Double détente pour un seul mort

De
Publié par

Le bridge est-il un passe-temps, un loisir, un sport ? C’est selon mais peu importe pourvu qu’il soit un plaisir.

Sans être un authentique champion, Harry Zona (plus connu sous un autre nom) est un joueur pratiquant la compétition à un très bon niveau.

Avec Double détente pour un seul mort, il propose une quinzaine de thèmes de bridge avec conseils techniques et donnés d’application commentées de façon plaisante pour tester votre niveau de jeu avec le mort. Le plaisir peut être complété par la lecture de courtes histoires alliant humour et suspense.



Couverture: Chute de Havasupai (Arizona) – Photo de Christine Joly 2014.


Publié le : jeudi 20 novembre 2014
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332816115
Nombre de pages : 416
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-81609-2

 

© Edilivre, 2014

 

 

Illustration couverture :
Chute de Havasupai (Arizona) – Photo de Christine Joly 2014

Lulu on the Bridge

Film de Paul Auster avec Harvey Keitel. 1999

Préface

Le Bridge est un jeu passionnant pratiqué par 4 joueurs associés en 2 paires, avec un jeu de 52 cartes. Les milliards de combinaisons possibles, le fait qu’interviennent à la fois la technique, les probabilités et la psychologie résultant du comportement des compétiteurs font qu’il n’y a jamais 2 donnes identiques.

Le déroulement d’une donne comporte 2 phases :

• Les enchères destinées à décider du contrat à réaliser (choix de l’atout et du nombre de levées).

• Le jeu de la carte avec, d’une part le déclarant qui doit réaliser le contrat, le jeu de son partenaire (le mort) étant étalé sur la table, d’autre part la défense qui doit essayer de mettre en échec le contrat.

Le jeu de la carte, aussi bien en attaque qu’en défense, requiert une attention et une réflexion de tous les instants et constitue, aux yeux d’un grand nombre de bridgeurs, la phase la plus passionnante du jeu.

Le présent ouvrage traite du jeu du déclarant, plus communément appelé « Jeu avec le mort ». Il n’a pas la prétention tout à fait inaccessible de couvrir l’ensemble des problèmes rencontrés à la table mais simplement de présenter quinze thèmes, illustrés de donnes présentées par difficulté supposée croissante de * à ***** : Stratégie et plan de jeu – Affranchissement – Communications et timing – Garder le contrôle du coup – Optimiser les coupes – Eviter l’adversaire dangereux – Blocage et déblocage – Précaution, risque, faire face à l’adversité – Elimination, placement de main – Compte des mains – Maniement des couleurs – Prendre ou laisser passer – Bluff – Squeeze – Total misfit

Chaque bridgeuse ou bridgeur pourra trouver matière à progresser ou à confirmer son talent, en n’oubliant pas, comme l’a dit Jacques Chirac à propos de la Politique, que « Au Bridge comme dans la vie en général, il y a des hauts et des bas : il faut mépriser les hauts et repriser les bas ».

Pour simplifier la présentation, le contrat est toujours joué par Sud, de 2 façons différentes (en mode « looser » puis « winner »). Les joueuses ou joueurs jouissent d’une grande renommée totalement imaginaire. Néanmoins, toute ressemblance avec des personnes rencontrées habituellement à une table de bridge n’aurait rien de fortuit.

Chaque thème est agrémenté d’une courte histoire « à dormir debout1 » plus ou moins en relation avec le thème et destinée à reposer le cerveau du lecteur, avec le sourire éventuellement.

