VOX POP

De
Publié par

Imaginez une immense scène où chacun de nous pourrait s'exprimer, tout dire! C'est le pari de VOX POP... Un pari réussi pour un récit rondement mené!...............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................,
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 226
EAN13 : 9782304012842
Nombre de pages : 135
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Vox pop
3
DU MÊME AUTEURAUXÉDITIONSLEMANUSCRIT
Envie de gigot, Roman, 2004. Vacance, Nouvelle(s), 2005. antiportrait, Nouvelle(s), 2005. Esquisses, Poésie, 2005. Noirs désirs, Nouvelle(s), 2005.
Titre Philippe Sarr
Vox pop
Roman philosophique
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01284-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304012842 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01285-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304012859 (livre numérique)
6
Vox pop
Vous donc, mortels, ne vous empressez pas De rien juger…(…)Nous ne connaissons pas encore tous les élus. e Dante,La divine comédie(Paradis,chant XX )
7
Vox pop
Ça se passe sur une scène inconnue… Des êtres sans visage surgis de nulle part et dont on ne sait rien ou presque, prennent la parole à tour de rôle…Sale truc qui vient de m’arriver avec le broyeur… (je suis assez fort pour me mettre dans la merde tout seul…) … je démonte la bé-cane (le truc parait bouché… des feuilles de Lo-tus bleu et rose se baladent dans la cuvette pleine d’eau) je l’actionne et SPLAAASSHHH (très musical !) … les murs, la porte, les fenêtres et… un peu aussi sur les mains, sur les pieds, un tout petit peu sur le visage… dois-je avouer ! Sans parler de l’odeur…… je crois que je vais ouvrir les fenêtres ! A cause des émanations… Vais aller vérifier si la pression s’est un peu relâchée…Sur moi non…… (me souviens du narrateur omnis-cient de SIVA- lequel prend son pied à la lec-ture d’un passage de laDivine comédieen sirotant un vieux Bourbon - (la manière dont il occupe l’espace… clos… assis par terre dans sa cham-bre, prés des bibliothèques, recroquevillé…) …
9
Vox pop
… dans laTransmigration, l’espace s’ouvre soudain… se redéploie magnifiquement… grandiose (région désertique) mais pas de dérogation à la règle… l’infini, le sans limi-tes, l’invariable s’avère obsédant et sans is-sue… lieu de mort et de perdition… (rappel : Timothy se lançant dans une longue et folle ex-pédition sans eau ni boussole… négligences qui donc lui coûteront la vie !) …J’imagine que ce qui doit insupporter le plus c’est justement cela : que l’on ne soit pas plus en conformité avec l’usage en vigueur qui voudrait que l’on occupe d’unecertaine façonl’espace qui nous est octroyé… que l’on cultive ce qui pourrait être perçu comme une volonté immuable de n’agir que selon son désir, d’occuper différemment l’espace que l’on sou-haiterait nous voir occuper…… faisant fi du qu’en dira-t-on…… ce qui me distingue des autres… ? … cette folle obstination…… ne pas supporter (craindre surtout) qu’il ne nous échappe celui-là !… intolérable… inadmissible !…… la machine à récurer les âmes à de beaux jours devant elle…… pas de place pour l’incongru… … place que l’on voudrait toujours contester, interdire…*
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.