Zig-Zag

De
Les tendres moments de la jeunesse vécue en Europe alternent avec la modernité adulte d’une Amérique urbaine. Hier, la vie était douce, partagée entre le jardin des délices, la métamorphose animale des nuages, la féerie des « Illiminimi ». Aujourd’hui, le temps et la distance ont eu raison de la magie de l’enfance. À la perte des illusions, voire des êtres chers, s’ajoutent les heurts quotidiens et les dangers de la grande ville, mais aussi de rares états de grâce. Chaque nouvelle, à sa manière, lève le voile sur les moments privés des femmes et des hommes. Les personnages se racontent avec candeur et simplicité.
Publié le : mardi 14 août 2012
Lecture(s) : 10
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894236390
Nombre de pages : 134
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
ZIGZAG
Extrait de la publication
REMERCIEMENTS
Je tiens à remercier: l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) de m’avoir permis, grâce à sa bourse de compagnonnage littéraire, de mener à bien ce projet; Marguerite Andersen, pour ses commentaires judicieux, son énergie sans faille et sa passion contagieuse pour l’écriture; Andrée, pour son amitié et son minutieux travail de correction; toutes mes amies et tous mes amis qui m’ont encouragée dès les premières lignes; et Martine pour son soutien continuel.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteure.
Extrait de la publication
LAURETTELÉVY
ZIGZAG
Nouvelles
Prise de parole Sudbury 2002
Extrait de la publication
Données de catalogage avant publication (Canada) Lévy, Laurette, 1956 Zig-Zag / Laurette Lévy.
ISBN 2-89423-141-5
I. Titre.
PS8573.E96578Z23 PQ3919.2.L48Z23
2002 2002
En distribution au Québec :
Prise deparole
C843’.6
C2002-904661-0
Diffusion Prologue 1650, boul. Lionel-Bertrand Boisbriand (Qc) J7H 1N7 (450) 434-0306
Prise de parole se veut animatrice des arts littéraires en Ontario français; elle se met donc au service des créatrices et créateurs littéraires franco-ontariens.
La maison d’édition bénéficie de l’appui du Conseil des Arts de l’Ontario, du Conseil des Arts du Canada, de Patrimoine Canada (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition), du Partenariat interministériel avec les communautés de langue officielle et de la Ville du Grand Sudbury.
Œuvre en page de couverture: Tinnish Andersen Photographie de l’auteure: Marion Albessard Conception de la couverture: Arash Mohtashami-Maali
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
Copyright © Ottawa, 2002 Éditions Prise de parole C.P.฀550,฀Sudbury฀(On)฀CANADA฀P3E฀4R2 www.prisedeparole.ca฀
ISBN2-89423-141-5฀(Papier) ISBN978-2-89423-639-0฀(PDF)
Un rêve est une rivière qui se coule dans un lit. Les Cubiténistes — 2000
Extrait de la publication
À mes parents
6
Extrait de la publication
LEJABY
Mais oui, c’était un Lejaby. En coton blanc avec de la broderie anglaise en bordure de chaque bonnet. Sylvie l’avait porté pendant tant d’années! Elle devait avoir une douzaine d’années quand un jeudi matin, jour de congé à l’école, sa mère l’avait emmenée faire ce premier achat au meilleur magasin du quartier. Sa mère a toujours accordé de l’impor-tance à la qualité. Pour Sylvie, cet événement fut un rite de passage, elle entrait dans le monde des femmes. Trente ans plus tard, la boutique de lingerie est encore là. Quand elle passe devant, une ou deux fois par année, elle s’attarde toujours devant sa vitrine. Des déshabillés de soie, des peignoirs vaporeux, et des ensembles slip soutien-gorge un rien sexy mais toujours de très bon goût. Jamais on n’y voit de rouge ou de violet, mais plutôt du gris perle et du bleu marine. L’été, des couleurs éclatent à travers la vitre, jaune citron, rose fuchsia et les plus traditionnels blanc et champagne. L’absence de prix confirme le coût élevé des produits exposés et un certain sno-bisme de la propriétaire. Qui peut bien s’occuper de ça, le prix?
7 Extrait de la publication
Depuis que Sylvie est adulte et qu’elle dépense son propre argent, elle n’est plus jamais entrée dans ce commerce. Trop chic, pas dans ses moyens ou pas dans ses priorités? Probablement un peu des trois. Mais, aujourd’hui, à l’autre bout du monde, la voilà dans un autre magasin de dessous féminins. Sans raison apparente, puisqu’elle n’a besoin de rien. Juste pour passer le temps. Sylvie a remarqué que, dans ce qu’on appelait avant bonneterie, les vendeuses sont généralement agréables et discrètes. Dans les grands magasins, elle a souvent trouvé au rayon lingerie des femmes d’un certain âge qui, en la regardant de la tête aux pieds, même si elle était revêtue d’un manteau, pouvaient lui dire sa taille avec exactitude. Impressionnant. Cette fois, la jeune vendeuse la laisse muser d’un présentoir à l’autre. Intimité, désir, frivolité, commodité se côtoient dans ces boutiques. On peut venir y chercher le soutien-gorge adapté à la pratique du sport qui n’existe qu’en trois couleurs, blanc, gris ou noir. Dans ce cas, c’est la tenue, le confort à l’essayage qui détermine le choix. Dans la cabine on lève les bras, on fait bouger les épaules, on sautille même sur place pour s’assurer du bon maintien. C’est un essayage pratique. Il faut que les brides tiennent sur les épaules, quel que soit le mouvement, sans pour cela scier la chair. Le tissu aussi a son importance. La machine à laver ne doit pas l’endommager malgré la fréquence de ses passages. On peut également vouloir s’offrir une fantaisie pour soi ou pour l’autre. Et là, tout peut arriver. Une lubie pour un ensemble affriolant ou l’envie d’une
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Emois et volupté

de les-presses-litteraires

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant