plein de bonté, réussit toujours à triom-pher des épreuves qu’il rencontre sur son chemin.
7
Si beaucoup de contes tradition-nels ont pour héros des person-nages masculins, bien peu accor-dent ce rôle à un personnage féminin. Voici donc mon troisième livre dont l’héroïne est une jeune fille que j’ai appelée Tite-Jeanne.
8
1
Tite-Jeanne au château
Il y a bien longtemps, dans un pays lointain, vivait une pauvre femme, seule avec ses trois enfants, deux garçons et une fille. Après la mort de son mari, elle avait dû chercher du travail pour nourrir sa petite famille. Comme sa misérable cabane se trou-vait tout à côté du royaume de la Grande-Plaine, elle s’était présentée
un jour au château pour y demander
9
du travail. Le roi écouta son histoire et décida de l’engager comme ser-vante. Ainsi, avec l’aide de ses deux fils, qui étaient en âge de travailler ici et là, elle arrivait à vivre honorable-ment. Cependant, elle n’aimait guère l’idée de devoir laisser sa petite Jeanne, qui n’avait que cinq ans, seule à la maison pour aller travailler. Un jour que la reine se trouvait à ses côtés, elle prit son courage à deux mains et lui demanda si elle ne pour -rait pas, de temps en temps, emmener sa petite fille au château. Mais bien sûr, dit la reine. Cela ajouterait un peu de vie dans cette
grande demeure.
10