ABCQ 2004

De
Publié par

« Vingt fois sur le net tu remettras ton ouvrage » dit mon copain Nicolas qui ne boit pas que de l’eau. Devant l’immense succès littéraire du premier jet de l’auteur, nous avons donc choisi de jouer les prolongations. Cette nouvelle version complètement « remastérisée » de l’ouvrage est un peu plus conviviale, un peu moins ésotérique, enrichie de quelques nouveaux délires, épurée de pomme de terre. Finie la discrimination entre noms communs et noms propres. Le sérieux et le risible s’entremêlent désormais sans retenue dans ce vrai faux dictionnaire humoristique. À vous de jouer des synapses entre cortex et zygomatiques.
Publié le : lundi 13 juin 2011
Lecture(s) : 226
EAN13 : 9782748141702
Nombre de pages : 254
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

ABCQ2004
Jean-Luc Moultonde
ABCQ2004





ESSAIS ET DOCUMENTS











Le Manuscrit
www.manuscrit.com












© Éditions Le Manuscrit, 2004
20, rue des Petits Champs
75002 Paris
Téléphone : 01 48 07 50 00
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-4171-7 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-4170-9 (livre imprimé) JEAN-LUC MOULTONDE






Abat-jour : Expression maghrébine. « Abat-jour
houppette inouïe » (chanson de Berbéra) ; «
Meurthe-Moselle » (d’un chamelier poli croisant une
jeune fille, en passant par la Lorraine avec ses
chameaux).

Abbesse (1) : Religieuse, spécialiste du freinage. Quand
elle est belle, on l’appelle Sidi.

Abbesse (2) : Épouse de l'abbé. Elle redoute parfois la
jouissance de l’abbé pourri. En Provence, l'abbé fâché
peut faire la bouille à l'abbesse. L'abbesse Eider était
une illustre femme de lettre, un peu volage. Elle eut,
1avec l'abbé Nalié, un enfant (Jean ) qui survécut à
plusieurs tentatives d'avortement postnatal. Plus tard, le
petit miraculé s'illustra aussi dans les lettres et s'amusa à
faire l'idiot. L’abbesse Eider n’était pas une spécialiste
1du freinage en VTT, encore moins son fils .
1[ Jean-Edern Hallier, 1936-1997]

Absenter (s') : Partir pisser (ce qui, selon le baron
Pierre de Coubertin, est très important).

Abstinence : Mode de contraception sponsorisé par
l'Église et très bien supporté par les femmes frigides et
Kenneth Starr (voir STARR).
Synonyme : IMMACULÉE CONTRACEPTION.

9 ABCQ2004
Acarien : Acarien naciré. Petite bête qui couche avec
nous à l’insu de notre plein gré. Chanté par Fugain :
« Tous les acariens, toutes les acariennes… »

Accapareur : Celui qui accapare. Les accapareurs sont
chiants quand ils sont cinq (cinq accapareurs, ça vous
vide un bonhomme !).

Acculer : Serrer contre. Exemple : Acculée contre un
mur, elle resta pensive.

Acné : Éruption de type juvénile, ne nécessitant pas
l'évacuation de la population (d'après Haroun Tazieff),
mais qui, pourtant, fait fuir les filles.
Voir ÉRUPTION.

Adipeux : Graisseux… ou qui n’a pas beaucoup parlé
(mais n’épanche pas moins).

Ado : Abréviation commerciale d'adolescent, pour
vendre des sacs, par exemple (des sacs ados).

Adultère : Comportement d'un adulte détaché de ces
sacrés liens du mariage (et plus ou moins délié de ses
tâches conjugales). L’adultère est souvent un problème
de sexe au logis.

After-chèvre : Après-rasage ou cigarette du légionnaire
(qui fume après l’amour).

Aggloméré : Habitant d’une agglomération.

10 JEAN-LUC MOULTONDE

Aïd-el-Kébir : Bataille navale que les Français ont
perdue contre les Anglais en 1940 (1300 à 0 !). C’est vrai
que la mer était plutôt mauvaise avec plein de moutons.
Et puis les Anglais avait Wilkinson.
[à moins que je ne confonde avec Mers el-Kébir ?]

Aigle : Aquila fot. Rapace diurne dont les effets de
serres réchauffent l'aire.
Note : on ne doit plus dire un « aigle noir » mais un
« oiseau de couleur ».

Aigrefin : Escroc, filou. Malgré les apparences, Amin
Dada était un aigrefin.

