Tripoli, cimetière des Anglais

De
Publié par

Le chavirement du cuirassé britannique HMS Victoria, entré en collision avec le Camperdown, dans les eaux de Tripoli en 1893 a fait 358 morts. La flotte commandée par l'amiral George Tryon devait effectuer des manoeuvres militaires dans le port de l'Eskélé, afin, semble-t-il, de protéger la route maritime de l'Inde contre les menaces de la France et de l'Italie. Basé sur une importante documentation, ce récit riche en événements historiques met à nu la société de l'Angleterre victorienne de la fin du XIXè siècle.
Publié le : lundi 5 octobre 2015
Lecture(s) : 24
EAN13 : 9782336393292
Nombre de pages : 388
Prix de location à la page : 0,0157€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
territoriales de Tripoli, emportant avec lui 358 âmes, a de quoi capïver les historiens. Selon les ordres de la reine Victoria, la floe commandée par l’amiral George Tryon devait effectuer des manœuvres militaires dans le
En fait, impressionner les Oomans, protéger la route mariïme de l’Inde
réelles. Sur le point de faire les manœuvres, et contre toute aente, le
floe britannique, et ce fut le naufrage.
efforts d’un jeune plongeur libanais pour sorïr de la boîte de Pandore la
Basé sur une importante documentaïon, ce récit riche en événements historiques met à nu la société de l’Angleterre victorienne de la fin du XIX siècle, en plein essor industriel, dominée autant par ses tradiïons que par
Une histoire de navire enfin, qui peut rivaliser avec celle du Titanic.
Redoutable d’énergie et d’efficacité, avec des poussées d’adrénaline chaque fois qu’un sujet de roman lui monte à la tête, A� M�� a une seule passion : raconter, et raconter, et raconter. Aujourd’hui, elle opte pour un roman historique, en s’inspirant d’une histoire vraie et tout en restant fidèle à ses principes de réalisme narraIf. C’est devant sa chère Tripoli, dans la mer, que ça s’est passé. Véritablement.
Photographie de couverture de John Boustani : Jieh, 2003 (CC)
EzzaAGHAMALAK
Tripoli, cimetière des Anglais
HMS Victoria 1893, la manœuvre fatale de l’amiral Tryon
Roman
La découverte la plus importante après le Titanic
Tripoli, cimetière des Anglais
Ezza AGHAMALAKTripoli, cimetière des Anglais HMS Victoria 1893, la manœuvre fatale de l’amiral Tryon
Roman
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07491-7 EAN : 9782343074917
A la mémoire des braves naufragés du HMS Victoria… En hommage aux 358 victimes inhumées dignement Devant les rivages tripolitains… Dans le Liban de 1893 Reposant paisiblement dans le sanctuaire De leur dévouement… AuCimetière des Anglaisà Tripoli El-Mina Royaume de leur loyalisme…
AVANT-PROPOS Christian Francis et Ibrahim Touma : deux fans de leur histoire Un soir, à Tripoli au nord libanais, dans un de ces cafés où les jeunes, bien plus que les vieux, fument le narguilé en inspirant et expirant la fumée blanche autant par la bouche que par le nez, telle une petite cheminée, Ibrahim Touma est venu à ma rencontre. Sous son bras, un petit livre qu’il m’a précieusement confié et dont il m’a expliqué l’importance : écrit 1 en arabe par un historien tripolitain , ce livre contient un petit article présentant un réel intérêt documentaire, concernant le port d’El-Mina, ce coin de la mer désigné par la Grande-Bretagne pour que la flotte de la Méditerranée du Royal Navy s’y positionne dans le but de mener desmanœuvres militaires. Ce fut à une époque où l’Empire britannique traversait glorieusement sonère victorienne, et où Tripoli était sous domination ottomane. Desmanœuvres afin de montrer ses muscles et d’impressionner la Sublime Porte ? Pour tester la réaction des Ottomans qui n’étaient ni en bons termes ni en mauvais termes avec les Britanniques ? Quoi qu’il en fût, aucun objectif ne fut atteint. Et pour cause ! L’article de quelques pages, proposé par Touma, évoque le naufrage de l’immense cuirassé HMS Victoria en 1893, dans les 1 Kamel El-Baba, Histoire de Tripoli, 1955.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.