II (Deux)

De
Charmant et causeur, Mercier est un policier de la vieille école. Aujourd’hui, ses soupçons pèsent sur Maha, sa belle et brillante épouse musulmane. Que s’est-il donc produit pour que le doute et la suspicion s’insinue ainsi au coeur de leur grand amour ? En sape les fondements ?
Avec pour toile de fond la guerre contre le terrorisme, Deux livre en parallèle des confessions où se mêlent meurtre, trahison et crime d’État. Enquête consciencieuse ou dérapage paranoïaque ? À découvrir dans ce suspense à deux voix troublant et terriblement actuel. Deux sera créée en version française en mars 2012 par le Théâtre du Nouvel-Ontario de Sudbury et le Théâtre de la Vieille 17 d’Ottawa. Jean Marc Dalpé sera de la distribution.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894235591
Nombre de pages : 66
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Mansel Robinson
II (Deux)
Traduction de Jean Marc Dalpé
Extrait de la publication
Prise deparole T
Extrait de la publication
II (D)
Extrait de la publication
D  
T Two Rooms, Winnipeg, Scirocco Drama, 2011. Picking Up Chekhov, Winnipeg, Scirocco Drama, 2006. Rock ’n Rail:Ghost TrainsandSpitting Slag, Saskatoon, istledown Press, 2002. Street Wheat, Regina, Coteau Books, 2002. Downsizing Democracy, Toronto, Playwrights Canada Press, 1998. e Heart As It Lived, Toronto, Playwrights Canada Press, 1998. Colonial Tongues, Toronto, Playwrights Canada Press, 1995 ; reproduit dans une anthologie,Staging the North, Toronto, Playwrights Canada Press, 1999. Collateral Damage, Winnipeg, Blizzard Publishing, 1994.
R Slag, Saskatoon, istledown Press, 1997.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteur et le traducteur.
M R
II (D)
traduit de l’anglais par Jean Marc Dalpé
éâtre
Éditions Prise de parole Sudbury 2012
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Robinson, Mansel, 1955- [Two rooms. Français] II (Deux) / Mansel Robinson ; Jean Marc Dalpé, traducteur. éâtre. Traduction de : Two rooms. Publ. aussi en format électronique. ISBN 978-2-89423-278-1 I. Dalpé, Jean Marc, 1957- II. Titre. III. Titre : Two rooms. Français. PS8585.O35168T8614 2012 C812’.54 C2012-900112-0
Robinson, Mansel, 1955- [Two rooms. Français] II (Deux) [ressource électronique] / Mansel Robinson ; Jean Marc Dalpé, traducteur. éâtre. Traduction de : Two rooms. Monographie électronique en format PDF. Publ. aussi en format imprimé. ISBN 978-2-89423-469-3 I. Dalpé, Jean Marc, 1957- II. Titre. III. Titre : Two rooms. Français. PS8585.O35168T8614 2012 C812’.54 C2012-900113-9
Diffusion au Canada : Dimédia
Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine. La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (programmes Développement des communautés de langue officielle et Fonds du livre du Canada) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier. Nous remercions le gouvernement du Canada de son soutien financier pour nos activités de traduction dans le cadre du Programme national de traduction pour l’édition du livre.
Œuvre en page de couverture et conception de la couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Mansel Robinson 2009 Ouvrage paru initialement en anglais sous le titreTwo rooms Winnipeg, Scirocco Drama, 2011
Copyright © pour la version française Ottawa, 2012 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 www.prisedeparole.ca
ISBN 978-2-89423-278-1 (Papier) ISBN 978-2-89423-469-3 (PDF) ISBN 978-2-89423-559-1 (ePub)
Extrait de la publication
II (Deux), une coproduction du éâtre du Nouvel-Ontario de Sudbury et du éâtre de la Vieille 17 d’Ottawa, a été créée le 21 mars 2012 à la Nouvelle scène à Ottawa.
Les créateurs  TexteMansel Robinson  TraductionJean Marc Dalpé  Mise en scèneGeneviève Pineault  Conseillère artistiqueEsther Beauchemin  DécorsNormand ériault  Environnement sonoreAymar  CostumesIsabelle Bélisle  ÉclairagesGuillaume Houët  Assistance à la mise  en scène et régieEmanuelle Langelier Direction de productionChristine Leblanc-McHenry
La distribution Mercier Jean Marc Dalpé Maha Elkahna Talbi
5 | Extrait de la publication
Personnages M : Un policier canadien de race blanche dans la cinquantaine. M : L’épouse tunisienne de Mercier. Plus jeune.
Lieu Les personnages sont dans deux salles différentes. Ils ne peuvent ni se voir ni s’entendre – sauf quand ils le font. Deux chaises. Peut-être deux tables. Peut-être…
Temps Mercier est au présent. Maha, dans un passé récent.
6 |
Première salle. Éclairage chaleureux.
M Ici, dans ce lieu où passent tant d’inconnus, où tant d’inconnus viennent raconter leurs secrets, espérant sans doute trouver une certaine paix, et puis s’en vont, je crois qu’il me sera facile d’avouer ma faute.
J’espère que ce sera le cas. Et j’espère que ma confession me soulagera.
Il y a un homme. Deux hommes, au fond. Le nom d’un des hommes est Mercier. Mon mari. L’autre, son nom… je vais l’appeler K. K est le sujet de ma confession. Mais il me semble que Mercier l’est aussi. Deux hommes. Et notre époque tourmentée.
Je suis à l’aéroport. Tôt le matin. Je connais le jeune homme posté à la machine des rayons X, l’homme avec la baguette. Il m’a
7 | Extrait de la publication
souvent vue, et encore plus souvent au cours de la dernière année. Il se met à me parler : de son emploi ennuyant, de moi qui voyage tout le temps. C’est un jeune Sikh qui porte un magnifique turban bleu sur la tête – un Dastar. Je passe sous l’arche des rayons X, le rituel ennuyant habituel, mais il s’efforce de le rendre le moins déplaisant possible. « Maha, ton passeport, tout plein d’étampes, comme celui de James Bond, comme celui d’une femme de roman mystère. » Une plaisanterie, une taquinerie, la vérité, même si le jeune homme au turban ne sait pas que c’est la vérité.
Quand je récupère mon portable, j’entends chuchoter dans mon dos. C’est un homme d’affaires d’environ 45 ans, beau, qui respire la santé, le succès. Il marmonne : « Ce monde-là se soutiennent. Le bozo en turban, il l’a à peine fouillée. Moi, il a fallu que j’enlève mes souliers. Mes souliers. Dans mon pays. Je ne comprends pas un mot de ce qu’il me dit, mais moi je me retrouve en pieds de bas et elle, elle passe comme si elle entrait chez elle par la grande porte d’en avant. » L’homme d’affaires se tourne vers moi, et tout près, tout tout près. « Pourquoi vous retournez pas d’où vous venez. Crissez-nous la paix, câlice. »
Sa voix sifflante, câlice, son crachat sur ma joue. L’autre salle. Une lampe qui sert aux interrogatoires est allumée.
8 |
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Jour de chance

de editions-du-boreal

J'adore New York

de city-edition

Max au Centre Bell

de editions-du-boreal

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant