Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Un avenir de gloire

De
111 pages
L'exil est une souffrance double et pérenne : la perte de sa terre de naissance puis l'installation hasardeuse dans un pays souvent incompris. C'est le cas de cette famille dont l'avenir de gloire dans la "mère-patrie" sera pourtant un exemple d'intégration. Le cours de cette maison se retrouve chez chacun des membres de ce peuple exilé de la terre dont les couleurs demeurent accrochées à leur chair d'homme comme la présence de la mère pénètre à jamais le corps de l'enfant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Collection Récits
Bernard LASSÈRE
Un avenir de gloire
Récit d’un exil
Rue des Écoles Le secteur «Rue des Écoles» est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons: historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus Gonse (François),Professeur d’anglais en Chine, 2014. Temple (Henri),Théorie générale de la nation, 2014. Marc (Jacques),Paroles en l’air, 2014. Adam (Norbert),dans la campagne…Mes jeunes années courent, 2014. Beauvais (Paul),À la vie… À la mort, 2014. Paul (Elisabeth),Les tribulations d’une coopérante belge au Mali, 2014. Peyrat (Jean-Michel),Jamais… Tu m’entends, jamais !, 2014. Magnant (Raymond),Elle, dans l’aurore…, 2013. Underwood (Frank),Le Passeur d’éthique, 2013. Destombes-Dufermont (Michel),Pèlerinages, 2013. Mills (Pierre),Des oiseaux pour le chat, 2013. Le Prestre (Claude),Je vais où je m’ignore, 2013. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Un avenir de gloire
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02796-8 EAN : 9782343027968
Bernard LASSÈREUn avenir de gloire Récit d’un exil
DU MÊME AUTEURD’où venez-vous? - Vers les hautes plaines du Colorado - Le retour de Valdivia Editions Cap Béar, 2012 Un certain Monsieur Bérard ouUne drôle de thébaïde Editions Talaia, 2013
Avertissement C’est l’histoire d’une famille rentrée d’Inaria. Elle n’eut, pour tout héritage, que l’âme et l’esprit pionnier de ses ancêtres. Le reste était perdu, mais elle estimait malgré tout avoir le devoir de préserver cette ardeur et de continuer à s’en inspirer. Ce récit commence par un drame qui, malheureusement, a réellement eu lieu, comme beaucoup d’autres d’ailleurs. La suite est romancée, et ces lignes peuvent surprendre – voire heurter – certaines personnes dans leurs convictions. Que celles-ci veuillent bien « abandonner les métaux », comme on dit parfois, accepter un moment de prendre des distances avec les sphères d’influence et de se détacher de leurs servitudes.
Cette année, l’été était très chaud dans le Midi, et même la nuit n’apportait pas la fraîcheur habituelle. Il était minuit, et Paul venait d’être réveillé par des cris venus de la rue. Un groupe de fêtards entrait bruyamment dans la discothèque d’en face. C’était coutumier dans ces périodes estivales. Paul ne supportait pas de dormir la fenêtre fermée. Il avait un sommeil léger, car son inactivité ne lui assurait pas de repos réparateur. Il était totalement désœuvré. Il n’avait jamais rien entrepris après l’obtention de son baccalauréat en Inaria. [L’Inaria désigne ici un pays imaginaire, mais le lecteur devinera vite celui dont il est fait mention.] Depuis son retour en métropole, il s’était plusieurs fois inscrit en faculté, mais par manque de conviction pour les études et dans l’incapacité de fixer son esprit sur quelque chose, il abandonnait chaque année, peu après la rentrée. L’année suivante, c’était une nouvelle inscription pour des études différentes qu’il abandonnait presque aussitôt. Après avoir tenté ainsi de façon brève et avec si peu de constance presque toutes les orientations possibles pour lui, il rechercha un travail qui n’exigeait pas plus que les maigres compétences qu’il possédait, c’est-à-dire savoir conduire une automobile et ses connaissances de la terminale sciences-expérimentales. Il occupa ainsi quelques emplois, mais il jugeait les tâches toujours trop absorbantes et les horaires ne lui convenaient pas. En fait, à sa décharge et pour expliquer ce comportement, il faut préciser que Paul, moralement blessé –semble-t-il à vie–, n’arrivait pas à entreprendre
9