Testament de Louis XVI

De
Publié par

Le Roy-Berger (Boulogne). 1816. 14 p. ; in-12.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : lundi 1 janvier 1816
Lecture(s) : 7
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

TESTAMENT
DE LOUIS XVI.
SE VEND A BOULOGNE,
Chez Ll Pi'jv-LfiRiJEr., Imprimeur-Libraire, grande rue, N, 34.
JANVIER 1816.
MAIRIE DE BOULOGNE-SUR-MER.
EXTRAIT
<B w J^DtzeteéCd& lcc <MDoàfCie>
c)e Pcc Ynïe De ifeoii^og HÇJ.
Du 28 Janvier iSi5,
çy^mrey de CBou/opne/ f
CONSIDÉRANT que c'est un devoir pour les institu-
teurs de prémunir la jeunesse et l'enfance contre le
danger des innovations, et de leur inspirer, dès le
premier âge, les seutimens d'amour et de respect
(2 N
dont tout français doit être pénétré pour le trône et
l'auguste famille des Bourbons; 1
Considérant que rien ne paraît plus propre à
remplit ce double objet, que de graver de bonne
heure dans la mémoire des jeunes élèves les paroles
touchantes du Testament du meilleur et du plus
infortune des Rois ; 1
A rrete ce j(ut éutuj- ;
1
ARTICLE PREMIER.
Les Instituteurs et Institutrices et les Chefs des
Ecoles primaires de cette ville sont invités à faire
apprendre à leurs élèves de neuf ans et au-dessus le
Testament de Sa Majesté Louis XVI.
ARTICLE II.
Parmi les prix qui se délivrent, chaque année,
des fonds de la commune, il en sera donné un dans
( 5 )
chaque Ecole à l'Elève qui aura appris et récité avec
le plus de sensibilité et d'intelligence le Testament
du Monarque objet des regrets et de la vénération
de toute la France.
Article III.
Le présent arrêté sera soumis à l'approb ation de
Monsieur le Préfet, et au besoin à celle de Son
Excellence le çrand-maltre de l'Université.
Fait et arrêté en l'Hôtel-de-Tille, les jour, mois
- et ai susdits.
Signe WISSOCQ.
(4)
COPIE
,)e fa telt'e a/fiiroéafwe cte J6. le
— 1
Arras, le 10 février Ilh5.
LE PRÉFET DU PAS-DE-CALAIS, CHEVALIER DE
L'ORDRE ROYAL ET MILITAIRE DE SAINT-LoUIS, etc.
»
A zyfôonéteui4- le C~<?~ ck ,
$u-tf-gf.ft cfe (Bou/jopne.
cMDoiiAieui) Ce Sou&/-
i
J'ai reçu, avec votre lettre du y de ce mois, expé-
dition de l'arrêté pris le 28 janvier dernier par mon-
sieur le Maire de Boulogne, pour inviter les Insti-
tuteurs à faire apprendre à leurs élèves de neuf ans

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.