La Course au baiser

De
Publié par

BnF collection ebooks - "HENRIETTE : Je tremble à l'idée de le voir revenir : un retard de quelques heures serait funeste aux intérêts qui l'appellent à Rouen. S'il avait manqué le tain ? FRÉDÉRIQUE : Ce n'est pas probable, il serait de retour maintenant. HENRIETTE : Dix heures et demie... c'est juste ! FRÉDÉRIQUE : Aussi, ma bonne Henriette, est-ce un peu de ta faute s'il est parti si tard. HENRIETTE : De ma faute ?"

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


Publié le : lundi 7 mars 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782346008223
Nombre de pages : 37
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
etc/frontcover.jpg
À propos de BnF collection ebooks

 

BnF collection ebooks est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection fine réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF par un comité éditorial composé de ses plus grands experts et d’éditeurs, BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés.

Morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse, tous les genres y sont représentés.

Éditée dans la meilleure qualité possible eu égard au caractère patrimonial de ces fonds, conservés depuis de nombreuses années par la BnF, les ebooks de BnF collection sont proposés dans le format ePub, un format ouvert standardisé, pour rendre les livres accessibles au plus grand nombre sur tous les supports de lecture.

Note de l’éditeur

 

Saynètes et monologues, édité par Tresse de 1877 à 1882, regroupe six volumes de textes courts en vogue dans le Paris des cercles littéraires d’avant-garde comme dans les soirées mondaines. Un répertoire de dialogues, monologues, saynètes, comédies et opérettes portés à un art véritable, dont la modernité apparaît avec évidence, et dans lequel se côtoient Charles Cros, Paul Arène, Nina de Villard, Charles de Sivry, Théodore de Banville, Eugène Labiche, Charles Monselet ou encore Villiers de L’Isle Adam.

Le présent ouvrage a été sélectionné parmi les textes publiés dans Saynètes et monologues. De nombreux titres de cette fresque sont disponibles auprès de la majorité des librairies en ligne.

La Course au baiser

Comédie

En en acte, en prose

par M. Paul Ferrier

Un petit boudoir. – Porte d’entrée au fond. – À gauche, porte latérale ; À gauche premier, plan, une cheminée. À droite, petite porte, – Une lampe sur un guéridon. – Dix heures et demie du soir.

Personnages

Théobald Louvier.

Henriette Lambert.

Frédérique Dupuis.

La scène à Paris, de nos jours.

Scène première

Henriette, Frédérique.

Au lever du rideau, elles travaillent auprès du guéridon.

HENRIETTE

Je tremble à l’idée de le voir revenir : un retard de quelques heures serait funeste aux intérêts qui l’appellent à Rouen. S’il avait manqué le train ?

FRÉDÉRIQUE

Ce n’est pas probable, il serait de retour maintenant.

HENRIETTE

Dix heures et demie… c’est juste !

FRÉDÉRIQUE

Aussi, ma bonne Henriette, est-ce un peu de ta faute s’il est parti si tard.

HENRIETTE

De ma faute ?

FRÉDÉRIQUE

Certes : pour un voyage de deux jours, on eût dit, à l’émotion de vos adieux, que ton mari s’en allait au Japon : tant de petites larmes, et tant de grosses caresses, que… tu connais le proverbe ?

HENRIETTE

Qui trop embrasse…

FRÉDÉRIQUE

… manque le train !

HENRIETTE

Fi, la méchante, qui est venue pour me consoler dans mon veuvage et qui me taquine déjà !

FRÉDÉRIQUE

C’est vrai ; je t’enseigne mal à pleurer ton époux ! mais veux-tu que je te chante ses louanges sur le rythme élégiaque ? Faut-il célébrer ses vertus sur la lyre...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Premier Billet

de bnf-collection-ebooks

Le Christianisme Ésotérique

de bnf-collection-ebooks

Les Mémoires

de bnf-collection-ebooks

suivant