Voyez 2 donnes d’un match joué par 2 joueuses expérimentées :

Paola Main: souvent satisfaite de réaliser son contrat

Carmen Oskor: en permanence à la recherche du meilleur score

Contrat 3SA par Sud

 

00-01-*

Donneur E

Vuln. EO

A942

762

DV9

DVX

Contrat

3SA/S

N

E

S

O

3SA

-

-

1SA

-

-

-

X65

R9854

543

R8

O

N

E

DV7

V3

A86

95432

S

R83

ADX

RX72

A76

Entame

Entame 5 de cœur en 4ème meilleure

En Sud – Paola Main : « Avec 26 points, facile ! »

Entame 5 de cœur pour le Valet et la Dame, 2 de carreau pour la Dame et l’As en Est [1-1]

Est rejoue cœur pour le 10 et le Roi, 9 de cœur pour l’As [2-2]

3 carreaux maîtres et 3 de pique pour l’As [6-2]

Dame de trèfle pour l’impasse, Ouest prend du Roi et fait 2 cœurs maîtres [6-5]

Le déclarant fait le reste [8-5]

3SA-1Paolan’a pas vu le danger et a eu un mauvais timing dans le jeu des mineures, prenant le risque de donner la main à l’adversaire dangereux

En Sud – Carmen Oskor: « 26 points, à priori facile, sans donner la main à Est »

Entame 5 de cœur pour le Valet et la Dame [1-0]

« Il faut éviter de donner la main à Est avant d’avoir assuré 9 levées »

3 de pique pour l’As et Dame de trèfle pour l’impasse, Ouest prend du Roi [2-1]

Ouest joue pique pour le Roi, 2 de carreau pour la Dame et l’As, pique maître en Est [3-3]

Est rejoue cœur, As de cœur, 3 carreaux maîtres, 2 trèfles et le 4ème pique en Nord [10-3]

3SA+1Carmen a bien manœuvré pour éviter que l’adversaire dangereux ne prenne la main avant d’avoir assuré ses 9 levées

Contrat 3SA par Sud

00-02-***

Donneur N

Vuln. NS

9742

76

AVX3

A93

Contrat

3SA/S

N

E

S

O

-

1

3SA

-

-

-

1

2SA(1)

-

1

-

-

X65

RDX98

54

DV8

O

N

E

DV3

542

D986

542

S

(1) 18-19H réguliers

AR8

AV3

R72

RX76

Entame

Entame Roi de cœur, tête de séquence brisée, si Est a le Valet il doit le débloquer sinon il doit faire un appel de préférence, Est met le 5 (le plus gros) donc appel pique

En Sud – Paola Main : « Avec 27 points, facile ! Il ne faut pas donner la main à Est »

Entame Roi de cœur refusée, retour pique, Valet pris du Roi, 2 de carreau pour As et Valet de carreau qui tient, 3 de carreau (sont-ils 3-3 ?) pour le Roi, Ouest défausse le 6 de pique [4-1]

6 de trèfle pour le Valet et l’As, 9 de trèfle pour le 6 en Sud et la Dame en Ouest [5-2]

Ouest joue 10 de pique pris de l’As, Roi et 10 de trèfle, As de cœur [9-2]

La défense fait le reste [9-4]

3SA=Paola n’a pas trop mal joué mais le timing a été imparfait, les communications n’ont pas été bien préservées pour réaliser le 4ème pique

En Sud – Carmen Oskor: « 27 points, à priori facile, sans donner la main à Est »

Entame Roi de cœur refusée, retour pique, Valet pris du Roi, 2 de carreau pour As et Valet de carreau qui tient, 4 de pique, le 3 en Est le 8 en Sud et le 10 en Ouest [3-2]

Ouest joue pique pris de l’As, Roi de carreau en les espérant 3-3, Ouest défausse 1 cœur, 6 de trèfle pour le Valet et l’As, 9 de pique maître, Est défausse cœur et Sud défausse trèfle, Ouest doit défausser cœur [7-2]

9 de trèfle pour le Roi, trèfle pour la Dame en Ouest [8-3]

Ouest doit rejouer sous sa Dame de cœur [10-3]

3SA+1Carmen a bien manœuvré pour éviter que l’adversaire dangereux ne prenne la main, en préservant ses reprises au mort, en réalisant un pique affranchi et en suivant les défausses pour réussir un placement de main

images1

Mini Bridge à Billy pour les p’tits Billies

Billy est une petite commune de l’Allier de moins de 1.000 habitants, proche de Vichy. Son château a été construit au 13ème siècle. Il domine le village, peut de nos jours être visité et ses remparts offrent une superbe vue sur la vallée de l’Allier.

