Un enfant sous les armes

De
Publié par

Un enfant sous les armes est un témoignage poignant d'un enfant victime de la guerre qui présente crûment "les réalités que des centaines d'enfant comme lui vivent au Congo". Il tentera de gagner la confiance de ses chefs, mais il deviendra au fil du temps un "être sans âme, un vampire impitoyable, une machine à massacrer".
Publié le : mercredi 1 décembre 2010
Lecture(s) : 33
EAN13 : 9782296715813
Nombre de pages : 102
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Un enfant sous les armes
et autres nouvelles
Écrire l’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen Dernières parutions Bernard N'KALOULOU,La Ronde des polygames, 2010. Réjean CÔTE,La réconciliation des mondes, A la source du Nil, 2010. Thomas TCHATCHOUA,Voyage au pays de l'horreur,2010. Eric-Christian MOTA,Une Afrique entre parenthèses. L'impasse Saint-Bernard(théâtre), 2010. Mamady KOULIBALY,Mystère Sankolo, 2010. Maxime YANTEKWA,Survivre avec des bourreaux, 2010. Aboubacar Eros SISSOKO,Moriba-Yassa. Une incroyable histoire d'amour, 2010. Naïma BOUDA et Eric ROZET,Impressions et paroles d'Afriques. Le regard des Africains sur leur diaspora, 2010. Félix GNAYORO GRAH,Une main divine sur mon épaule, 2010. Philippe HEMERY,Cinquante ans d'amour de l'Afrique (1955-2005), 2010. Narcisse Tiburce ATSAIN,Le triomphe des sans voix, 2010. Hygin Didace AMBOULOU,Nostalgite. Roman, 2010. Mame Pierre KAMARA,Le festival des humeurs, 2010. Alex ONDO ELLA,Hawa... ou l'Afrique au quotidien, 2010. Arthur SCAMARI,Chroniques d’un pays improbable, 2010. Gilbert GBESSAYA,Voyage dans la société de Bougeotte,2010. Gaston LOTITO,Ciels brûlants. Sahel – 1985, 2010. Marouf Moudachirou,Une si éprouvante marche. Récit, 2010. Appolinaire ONANA AMBASSA,Les exilés de Miang-Bitola, 2010. Juliana DIALLO,Entrée dans la tribu, 2010. Abdoul Goudoussi DIALLO,Un Africain en Corée du Nord, 2010. Gabriel NGANGA NSEKA, Douna LOUP,Mopaya. Récit d'une traversée du Congo à la Suisse, 2010. Ilunga MVIDIA,Chants de libération. Poèmes, 2010. Anne PIETTE,La septième vague, 2010.
Moussa RAMDE
Un enfant sous les armes
et autres nouvelles
© L’HARMATTAN, 2010 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13822-3 EAN: 9782296138223
Un enfant sous les armes
Je suis soldat. Je suis né soldat. Je vis dans la guerre. J’ai grandi dans la guerre. Je suis dans la guerre. Je me nourris de la guerre. Ne cherchez pas à savoir pourquoi je suis devenu soldat. Tout comme on ne demande pas à l’enfant d’un forgeron pourquoi il est forgeron, n’attendez pas que je vous dise pourquoi je suis soldat. Lorsque j’ouvrais les yeux pour la première fois dans ce monde, je n’ai vu que des hommes en tenue, armés. Les tous premiers bruits qui me sont parvenus ont été le crépitement des armes, la déflagration des obus. La première bouffée d’air que j’ai avalée a été la fumée des canons. La première rivière que j’ai traversée a été une mare de sang, le seul et unique métier que j’ai appris, c’est appuyer sur la gâchette…
Quand, pour la première fois, j’ai demandé à ma mère qui était mon père, j’ai vu ses yeux saigner abondamment, son corps trembloter et sa bouche remuer, incapable d’articuler le moindre nom. J’ai tout de suite compris… Je lui ai présenté mes excuses. D’ailleurs, elle n’avait pas à s’imposer une gêne… La vérité, je la sais… Mon père, c’est ce morphinomane là-bas qui se balade, la kalachnikov en main, ou peut-être ce soldat, de ce coté là, qui lutine cette fillette innocente à peine rentrée dans la puberté ou peut-être cet homme, encore plus loin, qui se noie dans l’alcool ou probablement ce mec qui se fume de l’autre coté, sous les arbres, avec son opium pour enrager ses nerfs…
9
Non !... Mon père, c’est plutôt tous ces hommes en arme, qui viennent et qui repartent sans cesse.
Ma mère a été enlevée, comme d’autres femmes d’ailleurs, dans son jeune âge, au début de la mutinerie et faite prisonnière ou plutôt esclave sexuelle. Bonne à tout faire et femme de tous ces soldats dissidents du Congo, elle a vécu, au point de devenir apathique, toutes sortes de violence : Corvée, menace, bastonnade, torture, viol systématique, mutilation, humiliation …
Je gagnerai à me taire… Je refuse de me faire ridiculiser, de me faire insulter par des gens qui, devant leur belle progéniture de mon âge, me traiteront de sans père, de sauvage, de primitif, de raté, de salop, de vaurien… Et pourtant, il faut que j’en parle. Il faut que je vous dessille les yeux. Tant pis pour ceux qui refuseront de me pleurer, de plaindre notre sort, pour ceux qui me taxeront d’ignare, de sadique, de sacripant, de satanique, de débile… Et je sais qu’il n’en manquera jamais.
Moquez-vous aussi de la façon dont je m’exprime, de mon langage ! J’ai grandi loin de ces milieux où les enfants apprennent, avec une intelligence surprenante, à lire et à écrire à bas âge, loin des milieux intellectuels, le monde des idées et de la bonhomie. Ici, c’est plutôt la loi de la jungle, le langage des armes et rien d’autres. Dans notre monde, il est interdit de raisonner au risque de périr dans les peines, les ennuis, les remords… La compassion est une faiblesse, le sentimentalisme est un mal, la pitié est un crime, la morale n’existe pas. Les cerveaux, robotisés obéissent
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.