Le jardinier et le bibliothécaire

De
Publié par

Cette pièce de théâtre est une fable philosophique qui met en scène le Jardinier de la Bibliothèque Schoelcher illettré certes, mais non pas analphabète comme il aime à le dire et le directeur de cette bibliothèque qui part à la retraite. Joseph le jardinier est un puits de science. Sa culture, il la tient des heures passées à écouter les conférences données à la bibliothèque, des cassettes sur lesquelles sont enregistrées des textes littéraires. Au moment où le directeur, surnommé le Brahmane décide de prendre sa retraite, lui il décide d'apprendre à lire en cachette.

Deux personnages allégoriques qui s'estiment mutuellement se reconnaissant chez chacun une immense culture.

Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 47
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782844505972
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire pour être libre
« l’hOMME, CET IMpàRfàIT bIbLIOThÉCàIRE » La bibliothèque de Babel JORgE lUIs BorGeS
« uN vIEILLàRD qUI MEURT, C’EsT UNE bIbLIOThèqUE qUI bRûLE » aMàDOU HamPAtéBA
QUàND àvONs-NOUs àppRIs À LIRE ? QUàND sOMMEs-NOUs DEvENUs LIbREs ? l’hIsTOIRE DEs pREMIERs bàLbUTIE-MENTs vERs Là MàîTRIsE DE L’àLphàbET EsT INDIssOCIàbLE DEs pREMIERs pàs qUE NOUs fîMEs sUR LEs ChEMINs DE Là LIbERTÉ. là LÉgIsLàTION COLONIàLE àvàIT bIEN pRIs sOIN DE CàNTONNER L’EsCLàvE hORs DU ChàMp DE L’INsTRUCTION EN LE DÉCLàRàNT « MEUbLE ». QUICONqUE OsàIT TRàNsgREssER sEs INTERDITs s’ExpOsàIT àU fOUET DU COMMàNDEUR. eT pOURTàNT, IL s’EN TROUvà qUI OsèRENT fRàNChIR Là LIgNE. iL s’EN TROUvà qUI OsèRENT vOLER LE syLLàbàIRE DU MàîTRE.
QUI fUT LE pREMIER MàîTRE DE LECTURE ? uN bON vIEUx pRêTRE ? uN « CURÉ DEs NègREs », pLUs àUDàCIEUx qUE LEs àUTREs, qUI Osà TROqUER LE CàTÉChIsME COLONIàL, CONçU pOUR ENDORMIR L’EspRIT DE RÉvOLTE, CONTRE L’àbÉCÉDàIRE CONvOITÉ ? uN EsCLàvE àffRàNChI ? lE cODE NOIR DE MàRs 1685 sTIpULàIT qU’IL ÉTàIT sTRICTEMENT INTERDIT àUx EsCLàvEs D’àCqUÉRIR TOUTE àUTRE CONNàIssàNCE qUE L’ENsEIgNEMENT RELIgIEUx.
9
1848, MàRqUE NOTRE àvèNEMENT àU MONDE EN TàNT qUE sUjET. nOUs àvONs CEssÉ D’êTRE, CETTE àNNÉE-LÀ, jURIDIqUE-MENT, DEs bêTEs DE sOMME. màIs qUE vàUT Là LIbERTÉ pOUR qUI NE sàIT MêME pàs sIgNER sON NOM ? oN NOUs DIT gENs DE L’ORàLITÉ pOUR NOUs DIffÉRENCIER, pàR ExEMpLE, DU PEUpLE DU lIvRE, DEs HÉbREUx DE Là BIbLE. aUCUN ÉCRIT NE sEMbLE, DE fàIT, fONDER NOTRE hIsTOIRE. où sONT-ELLEs NOs TàbLEs DE Là LOI ? SERàIT-CE CE fàMEUx cODE NOIR ? exIsTE-T-IL vRàIMENT DEs pEUpLEs sàNs ÉCRITURE ? SI NOTRE RàppORT àU LIvRE EsT À CE pOINT pRObLÉMàTIqUE IL N’EN DEMEURE pàs MOINs qUE L’ÉCRITURE EsT bEL ET bIEN EN NOUs, Dès LE COM-MENCEMENT. eLLE EsT INsCRITE sUR LE CORps DEs NègREs DEs MàRChÉs àUx EsCLàvEs : INITIàLEs àU NOM DU MàîTRE EsTàM-pILLÉEs À MêME Là pEàU. lECTURE ET LIbERTÉ vONT DONC DE CONCERT. c’EsT CE qU’àvàIT pàRfàITEMENT COMpRIs VICTOR SChœLChER EN fàI-sàNT DON À Là màRTINIqUE DE sEs LIvREs pERsONNELs pOUR qU’y sOIT fONDÉE, pOUR Là pREMIèRE fOIs DàNs Là COLONIE, UNE bIbLIOThèqUE. PàR CE MàgNIfiqUE DON DE sOI, L’ILLUsTRE phILàNThROpE - qUE VICTOR HUgO sURNOMMà «le Juste», ET sEs DÉTRàCTEURs « L’àMI DEs NègREs »-, ENTENDàIT sIgNIfiER qU’àffRàNChIR LEs hOMMEs ET LEs fEMMEs DE L’EsCLàvàgE CORpOREL N’ÉTàIT pàs sUffisàNT. eNCORE fàLLàIT-IL àLLER pLUs LOIN DàNs L’ENTREpRIsE DE LIbÉRàTION, DÉsàLIÉNER LEs EspRITs, fàvORIsER L’àCCès DE TOUs À L’INsTRUCTION. SON vœU s’EsT RÉàLIsÉ. là bIbLIOThèqUE qUI pORTE sON NOM àURà ÉTÉ Là pREMIèRE gRàNDE bIbLIOThèqUE DEs aNTILLEs fRàNçàIsEs. dEvENU UN hàUT LIEU DE CULTURE, ELLE àCCUEILLE UN LàRgE pUbLIC. dEpUIs 1986, UN sERvICE DE pRêT DE CàssETTEs DEs-TINÉ àUx MàL-vOyàNTs, y EsT àssURÉ. oN L’àURà COMpRIs, LE pERsONNàgE pRINCIpàL DE CETTE pIèCE DE ThÉâTRE EsT Là bIbLIOThèqUE SChœLChER.