Aimer : Goûter, apprécier, prendre son pied. Citation :
« Aimez-vous les uns dans les autres ». Proverbe : « Qui
s'aime couchant récolte le calme ».

Aïoli : Mon premier a plusieurs gousses (mais ne touche
pas les alloucs). Mon second se dit aux gosses quand il
est tard. Mon tout peut accompagner la morue sans être
mac. Réponse : Ail - Au lit !

Alambiqué : Compliqué et plutôt capillotracté (tiré par
les cheveux). À ne pas confondre avec l'invitation du
légionnaire « Allons biquer ! » qui est plutôt tirée par les
poils (de chèvre).

Albicans : Candidat mal placé... et révélé à l'examen.
Voir BACTÉRIE.

Albumine : Voir SÉMINALE.

11 ABCQ2004
Alezan : Mon premier se dit d’un cheval à robe jaune
rougeâtre. Mon second est souvent bruyant, toujours
puant. Mon troisième est t dit par une mère
juive. Mon tout est parfois dit par un prêtre. Solution :
alezan – pet – mon fils !

Alligator : Mushi mushi. Reptile caïman semblable au
crocodile, très poli au Japon. Ce fut aussi une
affirmation protestante contre les Guise : « La Ligue a
tort ! ».

Alouette : Allo allo. Oiseau sujet à maintes réflexions,
décevantes...

Alpine : Véhicule des Alpes tiré par un cheval, parfois
deux (l'Alpine 2CV, un vrai tapecul).

Amazone : Chasseresse bucolique, monomammellaire
et probablement lesbienne. Il est donc difficile de
monter une amazone, et le cul rare est souvent fatal à
l'explorateur solitaire. Selon certains chercheurs
cancéreux, l'ablation du sein droit ne permet plus de
mieux tirer à l'ARC.

Ami : Personne sur qui on peut compter. Dictons :
« Les bons comptes font les bons amis » (mon
banquier), « Les bons comtes font les bons amis »
(Stéphane Bern), « Les bons contes font les bons amis »
(Geiger, un bon conteur).
PETIT(E) AMI(E) : Ami(e) avec qui on couche en ce
moment.
BEL(LE) AMI(E) : Ancien(ne) petit(e) ami(e).

12 JEAN-LUC MOULTONDE

Amibe : Amiba amidi. Animal unicellulaire responsable
de la dysenterie. Dicton : « C'est dans la merde qu'on
reconnaît ses amibes ».

Amine : Composé organique, essentiellement chevalin
en Ouganda (avec Amin Dada).

Amont : Tête de vaux.

Amour (1) : Sentiment profond (amour platonique) ou
bien profond (amour quand on nique).
Pensées profondes : « L’amour c’est comme le bridge :
quand on a une bonne main on peut se passer de
partenaire », « En amour on est toujours deux : un qui
s'emmerde et l'autre qui est malheureuse » (Desproges),
« Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il
doit se jeter sur la première gourde » (re-Desproges),
« Vaut mieux l’amour avec un grand A qu’avec un gros
tas » (Ruquier), « L’amour c’est du sport, surtout quand
l’autre ne veut pas » (Jean Yanne).
L'amour en chansons. Exemples : « J'ai deux amours,
mon pays, ma famille et Paris » (Linda de Suza),
« L'amour est un bouquet de crevettes » (Luis Marinao),
« L'amour est un bouquet de quéquettes » (Louise
Mariano).

Amour (2) : Fleuve d’Asie, servant de frontière entre la
Russie et la Chine. Que l'Amour est beau à la fin de
l'été ! Grâce à l'ouverture à l'Est, on peut maintenant
faire l'Amour en canoë. C'est d'autant plus agréable que
la pollution a été considérablement réduite depuis la
signature de l'accord sino-russe, le fameux Acte
d'Amour, pour un Amour propre. Ne souriez pas, c'est
13 ABCQ2004
très sérieux. On ne badine pas avec l'Amour. Il n'y a pas
si longtemps, Russes et Chinois se battaient pour
quelques îlots sur le fleuve. Une guerre ouverte a failli
éclater en 1979. On se souvient de cette déclaration
autoritaire du secrétaire général de l'ONU : « Qui donc
devant l'Amour ose parler d'enfer ! ».
Si, vous aussi, vous avez l'intention de faire l'Amour en
canoë l'année prochaine, munissez-vous d'une bonne
capote car le climat est très rude.

Anchois : Anchi dependulæ. Petit poisson qui a inspiré au
moins deux rois de France : Anchois Pommier et VGE
(« Anchois madame, anchois monsieur »).

Andin : Inca parmi d’autres. Voici une histoire andine,
pédestre et chantante.
Alors que, chaussés de mocassins andins, nous
randonnions en rang d’oignons à travers un champ d’ail,
comme une mite errant à travers un pull-over, un
condor passa. Lentement nous le vîmes tournoyer, les
ailes déployées (ce qui est la moindre des choses pour
pouvoir tournoyer). Puis il se posa, au bord du lac
Titicaca, à côté d’un autre oiseau noir qui ne cessait de
chanter « Cierto dia, o quizas una noche ». C’était bien
sûr Barbara avec sa voix d’Alti Plano. Elle était
accompagnée d’un autre animal, complètement malade
puisqu’il se prenait pour Napoléon. C’était bien sûr
Serge Lama qui sortait d’un bar bolivien, bien que tous
deux n’en fussent pas. Il voulait oublier dans l’alcool
une image terrible : il avait vu Annie Cordy hier
descendre !

14 JEAN-LUC MOULTONDE

Anglais : De la perfide Albion, bien que rougissant au
soleil. Certaines Anglaises sont en fait des Angolaises
qui ont perdu leurs eaux. Les Britanniques aiment
beaucoup la Côte d’Azur, the French Riviera. Ils
voudraient rattacher l’Angleterre aux Alpes-Maritimes.
« Et l’Écosse au Var ? » me demandait une perfide
Albanaise.
Voir KOSOVO.

Angolais : D'Angola, pays où l'on naturalise
couramment le poisson pourri (se faire Angolais comme
du poisson pourri).

Angoulémois : Gentilé abandonné d’Angoulême. Les
Angoumoisins n’enfilent que des charentaises
(heureusement pour moi).

Animiste : Individu attribuant aux choses une âme
analogue à l'âme humaine (voir IDOLÂTRE). À ne pas
confondre avec l'animateur qui attribue aux
hommes...pas grand-chose.

Anis : Petite fleur étoilée et parfumée. Sucer l’anis, c’est
bon (malgré un certain arrière-goût).

Annamite : De l'Annam (centre du Vietnam).
ANNAMITE PANTHÈRE : Parachutiste vietnamien.
ANNAMITE PHALLOÏDE : Dangereux travesti dans
les maisons closes de Huê.
ANNAMITE VAGINÉE : Pareil (mais opéré).



15 ABCQ2004
Annonce :
BANDE ANNONCE : Introduction au cinéma qui
excite l’imagination.
PETITE ANNONCE : Appel de détresse, reflétant
toute la misère humaine, envoyé par écrit à l'Inconnu(e).
« Chère Immaculée... » : Premiers mots de la petite
annonce à Marie (mais, au moins, il connaissait son
prénom).
À travers les P.A., la JF BCBG (beau cul belle gueule,
dans sa jeunesse passée) qui CH JH bonne situation
(avec assez de fric pour la sortir tous les soirs et lui
payer son loyer ainsi que des cadeaux pas en toc) finit
souvent par rencontrer le JH BSTRS (bien sous tout
rapport sexuel) qui CH JF sensuelle (baisant tout de
suite) lors d'un rendez-vous au pied de la tour
Montparnasse, elle avec un sac Félix Putin en pure
imitation Skaï, lui avec l'Équipe roulée dans sa main
droite. Au suivant...
Mais toutes les petites annonces ne touchent pas au cul.
Certaines s'adressent au cœur. Exemple : « JH, 14a,
1m45, 22kg, Somalien, échange 1kg de riz aéroporté
contre 20 cartouches de Kalachnikov ou une
vasectomie pour mon papa ».

Annonciation :
- Ave Marie !
- Salut Gaby. Qu’est-ce que tu m’annonces ?
- Une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est
que ça sera un garçon. La mauvaise c’est que le père
refuse de le reconnaître.
- Crotte alors !
- T’en fais pas la Marie. J’ai une petite idée que je vais te
chuchoter à l’oreille. Ksss ksss ksss ksss…
16 JEAN-LUC MOULTONDE

- Non ?!
- Mais si !

Anorexie : Voir BOULIMIE.

Anthrax : Intervalle entre les deux parties d’un filmx.

Antibaise : Habitante (pas très chaude) d'Antibes.

Antilope : Qui n'aime pas les lopes (homosexuels),
1comme Mme Boutin . Et pourtant, il y a aussi des
gazelles un peu folles parmi les antilopes.
Injure préférée des antilopes : Nyctalope (voir
NYCTALOPE).
1[ dépitée de droite du 78 qui s'est farouchement
opposée au PACS en 1998, et aux homosexuels en
général]

Antimoine : Sbire interdit dans les monastères
(symbole : Sb).

Antirabique : Contre la rage (voir VACCIN). À ne pas
confondre avec anti-arabique ou anti-rabbinique.

Antiviol : Laideur extrême. Ou Sida déclaré. Ou
ceinture de chasteté et muselière cadenassées avec code
à cinq numéros plus alarme sonore phallosensible avec
miniguillotine incorporée.

Appât : « Ah ! Quel bel appât que la pie n’happa pas ! »
(Victor Hugo)

17 ABCQ2004
Appétit : Désir viscéral. À ne pas confondre avec la
pythie qui arrive à Delphes avec son sandwich (la
pythie vient en mangeant).
Dicton : « Petit appétit, fesses on nie »

Aqueduc : Titre nobiliaire chez les Smet.

Ara : Ara dusol. Perroquet haut en couleur et à l'humour
ravageur. L’ara qui rit, c'est rigolo !

Arabe : D'Afrique du Nord, du Proche ou Moyen-
Orient (et pas seulement d'Arabie). Les hommes (et les
femmes) arabes sont de race blanche. On ne devrait
donc pas parler de racisme anti-arabe mais de
xénophobie. Par contre, le cheval arabe constitue bien
une race à part. Le Boulonnais peut donc être raciste. Il
y a aussi des chiens arabes dressés pour la chasse à
courre (où ils forment des meutes de beurs).

Arabique : Du latin arabica, petit noir. Ancien
synonyme d'Arabe, aujourd'hui prohibé (à cause de sa
consonance raciste) et ne subsistant plus que dans
gomme arabique (celle que Mohammed m'a
empruntée à l'école et qu'il n'a jamais rendue).

Arable : Qui peut être labouré, en parlant de la terre. À
ne pas confondre avec l'Arabe, qui peut-être la bourrée,
en parlant de ma sœur. D'ailleurs, un cheval de labour
n'est pas arabe mais percheron. La terre arable est un
bonheur pour le champ, alors que le Chant de la Terre
1est un malheur Gustav . Le degré d'arabilité d'un champ
(ou de labourabilité, parlons français) est mesuré par un
2sismologue agricole sur l'échelle de riche-terre .
18 JEAN-LUC MOULTONDE

1[ Gustav Mahler, compositeur autrichien exacerbé,
auteur du Chant de la Terre (à cette chose là, Mahler est
bon).
2 Richter, scientifique et artiste multicarte (sismologue
gradué, pianiste, physicien, chimiste, peintre et cinéaste
russo-américano-allemand) à moins qu'ils ne soient
plusieurs]

Arachide : D'Allaouil al-Rachid, le sieur qui découvrit
cette graine oléagineuse au sud du Sahara et avec
laquelle il a fait son beurre.

Aréopage : Assemblée (plutôt gonflante) de savants qui
brassent de l’air. À ne pas confondre avec l’aérophage,
plutôt gonflant.

Argotique : De style moyenâgeux : Notre-dame de
Paname.

Armstrong, Lanouis : Écrivain américain, auteur de
« Un petit pas pour le jazz, un grand bond pour le
vélo ».

Arthrite : Problème d'articulation qui (contrairement à
la dyslexie) touche plus souvent les vieux que les jeunes.
Comme disait Krasu : « Vive l'arthrite à 60 ans ! »

Arts : Activités humaines créatrices de petits débris de
bois, par-derrière et par-devant, dans le haut clergé (les
arts chient et pissent copeaux).

Aryen : Grand dolichocéphale, beau, blond aux yeux
bleus, aimé des petits pédés bruns et moustachus, et
19 ABCQ2004
sponsorisé par la Sécurité Sociale. Variété au chômage :
le bon aryen.

Ascendant : Qui ascende. Exemples : Bélier ascendant
Vierge (plus pour longtemps). Poisson ascendant
Cancer (Saumon fumé). Œuf ascendant Coucou (signe
de Johnny). Courant ascendant (pour les voleurs à
voile). Lorsque le charlatan des étoiles se plante en
interprétant votre signe (une fois sur deux), il vous
demande ensuite quel est votre ascendant. Et il (ou elle)
conclue par : « Bon Dieu, mais c'est bien sûr, ça
explique tout ! ».

Ascension : Fête des ascenseurs.

Ashkénaze : Herbe de mauvaise qualité. À ne pas
confondre avec vashkénase (vache folle).

Aspic : Serpent très dangereux : quand l'aspic pique,
c'est la mort sûre. Alors que la vipère normale se
reconnaît facilement à son V sur la tête, l'aspic a en plus
une tête de mort tatouée sur l'épaule gauche.

Assomption : Fête des chats à la mi-août.

Attribut : Ce qui est propre à quelqu'un (même mal
lavé). Les hommes sont galants : ils ne parlent des
attributs d'une femme que lorsqu'ils sont beaux.

Aube : Vêtement ecclésiastique de lin blanc. Les
enfants de chœur sont très propres, ils lavent leurs
aubes tous les soirs.

20 JEAN-LUC MOULTONDE

Aubépine : Arbuste fleuri épineux. Les aubépines se
dressent souvent dans la haie (chez Brigitte). Les
aubépines servent aussi à faire des couronnes dans les
excès homos.
Voir ECCE HOMO.

Auréole : Anneau en platine iridié, d'environ 40 cm de
diamètre, entourant la tête de Jésus-Christ (entre autres).
S’il est né avec, pauvre Marie !

Autel : Table où l'on pose le vin consacré, le pain
consacré et le beurre de missel. Tout ça servi par le
maître d'autel.

Auteur : FILM D’AUTEUR : Caractérisé par ses
longueurs, bénéficiant de la largesse d’une certaine
critique, et regardé par l’auteur et son entourage.

Autodestruction : Casse. Ou coutume de fin d’année
dans certaines banlieues.

Autofellation : Onanisme rare, réservé à quelques
contorsionnistes. Plus fort que l’autofellation :
l’autocunnilingus !

Automutilation : Piquer une roue de bagnole.

Autopalpation : Les pneus sont-ils assez gonflés ?

Autoprescription : Je vous conseille d’y aller en
voiture.

Autopunition : La voiture en fourrière !
21 ABCQ2004
Autorisation : Ya de plus en plus de bagnoles sur les
routes. Les moins autorisés sont les écolos. Ils s’en
moquent. Ce sont les rois de l’autodérision.

Autosatisfaction : Quand on est content de sa bagnole.
C’est ce que souhaite votre concessionnaire, mais pas
trop quand même : il ne faudrait pas que vous tombiez
dans l’autosuffisance.

Autosuggestion : Et si on prenait ta bagnole ?

Autruche : Megacretinus vulgaris. Grand oiseau coureur.
Ce fut un temps l’emblème de la Hongrie, quand ce
pays pratiquait la politique de l’Autriche. L’autruche,
comme chacun sait, est incapable de voler. Elle est aussi
incapable de nager, et cela on le sait moins. Pour nous
en convaincre, procédons à l’expérience consistant à
jeter une autruche du haut du pont de l’Alma (autant
prendre un pont connu pour faire un crash test). Elle
tombe comme une pierre et coule à pic, mais elle
parvient à rejoindre la berge en marchant au fond de la
Seine. Récupérons notre oiseau et renouvelons
l’expérience. Même résultat. Dernier essai. Ah non. Ce
n’est plus possible. L’oiseau s’est enfui. Moralité :
« T’envoie l’autruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ».
[des histoires comme ça, ça m’émeu]

Avorton : Fœtus mort-né. En France, on jette les
avortons. C’est un scandale. Il serait si facile de les
recycler. Par exemple, en les enduisant de plâtre puis en
les peignant de couleurs vives. Cela ferait de jolis nains
de jardin qui égaieraient certainement les allées des
parcs autour des cliniques.
22 JEAN-LUC MOULTONDE

Aztèque : Amer Indien qui n’a pas été conquis par
l’arrivée des Espagnols. L’art aztèque est surtout connu
pour ses couteaux (à steak).

Azulejo : Carreau de faïence aux motifs bleus pour
revêtir les murs ou pour daller les sols au Portugal et en
Espagne. Dans le sud de l’Espagne, toutefois, on ne
l’utilise plus beaucoup pour les sols car les Andalous ont
le goût à dalles qui vire.

Bactérie : Organisme, mi-animal, mi-végétal, vivant en
bandes (à bacilles), à Vincennes ou autres zoos croupis.
Voir ALBICANS (Candida albicans) et COLIBACILLE.

Bagage : Pour voyageur (s’il s’agit d’un pigeon
voyageur on écrira baguage).
BAGAGE À CON : Panier.

Baguette : Bâtonnet long et mince. Avec deux
baguettes, le Chinois mange plus que le Français (qui se
contente généralement d’une demi-baguette par repas).
« Je la mène à la b’aguette » : Avec moi, elle est t’ès
docile.
Voir aussi BRAISE.

Bailleur de fonds : Métier dangereux. Celui de la Sécu
s'est décroché la mâchoire (accident de travail fréquent
chez les fonctionnaires). Celui de Cousteau est mort
noyé.

Bain : Le bain est l'immersion de tout ou partie d'un
corps dans un milieu fluide pour que ce milieu agisse
positivement sur le corps. Ce corps est généralement un
23 ABCQ2004
être vivant. Cet être vivant est généralement un bipède.
Lorsque le bain ne concerne qu'une partie du corps, il
s'agit toujours des pieds ou des fesses du bipède. On ne
parle pas d'un bain de tête ou d'un bain de mains. On
ne dit pas un « bain de fesses », mais un « bain de
siège ». De même, un enfant poli peut se présenter par
le siège, alors qu'un pas poli vous fera voir son cul. Pas
le pape au lit du Saint-Siège, même s'il peut aussi
prendre des bains de siège (c'est là qu'il fait des bulles).
Tous ces bains sont d'eau douce. On ne dit pas un
« bain d'eau douce » car ça coule de source. Par contre
on précise : un « bain de mer », lorsque l'eau est chargée
de sel, ou un bain de merde lorsqu'elle est chargée de
selles. En général, quand on prend un bain total, on est
plus ou moins allongé. Quand on prend un bain de
pied, on est plutôt assis. Et quand on prend un bain de
siège on est plutôt accroupi (ce qui facilite les bulles).

Bain de boue : On est rarement debout quand on est
dans son bain. Par contre, on peut prendre un bain de
boue. Alors que l'action positive de la plupart des bains
est le lavage (ou le lavement, pour certains baigneurs de
siège éjectable), celle du bain de boue est la cure. On
alterne souvent bain de boue et bain de mer pour traiter
des ménopausées adipeuses et emperlousées. Ainsi en
1est-il dans la paroisse de glorialassothérapie de Bison
2Loubet .
1[ Gloria Lasso, ancienne chanteuse et gigolocultrice.
2 Louison Bobet, cycliste des années 50, reconverti dans
la thalassothérapie]

Bain de foule : Affectionné par les hommes politiques,
certains artistes et les papes, le bain de foule sert à nager
24 JEAN-LUC MOULTONDE

entre deux eaux, patauger dans les incertitudes, se laver
d'un soupçon dans une sale affaire, se laver les mains
des problèmes des gens à qui l'on sert la main, passer un
savon aux journalistes après avoir essuyé leurs
questions, se rincer l’œil sur les jeunes admiratrices…

Bain de soleil : Le bain de soleil consiste à se faire rôtir
l'épiderme de la tête aux pieds, ce qui implique un
certain dénuement vestimentaire, le but étant un
coloriage plus ou moins uniforme. Cette pratique
masochiste est surtout prisée par la femme, la femme
blanche de surcroît, qui semble aimer prendre des coups
de soleil et se faire ultraviolée.

Bain de vapeur : Pour ceux qui aiment se faire suer (je
dis bien), il y a les bains de vapeur (précisons aux
alcooliques qu'il s'agit de vapeur d'eau) aussi appelés
saunas. On connaît bien les saunas finlandais.
Toutefois, les immigrés fréquentent surtout les saunas
Cotra. Les Turcs ont introduit les hammams (qui n'ont
pas protesté). Certains de ces bains étaient devenus, à
Paris, des lieux de mettez-vous célèbres où les glandes
sudoripares ne jouaient plus qu'un rôle secondaire. Le
plus chaud de ces bains louches s'appelait Marie. Je ne
vous dis pas toute la crème qui s'est fait prendre au
Bain-Marie ! Mais l'Horrible Immondice Virale est
arrivée et a mis un therme à la sudation de groupe.
Voir HAMMAM.

Baise-en-ville : Fuck-in-town in english. Banane avec
préservatifs.

25

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Need

de editions-milan

Très chair

de challenges