7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou
Achetez pour : 12,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Vous aimerez aussi

Pokémon GO 100% non officiel

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

suivant
10
petites idées lumineuses sur l’éclairage de la maison
Pourbiens’éclaireràlamaison,ilestutilededresserunétatdeslieuxdes différentsluminairesnécessairesauxprincipalespiècesdesonlogement.Ilfautsavoirqu’onn’éclairerapasdelamêmefaçonlachambreàcoucheretlacuisine parexemple:àchaquelieusonusage,etàchaqueactivitésonéclairage.Voiciquelquesconseilspourfairelesbonschoixaumomentdes’équiperd’unnouveauluminaire.
Et la lumière fut… En 1879, Edison présente sa première lampe électrique à incandescence qui reste allumée pas moins de quarante heures ! À l’époque des bougies et des lampes à gaz, c’est une révolution qui rend désormais possible une vraie vie nocturne… Depuis, le progrès technologique a entraîné bien des changements dans notre quotidien et permet aujourd’hui de recréer très facilement la lumière du jour à l’intérieur des maisons. À chacun de l’optimiser et de ne pas gaspiller cette précieuse électricité !
Privilégier la lumière naturelle Avant d’appuyer sur l’interrupteur d’un luminaire, optimiser la lumière naturelle reste le geste le plus malin et le plus écologique qui soit. Pour cela, il est nécessaire de repenser l’intérieur de sa maison en fonction des ouvertures sur l’extérieur, sans aller jusqu’à changer ses fenêtres (quoique…). Si le besoin se fait sentir et si les lieux le permettent, les fenêtres de toit offrent la meilleure option possible car l’éclairage zénithal est le plus uniforme durant toute la journée et procure une lumière sans zone d’ombre. Sinon, de larges et hautes fenêtres sans séparation, à un seul vantail par exemple, et des portes vitrées favorisent significativement l’entrée de la lumière dans la maison. Si en plus, celleci est bien exposée, c’est encore mieux ! Les chambres doivent se trouver idéalement à l’est pour pouvoir profiter de la lumière naturelle du matin et les pièces occupées dans la journée, comme le salon ou la cuisine, orientées plutôt sud et ouest.
p e t i t e s i d é e s l u m i n e u s e s …
S’il n’est pas possible d’effectuer un changement radical, modifier l’emplacement des meubles en fonction des ouvertures constitue déjà un grand pas pour y voir plus clair. En effet, disposer son fauteuil ou son bureau près d’une fenêtre est un bon moyen de s’éclairer gratuitement, idem pour le plan de travail de la cuisine qui, placé sous une fenêtre, permet de profiter de la vue mais aussi de la lumière du jour.
Bien s’éclairer selon ses besoins La lumière contribue au bon équilibre psychique des individus. La luminothéra pie, qui guérit de la dépression saisonnière dont souffre une personne sur cinq en hiver, et tous les accessoires en vogue mis en vente récemment (lampes de bureau spécifiques, murs lumineux ou encore simulateurs d’aube), attestent que la lumière est une source majeure de bienêtre. Aujourd’hui, l’éclairage domestique représente environ 15 % de la facture d’élec tricité globale des foyers français (pour en savoir plus, voir www.recylum.fr). Ce chiffre a considérablement augmenté ces dernières années car on se préoccupe de plus en plus de son intérieur, de sa déco et donc de son éclairage, en multi pliant les points lumineux à outrance au détriment d’un éclairage fonctionnel. Bien s’éclairer n’est pas un savoirfaire universel. Il revient à chacun de cerner ses propres besoins, selon son âge, son lieu de résidence, ou encore son activité au sein des différentes pièces de la maison. Un bon éclairage se doit d’abord d’assurer un confort visuel : il ne doit pas être trop fort, au risque d’éblouir, ni trop faible, pour ne pas fatiguer les yeux lors d’une tâche précise (lecture, écriture, etc.). Il ne doit pas non plus comporter de contrastes forts, qui altèrent la vision, comme lorsqu’on regarde un écran de télévision dans le noir complet. Outre son aspect pratique, la lumière influence grandement l’ambiance d’une maison. Les éclairages forts sont considérés comme gais et capables de stimuler l’activité des personnes eta contrario, les éclairages faibles ont tendance à créer une atmosphère intime et reposante. Il faut donc s’efforcer de lier l’utile à l’agréable en optant pour un éclairage fonction nel en rapport avec le besoin et l’activité de la pièce, mêlé à un éclairage d’ambiance qui mettra la décoration et les objets en valeur. Pour cela, on multipliera les sources lumineuses au sein d’une même pièce en mixant éclairage direct et indirect.
privilégier les tons clairs car Si la peinture des pièces de la maison est à refaire, ils réfléchissent mieux la lumière et éclaircissent les volumes.
11