1
0
PERSONNAGES
Le Jardinier et le BibliothécaireEsT UNE fàbLE phILO-sOphIqUE. lEs pERsONNàgEs sONT DEs àLLÉgORIEs. l’àCTION sE DÉROULE EN CINq TàbLEàUx, À FORT-DE-FRàNCE, DE Là MI-àOûT À Là MI-DÉCEMbRE DE L’àN 1990.
Personnages principaux: Joseph, jàRDINIER DE sON ÉTàT, EsT EMpLOyÉ À Là BIbLIOThèqUE SChœLChER àpRès àvOIR ÉTÉ EN pOsTE À Là MàIRIE DE FORT-DE-FRàNCE. iL sE pRÉsENTE LUI-MêME, EN CEs TERMEs : « JE sUIs gàR-çON DE COUR (C’EsT àINsI qU’ON DÉsIgNE, EN HàïTI, LE jàRDINIER) ET jE pLàNTE DEs pENsÉEs pOUR NE pàs àvOIR À RÉCOLTER DEs sOUCIs ». aMOUREUx DEs bELLEs LETTREs ET DE Là pOÉsIE, JOsEph pàssE sEs LOIsIRs À ÉCOUTER LEs TExTEs DEs gRàNDs àUTEURs ENREgIsTRÉs sUR CàssETTE. iL s’EsT àbONNÉ àU « lIvRE qUI pàRLE » DEs àvEUgLEs. Albertine, L’ÉpOUsE DE JOsEph, EsT INsTITUTRICE. eLLE MILITE pOUR Là LECTURE pUbLIqUE ET DONNE DEs COURs àUx àDULTEs LE MERCREDI sOIR. Baptiste, LE ChàUffEUR DU bIbLIObUs à UNE pàssION : àssIs-TER À Là CÉRÉMONIE DU « pILON ». « mETTRE UN LIvRE àU pILON », C’EsT LE DÉTRUIRE EN METTàNT LEs ExEMpLàIREs DàNs Là CUvE Où LE pILON bROIE Là pâTE À pàpIER. BàpTIsTE àIMERàIT RÉCUpÉRER TOUs LEs LIvREs DEsTINÉs àU pILON ET LEs OffRIR À sEs àMIs aLbERTINE ET JOsEph, MàIs 11
LE RègLEMENT DE L’ÉTàbLIssEMENT INTERDIT qUE CEs OUvRàgEs DEsTINÉs àU pILON, sOIENT DONNÉs À DEs pàR-TICULIERs. iL sE CONsOLE EN pàRCOURàNT LEs vIEILLEs bOU-TIqUEs-LIbRàIRIEs DE Là vILLE. lEs OUvRàgEs qU’IL àChèTE À bàs pRIx, IL LEs RàppORTE À sEs àMIs. aLbERTINE sE ChàRgE DE LEs RECOUvRIR, DE LEUR DONNER UNE NOUvELLE ChàNCE DàNs Là vIE. lE LIvRE EsT sEMbLàbLE À UN êTRE hUMàIN. iL EsT sOUCIEUx DE sE pRÉsENTER sOUs sON MEILLEUR jOUR. iL à UNE COqUETTERIE DE fEMME.
Personnages secondaires: Les bibliothécaires: ILs sONT àU sERvICE DEs LECTEURs. Le directeur de la Bibliothèque: sURNOMMÉ « LE BRàh-MàNE ». c’EsT UN LETTRÉ, UN iNDIEN DE hàUTE CàsTE. Le Cosmopolitain: àRRIvÉ DE PàRIs, Où IL à pàssÉ LE CONCOURs DE CONsERvàTEUR. iL RêvE D’êTRE càLIfE À Là pLàCE DU càLIfE. iL REpRÉsENTE LE COURàNT DE Là MODER-NITÉ, IL vEUT COûTE qUE COûTE INfORMàTIsER Là bIbLIO-ThèqUE SChœLChER.
Les lecteurs : Le Nègre à talent: C’EsT UN vIEIL hUMàNIsTE gRINChEUx. tOUjOURs ExIgEàNT, IL NE CEssE DE CONTEsTER LEs MÉThODEs ULTRàMODERNEs DU cOsMOpOLITàIN. oN L’àp-pELLE LE vIEUx RàT DE Là bIbLIOThèqUE. iL RECTIfiE : « JE sUIs LE ROI DE Là bIbLIOThèqUE ». La femme enceinte: ELLE MàNgE DU pàpIER jOURNàL pOUR qUE L’ENfàNT À vENIR àIT LE gOûT DE Là LECTURE. L’Antéchrist: àNCIEN sÉMINàRIsTE, IL DEMàNDE À CONsUL-TER LEs OUvRàgEs DE « L’eNfER », CEUx qU’ON INTERDIT àUx TOUT-vENàNT, qUI NE sE LIsENT qUE D’UNE MàIN ET qUI vOUs bRûLENT qUàND ON LEs TOUChE. L’Apprenti-sorcier: IL fRÉqUENTE àssIDûMENT Là bIbLIO-ThèqUE À L’àppROChE DE Là sEMàINE sàINTE, IL DEMàNDE 12
À phOTOCOpIER, EN ENTIER, LE gRàND ET LE pETIT aLbERT, LEs sECRETs DE L’abbÉ JULIO ET DE Là POULE NOIRE.
Les non-lecteurs: Pierrot: pETIT gàRçON, ÉLèvE DUcm2. iIL vIENT ChàpàRDER LEs MàNgOTs-fiL DU jàRDIN. iL y à àUssI TOUs CEUx qUI, N’OsàNT pàs ENTRER DàNs Là bIbLIOThèqUE, s’àDOssENT À Là gRILLE DU jàRDIN qUI ENTOURE Là bIbLIOThèqUE, COMME s’ILs vOULàIENT àINsI àTTRàpER UN pEU DE sàvOIR. la femme-clochard: pOsTÉE CONTRE Là gRILLE, UN sàC EN TIssU DÉChIRÉ À sEs pIEDs, LE REgàRD àbsENT. oN MUR-MURE « EN bàs-fEUILLEs » qU’ELLE ChERChE LE DON ; le SDF: IL DEMàNDE àUx LECTRICEs «DIx fRàNCs pOUR REsTER pRÉsENTàbLE pàRCE qUE jE sUIs UN sàNs-DOUDOU-fixE».
ARGUMENT cOMME TOUs LEs sERvICEs pUbLICs, Là BIbLIOThèqUE SChœLChER DOIT s’INfORMàTIsER. uNE ÉpOqUE s’àChèvE : CELLE DEs hUMàNITÉs. lE pLUs vIEUx DEs LECTEURs, sUR-NOMMÉ LE « nègRE À TàLENT », syMbOLIsE CETTE ÉpOqUE. lE TROIsIèME MILLÉNàIRE àppROChE : UN jEUNE CONsERvàTEUR, sURNOMMÉ LE cOsMOpOLITàIN, à pOUR TâChE DE MODERNIsER Là bIbLIOThèqUE. FàsCINÉ pàR L’UNIvERs DU LIvRE, JOsEph DÉCIDE DE sE gUÉRIR DU MàL qUI LE RONgE EN sECRET. iL àppREND À LIRE EN CàChETTE. aMI DE JOsEph, LE DIRECTEUR DE Là bIbLIOThèqUE, sUR-NOMMÉ LE BRàhMàNE, sE pRÉpàRE À pRENDRE sà RETRàITE. iL RêvE DE CULTIvER sON jàRDIN. cETTE pIèCE EsT LE RÉCIT D’UNE CRIsE INTÉRIEURE : CELLE DE JOsEph ET D’UNE MÉTàMORphOsE : CELLE DE Là sOCIÉTÉ MàR-13
TINIqUàIsE. aU MOMENT Où JOsEph àppREND ENfiN À LIRE, L’UNIvERs DU LIvRE-pàpIER s’EffONDRE.
DECOR là sàLLE À MàNgER-sàLON D’UNE MàIsON TRàDITIONNELLE, À FORT-DE-FRàNCE. aU fOND DE Là pIèCE, UN IMMENsE ÉCRàN, sUR LEqUEL EsT pROjETÉ Là BIbLIOThèqUE SChœLChER. SUR Là sCèNE : À UNE ExTRÉMITÉ, L’EspàCE D’aLbERTINE. uN TàbLEàU, UNE bERCEUsE, À CôTÉ DE Là bERCEUsE, UNE TàbLE bàssE sUR LàqUELLE sONT pOsÉs : UN LIvRE RECOUvERT D’UNE LIsEUsE, UN COUTEàU À pàpIER sERvàNT DE sIgNET, UNE pETITE LàMpE DE ChEvET. a L’àUTRE ExTRÉMITÉ, L’EspàCE DE JOsEph, UN bUffET sUR LEqUEL sONT pOsÉs UN MàgNÉTOphONE, UNE INsTàLLàTION pOUR CàssETTE.
1
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant