Le vin compose pour eux des chants et des poèmes

De
Publié par

Si la liaison entre le vin, l'ivresse et la création littéraire s'impose comme un fait intemporel et universel, les mécanismes en oeuvre dans cette relation sont mal connus et rarement étudiés. Depuis Dionysos et Rabelais, avec Baudelaire et Rimbaud, avec enfin les romanciers du vingtième siècle qui ont illustré, aux quatre coins du monde et parfois jusqu'à la caricature, cette relation, l'auteur propose ici une synthèse de sa recherche.
Publié le : dimanche 15 février 2015
Lecture(s) : 31
Tags :
EAN13 : 9782336369785
Nombre de pages : 162
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
est la signiIcation ? Quelle est la relation réelle entre l’ivresse et l’inspiration ? Quelle relation les écrivains et poètes ont-ils avec l’alcool ? Faut-il boire pour écrire ? Y a-t-il un prix à payer pour l’écrivain ? Au-delà, quelle implication pour le lecteur, qui n’est pas sans ignorer le prix de son plaisir, la société et la littérature ?
sociaux liés à l’alcool, qui sont connus et combattus, et sa dimension culturelle qui est également célébrée. Depuis Dionysos et Rabelais, avec Baudelaire et Rimbaud, avec enIn les romanciers du vingtième siècle qui ont illustré, aux quatre coins du monde et parfois jusqu’à la caricature, cette relation, l’auteur propose une synthèse de sa recherche. Des rencontres, une aventure et une réLexion pour tous les amoureux de littérature, les amateurs d’œnologie et les acteurs du champ de l’addictologie !
Michel Antoni
Le vin compose pour eux
De quelques écrivains, de livres et d’alcool...
Le vin compose pour eux des chants et des poèmes De quelques écrivains, de livres etd’alcool…
Michel Antoni Le vin compose pour eux des chants et des poèmes De quelques écrivains, de livres etd’alcool*
© L’Harmattan,201557, rue de l’EcolePolytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 9782343053561 EAN : 9782343053561
« Il y a sur la boule terrestre une foule innombrable, innomée,dont le sommeil n’endormirait pas suffisamment lessouffrances. Le vin compose pour eux des chants et despoèmes. »Charles Baudelaire (Du vin et du haschisch)
IntroductionQue le poète célèbre l’ivresse ou, qu’admis comme uneévidence notoire, l’écrivain use de la dive bouteille pouraccomplir son œuvre, la liaison entre le vin, l’ivresse et lacréation littéraire remonte à l’Antiquité. Des époquesarchaïques jusqu’à nos jours, dans la civilisation occidentalecomme dans tantd’autres,liaison cette s’imposeune telle et universalité interroge. Quels sont les mécanismes enœuvredans cette relation ? Quelles en sont les significations ? Etcomment ne pasignorer l’antagonisme entre les désordressociaux liés à l’alcool, qui sont connus et combattus et sadimension culturelle, qui est également célébrée.Alors, célébration del’ivressede et l’extase ou incitation à ladébauche et à ladétresse ? Et qu’en estil pour les lecteurspassionnés qui ne sont pas sans connaitre le prix payé pour leurplaisir. Entre la glorificationd’une oenoculture où le vin ne peut êtreque source de révélation et de transcendance et la critiqueféroce etparfois méprisante d’écrivains considérés commedécadents, cette interrogation poursuit autant le lecteurinassouvi, le citoyen amateur de vin et de liberté qui saitreconnaitre les méfaits sociaux de l’alcool et le soignant engagéqui lutte contre la souffrance induite par les conduitesaddictives et en particulier la maladie alcoolique. Alors, estilréel que les fleurs de la littérature doivent naitre dans lescaniveaux de l’alcoolisme? Cette réflexion suivra trois axes, selon qu’on envisagel’inspiration, l’écrivain à l’ouvrage ou la réception del’œuvre.Quelle est la relation réelle entre l’ivresse et l’inspiration?
7
Quelle relation les écrivains et poètes ontils avecl’alcool ?L’alcool esttil un stimulant de la création ? Fautil boire pourécrire ? Y atil un prix à payer pour l’écrivain? Audelà, quelle implication pour le lecteur, la société et lalittérature ? Avec Dionysos puis Rabelais, seront posées les basesd’uneréflexion sur lephénomène de l’ivresse, actualisée avecApollinaire, Baudelaire et Rimbaud. Puis àl’aided’exemplesde quelques écrivains célèbres  et moins célèbres  duvingtième siècle, à travers les continents et les cultures, deDuras à Kerouac, d’Erofeiev à Fitzgerald, d’Hemingway àChoukri, entre autres, la relation entre l’alcool et l’écriture seraanalysée pour finir par une réflexion sur l’intérêt pour le lecteuret la sociétéd’unedémarche anthroposociologique mais telle aussi morale et éthique. Cet ouvrage ne vise ni àl’exhaustivité ni àl’anthologiedesécrivains alcooliques. Il revendique les hasards des lectures, desrencontres, des rayons de librairie, des échanges et les coups decœur et de passion. Les écrivains choisis témoignent néanmoinsde grandes typologies humaines, confrontées àl’écriture et àl’alcool. Chaque lecteur pourra certainement rapprocher seschoix d’auteurs de ces figures archétypales et utiliser la grilledelecture, de réflexion et d’analyse qui enémergera. Ce travail doit beaucoup à tous ceux qui ont développé cetteréflexion. A Baudelaire d’abord, le premier théoricien, penseurdes drogues et de l’ivresse. Il doit aux écrivains, bien sûr, maisaussi à leurs biographes, exégètes et commentateurs quipermettent derrièrel’œuvrechercher à mieux comprendre de l’homme, ainsiqu’àLacroix et Michel Covin pour Alexandre leurs approches récentes de ce thème.
8
Il doit enfin aux centaines de patients malades de leur relationavec l’alcool, rencontrés au cours de cesontannées et qui raconté leurs espérances, leurs rêves et leurs échecs, leursexpériences et leur désarroi, leur parcours de vie comme unrévélateur, un amplificateur parfois grotesque, souvent tragiquede l’humaine condition. Qu’ils aient tous une penséeici !
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.