Roberto Zucco, suivi de Tabataba – Coco

De
Publié par

Un trajet invraisemblable, un personnage mythique, un héros comme Samson ou Goliath, monstres de force, abattus finalement par un caillou ou par une femme.
Roberto Zucco est paru en 1990.
Publié le : mardi 11 janvier 2011
Lecture(s) : 23
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782707330864
Nombre de pages : 126
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Z
u
c
c
o
ŒUVRES DE BERNARD-MARIE KOLTÈS
LAFUITE À CHEVAL TRÈS LOIN DANS LA VILLE,roman, 1984. QUAI OUEST,suivi deUN HANGAR,À LOUEST,théâtre, 1985. DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON,théâtre, 1986. LECONTE DHIVER(traduction de la pièce de William Shakespeare),théâtre, 1988. LANUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS, 1988. LERETOUR AU DÉSERT,suivi deCENT ANS DHISTOIRE DE LA FAMILLESERPENOISE,théâtre, 1988. COMBAT DE NÈGRE ET DE CHIENS,théâtre, 1983-1989. ROBERTOZUCCO,suivi deTABATABAetCOCO,théâtre, 1990. PROLOGUE ET AUTRES TEXTES, 1991. SALLINGER,théâtre, 1995. LESAMERTUMES,théâtre, 1998. L’HÉRITAGE,théâtre, 1998. UNE PART DE MA VIE. Entretiens (1983-1989), 1999 (“double”, o n 69). PROCÈS IVRE,théâtre, 2001. LAMARCHE,théâtre, 2003. LE JOUR DES MEURTRES DANS LHISTOIRE D’HAMLET,théâtre, 2006. DES VOIX SOURDES,théâtre, 2008. RÉCITS MORTS. UN RÊVE ÉGARÉ,théâtre, 2008. NICKELSTUFF,scénario, 2009. LETTRES, 2009.
BERNARD-MARIE KOLTÈS
Roberto Zucco suivi de TabatabaetCoco
LES ÉDITIONS DE MINUIT
r1990/2001/2011 by LESÉDITIONS DEMINUIT www.leseditionsdeminuit.fr
« Après la seconde prière, tu verras le disque solaire se déployer et tu verras pendre de lui le phallus, l’origine du vent ; et si tu tournes ton visage vers l’Orient, il s’y déplacera, et si tu tournes ton visage vers l’Occident, il te suivra. »
(Liturgie de Mithra, partie du Grand Papyrus Magique de Paris. Cité par Carl Jung lors de sa dernière interview à la B.B.C.)
Cette pièce, achevée à l’automne 1988, a été créée à Berlin en avril 1990.
PERSONNAGES.
Roberto Zucco.
Sa mère.
La gamine. Sa sœur. Son frère. Son père. Sa mère.
Le vieux monsieur. La dame élégante.
Le balèze. Le mac impatient. La pute affolée. L’inspecteur mélancolique. Un inspecteur. Un commissaire. Premier gardien. Deuxième gardien. Premier policier. Deuxième policier.
Hommes. Femmes. Putes. Macs. Voix de prisonniers et de gardiens.
I. L’ÉVASION.
Le chemin de ronde d’une prison, au ras des toits. Les toits de la prison, jusqu’à leur sommet. À l’heure où les gardiens, à force de silence et fatigués de fixer l’obscurité, sont parfois victimes d’hallucinations.
PREMIER GARDIEN. – Tu as entendu quelque chose ? DEUXIÈME GARDIEN. – Non, rien du tout. PREMIER GARDIENn’entends jamais. – Tu rien. DEUXIÈME GARDIEN. – Tu as entendu quel-que chose, toi ? PREMIER GARDIEN. – Non, mais j’ai l’impres-sion d’entendre quelque chose. DEUXIÈME GARDIEN. – Tu as entendu ou tu n’as pas entendu ? PREMIER GARDIENn’ai pas entendu par. – Je
9
ROBERTO ZUCCO
les oreilles, mais j’ai eu l’idée d’entendre quelque chose. DEUXIÈME GARDIEN? Sans les oreil-. – L’idée les ? PREMIER GARDIENtu n’as jamais. – Toi, d’idée, c’est pour cela que tu n’entends jamais rien et que tu ne vois rien. DEUXIÈME GARDIEN. – Je n’entends rien parce qu’il n’y a rien à entendre et je ne vois rien parce qu’il n’y a rien à voir. Notre présence ici est inutile, c’est pour cela qu’on finit toujours par s’engueuler. Inutile, complètement ; les fu-sils, les sirènes muettes, nos yeux ouverts alors qu’à cette heure tout le monde a les yeux fermés. Je trouve inutile d’avoir les yeux ouverts à ne fixer rien, et les oreilles tendues à ne guetter rien, alors qu’à cette heure nos oreilles devraient écou-ter le bruit de notre univers intérieur et nos yeux contempler nos paysages intérieurs. Est-ce que tu crois à l’univers intérieur ? PREMIER GARDIEN. – Je crois qu’il n’est pas inutile qu’on soit là, pour empêcher les éva-sions. DEUXIÈME GARDIENil n’y a pas d’éva-. – Mais sion ici. C’est impossible. La prison est trop moderne. Même un tout petit prisonnier ne
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant