Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Tranches de vie

De
138 pages
Depuis son enfance à Mélikhouré, son village natal, jusqu'à Paris, où il a passé une bonne partie de sa jeunesse, en passant par Abidjan, la ville transit, et Genève, la porte d'entrée de l'Europe, l'auteur nous livre le récit d'événements qu'il a vécus. Parmi eux, l'évocation de sa complicité avec sa grand-mère, le danger encouru pour quitter en cachette la Guinée révolutionnaire ou encore la galère vécue en France pour joindre les deux bouts.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Thiany YansanéTranches de vie
Tranches de vie n’est ni une autobiographie, ni un roman. C’est un récit Tranches de vie
d’événements vécus par l’auteur, depuis son enfance à Mélikhouré,
son village natal, jusqu’à Paris, où il a passé une bonne partie de sa
jeunesse, en passant par Abidjan, la ville transit, et Genève, la porte Récit
d’entrée en Europe.
L’évocation de sa complicité avec sa grand-mère, le risque du danger
pris par le jeune insouciant pour quitter en cachette la Guinée
révolutionnaire, et la galère vécue en France pour joindre les deux
bouts, sont autant de sujets traités dans ce livre que l’auteur souhaite
partager avec ses lecteurs.
Tiany Yansané est natif de Farmoréah, région au
sudouest de la Guinée. Après ses études secondaires au lycée
de Donka à Conakry, il quitte la Guinée révolutionnaire
pour s’exiler en France. Son séjour en Europe a été une
source d’inspiration pour écrire ce livre. Il est également
auteur d’un essai : L’Éclair. Après une formation en économie et
commerce international, il est actuellement conseiller au cabinet du
Premier ministre à Conakry.
Photographie de couverture : enfance à Mélakoré,
baignade dans le feuve (Farmoréah).
ISBN : 978-2-343-03384-6
14,50 e
Tranches de vie Thiany Yansané






Tranches de vie



Thiany Yansané



Tranches de vie
Récit






















































© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-03384-6
EAN : 9782343033846
Sommaire
Prologue ............................................................................ 9
I - Une enfance ordinaire à Mélikhouré ....................... 11
II - Aventure en Guinée forestière
La Côte d’Ivoire via Sinko ............................................ 21
III - Entrée clandestine en France ................................ 37
IV - Tentative de suicide à Nanterre ............................ 45
V - Incident en vol au-dessus du Sahara ...................... 51
VI - Georgette ................................................................. 61
VII - Petits boulots ou crever pour vivre ..................... 87
A. Le veilleur de nuit .................................................... 88
B. Le chauffeur livreur ................................................. 94
C. L’éleveur de cobayes ............................................... 98
VIII - Divers faits ......................................................... 101
A. Le steak tartare ...................................................... 101
B. Noir c’est noir ........................................................ 106
C. Le prof ................................................................... 115
D. Baïtou .................................................................... 119
Épilogue - Paradoxes ................................................... 127
A. Daurey & Doré ...................................................... 127
B. Ségrégation ............................................................ 128
7Prologue
Avez-vous remarqué que la vie
ne se coupe pas en tranches ?
Que ce n’est pas du gâteau ?
Elsa Triolet

uelques tranches de ma vie’’ aurait mieux
convenu au titre de ce livre. Qu’importe, ‘‘Ql’essentiel réside en son contenu. Ces
tranches de vie sont sélectionnées et servies
au lecteur pour être dégustées et facilement digérées. Ce
sont autant de morceaux de ma vie disséminés çà et là que
j’ai pu regrouper pour pouvoir les partager avec celui qui
aura la patience de lire ces pages.
Les faits relatés ici n’obéissent pas à la chronologie de
leur survenance. Qu’à cela ne tienne. De ce fait le lecteur
n’est soumis à aucune discipline quant à l’ordre de lecture
des morceaux choisis.
J’espère seulement qu’il prendra plaisir à l’évocation de
fragments de mes souvenirs, racontés ici avec réalisme,
fidélité et parfois avec tristesse.

Lorsque j’ai écrit les premières lignes de ‘’Tranches de
vie’’, mon objectif n’était nullement d’en faire un livre. Je
voulais tout simplement mettre mon temps libre à profit
pour noter quelques-uns de mes souvenirs. Mais je me suis
rendu compte que plus j’écrivais plus l’inspiration me
poussait à écrire davantage. Je me suis laissé prendre au
jeu sans opposer de résistance. Et puis l’idée me vint
finalement de consigner mes notes et d’en faire un recueil
pour mon usage personnel. L’appétit venant en mangeant,
9j’ai alors décidé de partager mes souvenirs en les
proposant sous une forme plus élaborée. C’est ainsi que
‘’Tranches de vie’’ a été mis en chantier.
Dans la première partie du livre si j’ai fait un rappel de
mon ascendance, c’est pour me situer dans le milieu dont
je suis issu. Cela devrait aider à comprendre certains
sentiments évoqués dans ‘’Tranches de vie’’ ainsi que mes
réactions à certaines situations vécues à des moments et à
des endroits différents.
J’ai dit !
10I
1Une enfance ordinaire à Mélikhouré
Plaise aux Dieux
que tu te souviennes
de moi à qui tu dois la vie

rand-mère, moi quand je serai grand je veux
devenir chef de gare. G El hadji, c’est quoi chef de gare ?
C’est un monsieur très élégant qui donne des
ordres au train. Il porte un bel uniforme bien propre
avec un joli képi sur la tête. Il a fière allure et il est
impressionnant. À son coup de sifflet, le train prend
le départ. Sur le quai de la gare, tout le monde lui
obéit. Si tu voyais ça grand-mère ! Moi je veux être
comme lui.
Très bien El hadji, que Dieu t’entende. N’en parle
à personne et que cela soit entre toi et moi.
J’avais sept ans. Ma grand-mère, la mère de mon père,
était ma confidente. Ce jour-là je lui racontais le
déroulement de mon premier voyage par le train du
2Conakry-Niger .
Dans la famille on m’appelait El hadji parce que mon
homonyme avait fait le pèlerinage à La Mecque. Par
respect pour lui, mon vrai prénom Thiany était toujours
précédé de ce titre octroyé à tout musulman ayant
accompli le cinquième pilier de l’islam.

1 Mélikhouré ou Mélakoré : fleuve ayant donné son nom au village
qu’il arrose.
2 Le Conakry-Niger est la voie ferrée reliant Conakry à Kankan.
11
̶̶̶El hadji Thiany Yansané, mon homonyme était mon
grand-oncle paternel. On raconte de lui qu’au moment de
partir pour son pèlerinage à La Mecque, il aurait formulé
le vœu solennel suivant : « Seigneur Dieu Tout Puissant,
me voilà en partance pour les lieux saints de La Mecque
dans le but de me purifier et de m’absoudre de mes
péchés. Après avoir bénéficié de ces actes divins, s’il doit
m’arriver de commettre d’autres péchés, alors Seigneur
Tout Puissant, il vaut mieux que je ne revienne pas de mon
pèlerinage. Que le sol béni des lieux saints soit ma
dernière demeure ». Ainsi El hadj Thiany est
effectivement décédé et enterré à La Mecque après avoir
accompli son pèlerinage. Paix à son âme.
*
* *
Mélikhouré est à l’origine le nom de l’un des cinq
villages fondés par cinq frères Yansané.
Les Yansané de Mélikhouré constituent de ce fait une
des cinq branches de la grande famille dont le patriarche
fut Aboubacar Yansané. Ce dernier était l’un des trois
1chefs de famille , venus du pays du Mandingue, qui ont
émigré en Basse Guinée, pour finalement s’installer dans
la région qui depuis lors, a pris le nom de Moriah.
Alkhaly Koya-Modou Yansané, mon
arrière-grandpère, est issu de la branche des Yansané de Mélikhouré.
C’était un personnage de grande notoriété. Son nom
occupe une place prépondérante dans chaque volet de
l’histoire de Mélikhouré. Il était profondément impliqué
aussi bien dans la conduite de la chefferie traditionnelle,
que dans la consolidation de la religion islamique. C’est
ainsi qu’il a fait construire la première mosquée du

1. Il s’agit de Aboubacar Yansané, Fodé Katibi Touré et Aboubacar
Fofana (Histoire de Moriah).
12

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin