Autopsy de mes amours

De
Publié par

Résolution d'un problème pour les scientifiques : comment une jeune femme charmante, cultivée, aimant les hommes sans être nymphomane, peut-elle sans cesse tomber sur les mauvais numéros, se retrouver seule avec sa boîte de kleenex ??? Dans la lignée de "Bridget Jones" mais avec la french touch, l'apport de la culture européenne et de la psychanalyse. Un ton libre, parfois insolent, mélé à un style parfois plus proche de la vieille France que du mail, un cocktail entre la modernité et la tradition, une introspection pleine d'humour et de clins d'oeil ... Une galerie de portraits masculins pour le moins cocasse et surprenante: Lucas le manipulateur démoniaque, Laurent le chasseur de bécasses, Eduardo, l'espagnol sous l'emprise de sa grand-mère...
Publié le : jeudi 2 août 2007
Lecture(s) : 318
Tags :
EAN13 : 9782748185867
Nombre de pages : 299
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Autopsy de mes amours
3
Titre Virginie Henry
Autopsy de mes amours
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8586-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748185867 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8587-0 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748185874 (livre numérique)
6
1. La petite annonce
7
1. La petite annonce
1. LA PETITE ANNONCE
Affalée sur mon canapé, je me creuse les méninges depuis des heures pour écrire une petite annonce. Oh je le fais plus pour faire plaisir à Nico que par conviction ou véritable envie ! « Inscris-toi sur Meetic, Souricette ! Tout le monde fait ça !… » me répète-t-il à longueur de temps. Pour un peu, je me sentirais coupable de ne pas « faire l’effort d’essayer » ! Meetic, c’est LE site de rencontres ! Quel célibataire n’est pas allé z’yeuter le trombinoscope ne serait-ce qu’une fois, pour voir à quoi ressemblent les prétendants ? Seulement, de là à rédiger une petite annonce pour rencontrer l’homme de ma vie ! Partir à la recherche de l’homme valeureux qui me supportera pendant des décennies par la voie du net ! Sacré défi ! Allez, je me lance ! Commençons par les présentations, puisque c’est l’usage ! « Je m’présente, je m’appelle Henry, j’voudrais bien réussir ma vie, être aimée-ée… »
9
Autopsy de mes amours
Ok, à part les fans de Balavoine, je risque de faire chou blanc ! Essayons quelque chose de plus classique : « Jeune femme de 33 ans, célibataire, blonde, grande, yeux verts, professeur de musique et chanteuse de jazz, recherche… » Oh non, c’est beaucoup trop convenu ! Et puis ce côté « tête de pont » pour appâter le chaland, ça me donne l’impression de m’exhiber comme une marchandise ! Il faut simplement que je donne quelques pistes sur qui je suis vraiment, sans toutefois effrayer le lecteur, ce qui dans mon cas n’est pas une mince affaire ! « Jeune femme de 33 ans, plutôt jolie (grâces en soient rendues à la recherche en cosmétologie !), un brin cyclothymique, très saugrenue, débordant de vie, ne sachant ni cuisiner ni repasser… (et n’ayant d’ailleurs aucunement l’intention de faire le moindre effort en la matière), recherche… » Avec une annonce pareille, c’est fichu ! Qui vais-je attirer ? Les maniaco-dépressifs, les masochistes… ou les psys qui font dans le caritatif (ça existe ? !). Hasardons l’étape suivante : le portrait à la fois concis et exhaustif de mon idéal masculin. Après « Martine et les santons », « Julie fait sa liste de Noël » : « Père Noël, je sais que tu privilégies les enfants et que tes rennes ailés te donnent du fil
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.