Billy Bridge est un chanteur français, vedette des années « Sixties ». Né à Cherbourg en 1945, il est remarqué par Kurt Mohr et connait le succès en popularisant le Madison.

Billie Jean King est une tenniswoman américaine née à long Beach en 1943. Elle a à son palmarès douze victoires en simple dans les tournois du Grand chelem.

Billie Jean est une chanson de Mickael Jackson sortie en 1982 sur l’album Thriller vendu à travers le monde à plus de 50 millions d’exemplaires en une année, record de tous les temps. Contrairement à ce qui a parfois été affirmé, ce titre ne semble pas être un hommage de Mickael Jackson à la championne de tennis.

Billy the Kid est le surnom d’un célèbre hors la loi américain. Né aux alentours de 1859, il a été tué en 1881 par le chérif Pat Garrett.

Billy Joel est un pianiste chanteur compositeur né dans le Bronx en 1949. Après avoir démarré sa carrière dans la pop music, il a travaillé avec Ray Charles et Cindy Lauper sur l’album « The Bridge » qui a connu un très grand succès en 1986.

Le Petit Billy est un fromage de chèvre fabriqué en Bretagne à proximité de Rennes.

La Mairie de Billy dans l’Allier a décidé de lancer une opération pour développer le tourisme dans le village et ses environs, en créant un Office de tourisme avec une inauguration en grande pompe. Le responsable de l’organisation de cette manifestation de prestige a obtenu d’organiser un dimanche d’animation non stop avec 4 pôles faisant référence aux « Billies ».

Bridge et Madison en référence à Billy Bridge avec « The new Madison », à Billy Joel avec son album « The Bridge » et à Clint Eastwood avec le très beau film « The bridges of Madison », traduit en Français « Sur la route de Madison ».

L’animation comporte des tables de bridge autour d’une piste de danse et un « coach » qui alterne l’initiation au bridge (mini bridge et bridge en parties libres) et au Madison, dans une ambiance festive et débridée.

Tennis en référence à Billie Jean King

L’animation est une première mondiale : une Start up de Lille, basée dans la « Chti Icône Valley », a installé autour des courts de tennis de Billy son système M.A.C. (Meet All Champions). Le principe est simple : les participants se mesurent à leur champion préféré virtuel en choisissant le niveau de jeu.

S’agissant de tennis, une machine envoie et renvoie les balles à la manière du champion choisi et une caméra haute définition filme le match. Un ordinateur hyper puissant traite instantanément les images pour remplacer la machine par le champion choisi et crée l’ensemble de ses déplacements sur le court ainsi que ses coups de raquette. Le match ainsi reconstitué est retransmis en temps réel sur 3 écrans géants installés sur les lieux d’animation !

Disco et gastronomie en référence à Mickael Jackson avec « Billie Jean » et au fromage « Le petit Billy »

Un Karaoké géant est installé aux abords du château. Tous les participants peuvent s’exprimer, en chantant ou en dansant, sur un répertoire de musiques disco ou plus classiques. Un stand de dégustation de fromages et d’autres produits du terroir récompense les chanteurs et danseurs.

Western en référence à Billy the kid

L’animation est un spectacle de rue se déplaçant dans le village et dans lequel chacun et chacune improvise.

La Télévision Régionale a été informée du programme et a décidé de couvrir largement l’évènement, sans aller jusqu’à le retransmettre en direct. Son reporter et caméraman vedette a reconnu les points d’animation et commence son reportage dès le lancement par les personnalités présentes parmi lesquelles 4 Maires dont 1 Président de collectivité territoriale, 2 Députés dont 1 ancien Ministre, 1 évêque et 2 curés, 4 enseignants dont 2 munis de leurs palmes académiques, 1 banquier, 1 Général de réserve, 1 Commandant de Gendarmerie, 1 Chevalier de la Légion d’honneur.

La matinée se déroule selon les prévisions les plus optimistes. Le temps est superbe, la foule des participants grossit d’heure en heure, les animations ont un succès phénoménal, on chante, on danse, on rit, on joue, on boit, on mange : on s’éclate ! Les barbecues, sandwicheries, baraques à frites et buvettes tournent à plein régime.

Pas de pause-déjeuner.

Le Bridge – Madison fait le plein et l’animateur Guy Tarbas ne sait où donner de la tête et des jambes.

Au Karaoké, sous la Direction de l’animatrice Thérèse Thezen, on entend un groupe d’hurluberlus qui « aiment les filles » comme Jacques Dutronc, d’autres qui célèbrent « Alexandrie, Alexandra » comme Claude François sur une chorégraphie improvisée.

Le tennis est en folie. Le Maire du village a voulu se mesurer à Boris Becker au niveau maximum et sur un service canon s’est retrouvé en ballottage très défavorable. Le curé a choisi pour adversaire Martina Hingis sans s’être aperçu qu’il portait une soutane et non une jupette comme Martina. Il s’est très rapidement emmêlé les pinceaux et l’animatrice juge arbitre, Askel Semart, est pliée en quatre.

L’équipe Western et sa Shérif woman Lassie Garrett, arrière-arrière-arrière petite fille de Pat, ont investi le village avec des diligences, des cowboys menaçants et des indiens bariolés.

Le reporter de la télévision filme à tout va et interviewe le public ravi.

La fin de l’après-midi approche et aucun signe de fatigue n’est perceptible.

Subitement, au centre du village, retentit une grosse explosion suivie d’une fusillade.

Le reporter sent immédiatement le scoop de sa vie et se dirige en direction du lieu de l’attaque en écoutant tout ce qui se dit.

« … attaque de la banque… » : il appelle immédiatement sa Direction pour l’informer des faits.

Autre information dramatique en passant près du Bridge Madison « … le mort est étalé… » : nouveau coup de fil pour confirmer qu’il y a au moins un mort. La Direction décide d’envoyer un hélicoptère pour assurer le relai d’un reportage en direct.

Confirmation en passant aux abords du tennis « aucune chance avec cette balle perdue bêtement » : troisième message pour donner des précisions, la télévision diffuse l’information en bandeau live sur toutes ses chaînes.

A peine 10 minutes se sont écoulées, l’hélicoptère relai survole Billy et le reporter arrive sur les lieux de l’attaque. A sa grande surprise, aucun cordon policier, non seulement la foule n’a pas été évacuée mais en plus elle est massée et en liesse autour de la banque ! Il comprend sa méprise : l’attaque de la banque fait partie des animations de l’équipe Western.

Tout penaud, il appelle sa Direction et l’informe de la tournure des évènements. Trop tard pour stopper la diffusion en cours, la décision est prise : on continue la retransmission en direct !

Et voilà comment la Télévision publique régionale a réalisé sa première émission de Télé réalité, à coup sûr la plus brillante et la plus inventive depuis la création du concept.

Moralité

L’illusion est la première apparence de la vérité

Rabindranath Tagore


1. Position dans laquelle on peut se casser les dents si l’on a un Bridge

Plan de table

Film de Christelle Raynal avec Elsa Zylberstein. 2012

Stratégie et plan de jeu

Sur les champs de bataille, les grandes victoires ont été gagnées par des généraux de génie.

L’histoire nous montre que, dans la plupart des cas, il y a eu un plan de bataille certes génial, mais toujours bien préparé et aussi une adaptation de ce plan aux évènements et aux réactions de l’ennemi.

La stratégie et le plan de jeu au bridge

A tout moment, le déclarant dispose d’informations lui permettant d’envisager une ou plusieurs stratégies et d’établir le plan de jeu à priori le plus performant.

Les constats ou évènements survenant pendant le déroulement du coup doivent l’inciter à changer si besoin de stratégie ou à réviser son plan de jeu.

Informations à la disposition du déclarant

• Les enchères de la défense, y compris « Passe »

• L’entame

• Le jeu de la défense

• Les appels et défausses

Choix de la stratégie

Dans un premier temps, le déclarant analyse les différentes stratégies envisageables et leurs probabilités de succès : levées rapides et maniement des couleurs, affranchissement, coupes.

Il arrive fréquemment que la meilleure stratégie soit fonction de la répartition des couleurs et notamment des atouts pour un contrat à la couleur : dans ce cas, il est souvent souhaitable de « tester » immédiatement la distribution, à condition que cela ne compromette pas les différentes options. Lorsqu’il y a risque de « perdre le contrôle du coup », il est préférable d’adopter la stratégie la plus prometteuse et d’envisager une option de repli si la distribution n’est pas conforme aux probabilités.

Lorsque la stratégie initiale est décidée, le déclarant doit imaginer le déroulement du coup, c’est son « plan de jeu », qui va lui permettre de maîtriser les communications et le timing et d’imaginer les évènements qui pourraient remettre en cause la ligne adoptée (distribution, jeu de la défense).

Il ne faut jamais oublier que, pour réaliser un contrat, il faut réaliser le nombre de levées nécessaires mais sans que l’adversaire vous ait fait chuter au préalable. Il faut donc compter à la fois les perdantes et les gagnantes.

Plan de jeu à la couleur

Dans les contrats à la couleur, les levées proviennent :

• Des honneurs : prévoir le maniement des couleurs

Impasses et autres techniques

• Des cartes affranchies : bien gérer l’affranchissement

Choix des couleurs à affranchir

Techniques d’affranchissement, y compris par la coupe

Communications, reprises, timing

• Des coupes : optimiser les coupes

Différentes techniques de coupe

Attention, la défense dispose des mêmes possibilités et le plan de jeu doit :

• Perturber l’affranchissement des couleurs adverses

• Essayer de couper les communications adverses

• Empêcher la défense de réaliser des coupes superflues

Plan de jeu à sans-atout

Dans les contrats à Sans-atout, les levées proviennent :

• Des honneurs : prévoir le maniement des couleurs

Impasses et autres techniques

• Des cartes affranchies : bien gérer l’affranchissement

Choix des couleurs à affranchir

Communications, reprises, timing

Attention, la défense dispose des mêmes possibilités et le plan de jeu doit :

• Perturber l’affranchissement des couleurs adverses

• Essayer de couper les communications adverses

Voyez quelques donnes d’un match joué par 2 joueurs expérimentés :

Alain Stain: joueur instinctif assez superficiel

Alex Pertiz: stratège hors pair

Contrat 3SA par Sud

01-01-*

Donneur E

Vuln. NS

A4

D54

AVX986

65

Contrat

3SA/S

N

E

S

O

-

2(1)

3SA

-

-

-

1

2SA(2)

-

1

-

-

DVX97

A7

D54

DVX

O

N

E

653

R632

732

987

S

(1) Forcing

(2) 14-15H avec arrêt pique

R82

VX98

R

AR432

Entame

Entame Dame de pique tête de séquence

En Sud – Alain Stain: « Tout se joue sur la Dame carreau seconde en Ouest, tout à fait possible car il est intervenu et il est long à pique ! »

Entame Dame de pique prise du Roi, Roi de carreau pour le 6 en Nord [2-0]

Pique pour l’As, As de carreau, la Dame ne tombe pas [4-0]

Trèfle pour un coup à blanc pour Ouest, 3 piques maîtres, Dame carreau, As Roi de cœur [4-7]

Le déclarant fait As Roi trèfle [6-7]

3SA-3Alain n’a pas assuré ses reprises au mort

En Sud – Alex Pertiz: « 1 seule stratégie possible : l’affranchissement des carreaux. Avec 2 levées à pique et 2 levées à trèfle, 5 levées à carreau suffisent, ne soyons pas gourmand ».

Entame Dame de pique prise du Roi, Roi de carreau pris de l’As [2-0]

Valet de carreau et carreau jusqu’à ce qu’Ouest prenne de la Dame, retour Valet de pique pris de l’As en Nord, défilé des carreaux maîtres, As Roi de trèfle [9-1]

La défense fait le reste [9-4]

3SA=Alex a bien analysé le problème des reprises au mort

Contrat 6 par Sud

01-02-**

Donneur E

Vuln. EO

DX

A4

R765432

65

Contrat

6/S

N

E

S

O

3(2)

4

5(5)

-

-

-

-

-

-

2(1)

3(3)

4SA(4)

6

-

-

-

-

72

DV98

98

RDV93

O

N

E

8654

X765

DVX

X2

S

(1) Fort indéterminé

(2)Au moins 3 contrôles italiens et 5 carreaux

(3) Fort à pique

(4) Blackwood

(5)1 As

ARV93

R32

A

A874

Entame

Entame Roi de trèfle tête de séquence, si l’entame est refusée, retour Dame de trèfle car la main courte va couper avec des gros atouts

En Sud – Alain Stain: « Refusons l’entame et je pourrai couper 2 fois de la main courte »

Entame Roi de trèfle refusé [0-1]

Ouest rejoue Dame trèfle prise de l’As, As et Roi de cœur et cœur coupé du 10 [4-1]

Carreau pour As et trèfle coupé de la Dame, Roi de carreau et carreau coupé du 9 [8-1]

3 tours d’atout, Ouest défausse, Sud perd encore 1 pique [11-2]

6-1Alain a eu une réflexion trop rapide

En Sud – Alex Pertiz: « 2 stratégies possibles : couper de la main courte, je ne fais que 11 levées car quand j’ouvrirai la coupe à trèfle, l’adversaire rejouera atout, affranchir les carreaux procure beaucoup de levées pour les défausses, donc stratégie d’affranchissement en préservant les communications en Nord ainsi qu’une prise de main pour réaliser les carreaux affranchis ».

Entame Roi de trèfle prise de l’As [1-0]

As de carreau, pique pour la Dame et le 10, carreau coupé du Valet [4-0]

As Roi Valet de pique, Roi et As de cœur, 4 carreaux pour défausser 1 cœur et 3 trèfles [13-0]

6+1Alex a choisi la bonne stratégie d’affranchissement des carreaux, il a bien utilisé ses reprises au mort

Contrat 4 par Sud

01-03-***

Donneur S

Vuln. T

876

DV5

54

AX987

Contrat

4/S

N

E

S

O

2

4

-

-

1

2SA(2)

-

X(1)

-

-

AV95

A93

876

RDV

O

N

E

X32

62

DVX92

432

S

(1) Appel

(2) Enchère d’essai

RD4

RX874

AR3

65

Entame

Entame Roi de trèfle tête de séquence, si l’entame est refusée retour 3 de cœur pour raccourcir les atouts de la main courte en gardant le contrôle.

En Sud – Alain Stain: « Encore un coup avec coupe de la main courte ! »

Entame Roi de trèfle prise de l’As, As et Roi de carreau, carreau coupé [4-0]

6 de pique pour le Roi pris de l’As, As de cœur et cœur [6-2]

3 cœurs, As trèfle, Dame pique [9-2]

Sud perd encore 1 trèfle et 1 pique [9-4]

4-1Alain a eu une réflexion trop simpliste, il a choisi une stratégie avec coupe de la main courte alors que l’affranchissement était meilleur

En Sud – Alex Pertiz: « 2 stratégies possibles : couper de la main courte 1 seule fois, il faut As de pique en Est peu probable après le Contre d’appel d’Ouest, ou affranchir les trèfles, qui est prometteur car Est a fourni le 2, jouons sur les 2 options »

Entame Roi de trèfle refusée pour voir la carte fournie par Est : le 2 [0-1)

« L’option d’affranchissement des trèfles est probable »

Ouest rejoue 3 de cœur pour la Dame, As trèfle et trèfle coupé, les trèfles sont affranchis [3-1]

4 de cœur :

• Si Ouest plonge de l’As, quelque soit son retour, il y a la remontée au Valet de cœur pour faire 2 trèfles et défausser 1 carreau et 1 pique [10-3]

• Si Ouest ne met pas l’As, trèfle maître avec défausse pique, coupé par Ouest de l’As, il y a une remontée par la coupe du carreau pour faire les trèfles [10-3]

4=Alex a choisi la bonne stratégie d’affranchissement des trèfles, il a eu le bon timing en utilisant bien les reprises du mort et en faisant un coup à blanc

Contrat 5 par Sud

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

SAS 200 La Vengeance du Kremlin

de gerard-de-villiers-sas

Des harkis envoyés à la mort

de editions-de-l-atelier

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant