7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou

Publications similaires

Paris-Brazza

de Publibook

Les Vignes de l'exil

de marivole-editions

réLexion sur la soumission à l’autorité ainsi que sur la
in Ine
Thierry Cladart
Une bien étrange compagnie
Roman
Une bien étrange compagnie
Écritures Collection fondée par Maguy Albet Fontaine Kerbellec (Laurence),Carmencita ou l’aqueduc aux oranges, 2016. Renaud (Dominique),Le Voyage imaginaire, 2016. Schved (Jean-François),La Croix byzantine. Aïvali ou la mémoire des oliviers, 2016. Cervoni (Alain),La Voie de l’orphelin, 2016. Sanchez (Patricia),L’Aube d’été, 2016. Labrique (Myriam),L’Âme du palmier, 2016. Lenoir (Jean-Yves),Dialogues avec mon horloge, 2016. Bosc (Michel),La Cendre et le calice, 2016. Dami (Olivier),Boulevard des Amériques, 2015. Auque (Hubert),Revoir Tübingen, 2015. Merlino (Benito),Îles vagantes, 2015. Tanguy-Taddonio (Anne),La Signature de l’âme, 2015. Maeght (Brigitte),La Vie sauve, 2015. Cartier (Jean-Michel),L’Irrésolution, 2015. Guérin (Richard),Célia Borromini. La rouquine, 2015. * ** Ces quinze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Thierry Cladart Une bien étrange compagnie
Roman
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08573-9 EAN : 9782343085739
… À ma mère
1 Premier cercle « J’ai trop souffert pour que certains bonheurs ne me soient pas insupportables. » Emil Michel Cioran Saint-Benoît, village de la côte normande, septembre 1951
Et la mer s’en est allée pour de bon. Au loin, son souffle apaisé bat encore l’air à intervalles réguliers. Brume lentement renverse son lavis salace sur la grève et masque peu à peu le spectacle triste de cette mouvance en déroute. Le jour se dresse à grand-peine sous le plafond bien trop bas. La fraîcheur grise du ciel arrache aux goélands des rires de crécelle et leurs silhouettes aux longs bras crucifiés frôlent et se reflètent dans l’eau des rochers. De la plage d’où montent des sanglots de pluie, entre les grains de sable tout un monde engourdit se répand. Témoin solitaire, les yeux rougis et le cœur brûlant, Jean erre à l’heure matinale où naissent les projets. Les siens se sont brisés sur la pierre des tombeaux de chair au cimetière des heures depuis longtemps passées. Bise querelleuse qui lui bat les reins de ses poings invisibles,
9