//img.uscri.be/pth/e04d44cec8f58053c82ea10078550a5b57e79d1f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Surclassement

De
148 pages
Trois nouvelles écrites au vitriol, avec des personnages médiocres et détestables prêts à plonger dans le fait divers. Pascal Garnier décrit l'humanité dans toute sa petitesse et sa décheance, une humanité réduite, où la chair désirable des femmes se transforme en morceaux de viande flasque, les chevelures bouclées en «mise en plis ridicule comme une casserole de coquillettes renversées», où l'on respire «le prout sous les draps, le mousseux éventé, le filtre en liège barbouillé de rouge à lèvres, la serviette mouillée, le dedans...»
Voir plus Voir moins
Surclassement
DUMÊMEAUTEUR
L'ANNÉESABBATIQUE,P.O.L,1986
UNCHATCOMMEMOI,coll.Arc-en-poche,Nathan,
1986
PascalGarnier
Surclassement
nouvelles
P.O.L 8,villad'Alésia,Paris14'
©P.O.Léditeur.1987 ISBN2-86744-096-3
Surclassement
Onnevoitqueluisurcequaidemétrodésert,lui toutennoir,chaussuresnoires,impernoir,costume noir,cheveuxnoirs,brillants,laqués,goudronnésqui démarrentenpointeaumilieudufront.Çaluifaitune drôledetêtedeMickeytriste.Toutennoir, saufla chemisedesatinrougequ'onaperçoitpar l'entrebâil-lementducoldel'imper,rougevif.Noiràl'extérieur, rougeàl'intérieur,descouleursdebêteégorgée. Onnevoitqueluietlesdeuxcontrôleursqui rédigentsonamende.Quelmanquedebolpourune stationenpremière!ilyavaitunechancesurun million!Fautvraimentmanquerdepotpour.Pour-tant,c'estvraimentpasunejournéepourmanquerde pot.Lesdeuxcontrôleursprennentleurtemps,s'as-soientsurunbanc,enlèventleurcasquette.Ilss'en payentun,ilsvontseledéguster,seledécortiquer,se lerongerosparos,d'autantqu'iln'apasl'airbien farouchecefraudeur,unvrairégal Carted'identité CADINET
Jean-LucFrançoisMarie le10mai1949. «C'estmarrantça,jesuisdu10maimoiaussi, mais51.» Jean-Lucsedemandeavecunespoirnaïfsicette coïncidencequicréeentreluietlecontrôleurune certaineintimité,vajouerensafaveur.Non.Letype constatequ'ilssontnéstouslesdeuxun10maicomme ilconstatel'infractiondeJean-Luc,aveclamême froideur. Motifdel'infractionsurclassement. SURCLASSEMENT CracLemotesttombécommeuncouperet,avec unéchodemépris,dedédain.Onnemontepasen premièreavecunticketdeseconde,chacunàsaplace, onnetrichepas,quandonestunminable,onprendun wagonpourminable,sinononest«surclassé»,dé-placé,presqueindécent. Evidemmentvousnepouvezpaspayertoutde « suite? Hein?.euhnon,jenepréfèrepas. Evidemment. » Finalement,iln'yavaitpasgrand-choseàgrigno-tersurcefraudeur.Acontrecœurlesdeuxcontrôleurs luitendentensoupirantsacarted'identitéetunpapier vert.Letypedu10mairegardeJean-Lucdespiedsàla tête. «Vousêtesprestidigitateur? Non. Ahbon,jecroyais.vosfringues. » Etilss'éloignent,leurcarnetàsouchessouslebras enquêted'unenouvelleproie. Jean-Lucfroissenerveusementlepapierdela hontedanssamain,sepromettantde nerienpayer du