Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Société française de littérature générale et comparée - Mythe et littérature

De
0 page

Que se passe-t-il lorsque nous contemplons le tableau de Botticelli qui orne la couverture de ce livre ? Sommes-nous capables de nous laisser séduire par la simple, et sidérante, beauté de cette Vénus anadyomène ? ou bien songeons-nous encore à la « terrible émasculation d’Uranus » qui préside à sa naissance ? Tel serait, selon Hans Blumenberg, l’un des enjeux du processus d’esthétisation à l’œuvre dans le « travail du mythe » : oublier l’arrière-plan de terreur caché sous les représentations iconographiques et les textes littéraires qui, entre variation et répétition, participent du « plaisir du jeu ».

Mais qu’est-ce que le mythe ? À l’aune des formules récemment employées par certains critiques (« forme introuvable », « catégorie poubelle », « concept impossible », « artefact savant »...), on serait tenté de rayer à tout jamais ce mot de notre vocabulaire. On aurait tort. En apparence malmené, le concept incriminé est réévalué. Il ne s’agit pas d’« en finir avec le mythe », mais de débarrasser les mythes grecs, romains et bibliques de la gangue de préjugés qui les enserrent pour mieux en restaurer l’éclat. C’est à ce travail que se sont attelés – et auquel continuent d’œuvrer – les comparatistes et spécialistes de l’Antiquité dont les contributions sont rassemblées dans ce volume. Tous débusquent les pièges que recèle l’idée d’une « essence » du mythe pour élaborer une mythocritique pleinement attentive aux œuvres.


Contributeurs : Jean-Louis Backès, Sylvie Ballestra-Puech, Pierre Brunel, Claude Calame, Jacqueline Fabre-Serris, Véronique Gély, Ute Heidmann, Jean-Claude Monod, Sylvie Parizet.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

img