Déluge

De
Une femme déconnectée, vidée. Autour d'elle, ou peut-être en elle, une succession d'images personnifiées, fantasmées ou horrifiantes : vidangeur sexy, dentistes admirablement de gauche, petit couple d'emmerdeurs bourgeois, pimp, pute, punk virulent. Le monde intérieur de Solange nous apparaît comme un film présenté au ralenti, dont des morceaux auraient été volontairement coupés.
Publié le : mercredi 28 août 2013
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894238691
Nombre de pages : 82
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
AnneMarie White
DÉLUgE
Extrait de la publication
PRiŝE dEparole Théâtre
Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.
Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 www.prisedeparole.ca
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (programmes Développement des communautés de langue officielle et Fonds du livre du Canada) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Extrait de la publication
D
Extrait de la publication
D   
Écume, Sudbury, Éditions Prise de parole, 2012.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteure.
A-M W
D
héâtre
Éditions Prise de parole Sudbury 2013
Extrait de la publication
Potograpie en page de couverture : Marianne Duval Conception de la page de couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Copyrigt © Ottawa, 2013 Imprimé au Canada.
Diffusion au Canada : Dimédia
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Wite, Anne-Marie, 1972-, auteur Déluge / Anne-Marie Wite. Pièce de téâtre. Publié aussi en formats électroniques. ISBN 978-2-89423-903-2. – ISBN 978-2-89423-750-2 (pdf ). – ISBN 978-2-89423-869-1 (epub) I. Titre. PS8645.H523D45 2013 C842’.6 C2013-904816-2  C2013-904817-0
ISBN 978-2-89423-903-2 (Papier) ISBN 978-2-89423-750-2 (PDF) ISBN 978-2-89423-869-1 (ePub)
Extrait de la publication
Délugea été créée le 25 septembre 2012 à La Nouvelle Scène, à Ottawa, dans une production du héâtre du Trillium.
L’équipe de conception et de production  Texte Anne-Marie Wite  Comise en scène Pierre Antoine Lafon Simard  et Anne-Marie Wite  Conseillère  dramaturgique Dominique Lafon  Assistance à la mise  en scène, direction de production et régie Benoit Roy  Scénograpie et  costumes Max-Otto Fauteux  Musique Olivier Fairfield  Éclairages Guillaume Houët  Vidéo Frédéric St-Hilaire  Son Gabriel Martine  Administration Élise Lefebvre  Communications Louis-Pilippe Roy
5 | Extrait de la publication
Distribution (en ordre d’apparition) Geneviève Couture : Solange Pierre Antoine Lafon Simard : le amster Nicolas Desfossés : le vidangeur, le père, le vieux salaud, le dentiste, cousin, le passant, le voyou, le papa célibataire, le client, le préposé à l’entretien Isabelle Roy : la voisine, la mère, l’amie d’enfance, l’ygiéniste, cousine, la passante, la vieille dame, la maman solitaire, la serveuse, la pute, la tatoueuse
6 | Extrait de la publication
1. J    
Un appartement délabré. Une femme amochée. Un hamster.
S La maison familiale… Mais qu’est-ce qu’on fait ici ? Au hamster : Tu le sais, toi ?
Des images défilent et m’obsèdent. Des arbres. Des maisons. Des voitures. Des arbres. Des camps. Des pares. Des kilomètres. Des centaines de kilomètres.
Des mains agrippées au volant. Une fuite, peut-être ?
7 |
J’ai mal partout, et la maison familiale est remplie d’absence.
Mes membres endoloris révèlent que des eures sont passées depuis que mon corps a écoué sur le sol de mon enfance.
Le carrelage est devenu étrangement inexpressif. Mon sac à main gît à mes côtés et semble courbaturé. Tout comme moi.
J’ai soif. Ouvrir mon sac à main. Sortir ma bouteille d’eau.
Je tiens toujours une bouteille d’eau dans mon sac.
Le vide m’indispose. Le temps passe, inaperçu.
Une odeur familière m’atteint. Une odeur maritime et familiale.
Je pourrais me rendre à la fenêtre, qui donne sur mon enfance. Et attendre de comprendre pourquoi je m’y trouve, abîmée.
Non.
8 | Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Testament des Siècles

de editions-flammarion

Passer sa route

de les-editions-de-l-instant-meme

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant