Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Tout commence toujours par un tapis

De
71 pages
L'auteur nous convie à plusieurs voyages en Syrie. L'un d'eux, sans doute le plus important, est introspectif. Nous la suivons dans un parcours où la quête de sens est là, à chaque phrase. C'est aussi un voyage en Orient, à travers ses mots nous sentons la cardamone, le savon, le café, nous entendons le muezzin, le oud, les klaxons. Mais elle n'est pas dans la situation provisoire du touriste, elle s'installe. (...) Entre réalité et souvenir, elle pose la question de la place que nous occupons, dans la famille, dans la vie, dans le monde...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Tout commence

toujours par un tapis

(Ç)L'HARMATTAN, 2009 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris hup: / / www.librairicharrnattan.com diff usion.harrnallan(q!'wanadoo.fr
harrnattanl (f"1J.wanadoo.fr

TSH~ : 9782 29610854 7 l':.-\~: 9782296108547

Marianne PETIT

Tout commence

toujours par un tapis

V oyages en Syrie

L'Hannattan

Introspection.

Elle sort de sa R5 bleu foncé garée devant l'immeuble. La rue est tranquille. Elle descend rapidement les quelques marches, franchit l'allée aux parterres fleuris et pénètre dans l'entrée de marbre gris du bâtiment. Luxe. L'un des très beaux bâtiments d'Alep. Elle fait tourner la clé dans la serrure de l'appartement de gauche. Rez-de-chaussée gauche, c'est là où elle habite avec son mari et ses deux enfants encore petits. Elle se débarrasse de ses affaires dans son bureau à elle seule, son repaire (re-père), sa cache, son monde à elle, où elle aime plus que tout se retrouver avec ses /ivres d'ethno., d'histoire en français, en anglais, en arabe. Ces /ivres reposoirs qu'elle a investis... de quoi? Ces /ivres qu'elle achète sans compter et n'ouvre pas pour la plupart, qui racontent la vie qu'elle ne vit pas. Rester en deçà toujours, de peur... Entamer, ne jamais conclure. Toujours recommencer, ne rien aboutir,. rester en deçà,. ne pas avoir mal,. surtout ne pas souffrir. Préférer la paralysie au risque de décevoir? au risque de vivre, d'être, de devoir dire non, d'être refusée. Elle sort de sa voiture, descend rapidement les larges marches ... Elle est dans un mouvement perpétuel et pourtant elle est immobile. Elle part dans tous les sens comme une explosion, ne connaît jamais le repos, la quiétude et pourtant, en même temps, elle nefait rien. Paradoxe invisible. Elle est en miettes et essaie de les recoller comme un puzzle, une mosaïque. En Syrie, y arrivera-t-elle? La vie est facile. Elle ne subit aucune contrainte, ce qui l'égare davantage. Elle délègue toutes ses responsabilités de femme au 7

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin