Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Que faire ensuite ?

L'enterrer chez soi

Une pratique courante, surtout à la campagne, mais aussi en ville si l'on a la chance d'avoir un jardin. Pour autant, tout n'est pas permis. Pour info, il est théoriquement interdit d'enterrer un animal de plus de 40 kilos. Et même si vous animal ne dépasse pas ce poids fatidique, il doit être enfoui à un mètre de profondeur au moins, entre deux couches de chaux vive et à distance d'au moins 35 mètres de toute habitation ou de tout point d'eau... dans les faits, qui va contrôler que notre compagnon est enterré dans les règles de l'art, sous un hortensia planté pour l'occasion ? Probablement personne ! Si la mise en terre vous est trop pénible moralement, n'hésitez pas à demander de l'aide autour de vous, quitte à payer ce service.

Combien ça coûte ? Rien, ou tout au plus la chaux vive et le prix d'une jolie plante, qui servira aussi à repérer l'endroit où l'animal est enterré.

Le faire incinérer

Cette solution est l'une des plus retenues, car son prix est raisonnable et la méthode peu contraignante. Elle peut être collective - plusieurs animaux sont incinérés en même temps (4 ou 5 chats en général) mais sans récupération des cendres et sans pouvoir assister à l'opération- ou individuelle. Dans ce cas, votre animal se trouve seul dans le four de crémation. Vous pouvez assistez à la mise à la flamme vous pouvez récupérer les cendres, dans l'urne de votre choix et les rapporter chez vous. Elles peuvent être conservées telles quelles, enterrées, mêlées au terreau d'une plante d'un appartement ou dispersées dans un lieu de votre choix. Si vous avez opté pour la formule collective, sans restitution des cendres, celles-ci sont souvent jetées en mer, ou dispersées dans un cimetière animalier, dans le jardin du souvenir.

Combien ça coûte ? De 60 à 150 € selon la formule retenue et le poids de l'animal. Si votre compagnon est décédé chez le vétérinaire, ce dernier se chargera de faire enlever la dépouille. Sinon, à vous de le faire.

Le faire naturaliser

Un choix un peu spécial, qui ne plaît pas à tout le monde mais qui peut être pour d'autres, d'un vrai réconfort. Utilisée couramment pour les trophées de chasse, la naturalisation peut aussi s'appliquer à un animal domestique. Il faut apporter le corps chez le taxidermiste très vite après le décès, car le résultat dépend de l'état de conservation initial. On redonne à votre petit compagnon l'apparence du vivant, grâce à un rembourrage avec des matériaux spéciaux très résistants. On peut même l'immortaliser dans sa position favorite.

Combien ça coûte ? Tout dépend de la taille de l'animal mais comptez une dépense d'environ 900 € en moyenne. Pour trouver un taxidermiste proche de chez vous, consultez le site www.taxidermistes. com ou téléphonez au : 04 70 07 82 58