//img.uscri.be/pth/f1a609637b585cf78cf088eb54d9a4e5d7759f75
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

C'est les vacances pépé

De
121 pages
Etienne BOUCHOT: Retraité veuf qu'on appelle Pépé " il est resté simple " . Sa fille mariée vit à Lyon avec trois enfants: Théo, Virginie Et Matthias. Les enfants irons au mois de Juillet passer leurs vacances chez leur pépé. Son fils, lui aussi marié vit à Paris. Ses deux enfants Jean- Baptiste et Isabelle rempliront l'espace vacances et se retrouveront chez leur grand père. Compétition entre cousins et cousines, désir de se mettre en valeur, les enfants sont parfois exubérants. Pépé a du mal à les contenir. Il saura employer l'amour pour calmer les ardeurs.
Voir plus Voir moins

C'est les vacances Pépé
Antony Eberle
C'est les vacances Pépé





ROMAN











Le Manuscrit
www.manuscrit.com












© Éditions Le Manuscrit, 2006
www.manuscrit.com
communication@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-7397-X (fichier numérique)
ISBN 13 : 9782748173970 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-7396-1 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748173963 (livre imprimé)









CHAPITRE 1


As tu vu le tableau d’affichage ?
Non ! Qu’est ce qui y a de nouveau ?
Monsieur Etienne BOUCHOT prend sa retraite, un
vin d’honneur sera servi à la cafétéria pour fêter son
départ, j’ai oublié la date.
Tu as été sa secrétaire je crois ?
Oui et j’aimais bien. Avec lui, on travaillait dans une
bonne ambiance, il est très sympa, il explique bien le
travail, un peu maniaque parfois mais très droit. Un jour
Nicole a simplifié un programme, elle a été convoquée
par la direction pour être félicitée, c’est pas tout le
monde qui aurait fait ça.
Iras-tu au pot ?
Oui bien sur.
Moi aussi.
Les deux secrétaires se remettent au travail.
Les discussions repartent sur d’autres sujets.
Une représentante du comité d’Entreprise entre dans
le bureau.
Monsieur Bouchot prend sa retraite, nous organisons
une quête pour son départ. Voulez-vous mettre quelque
chose ?
9
Les secrétaires, ainsi que les employés présents
effectivement mettent un billet dans la boîte que leur
présente la déléguée.
Qu’allons-nous lui offrir ?
Je ne sais pas c’est suivant la somme que nous allons
réunir.
Quand a lieu son arrosage ?
Dans quinze jours, juste pour la fin du mois de mars,
il a de la chance, il va partir au début du printemps. Il va
aller dans sa maison de campagne qu’il a dans le centre
de la France, je ne sais pas trop ou, ça a l’air bien , une
fois j’avais vu des photos, il y a un étang juste à coté, il
pourra aller à la pêche. Elle me semble assez grande.
Il ne va pas faire que cela.
Il ne va peut être pas y aller tout de suite, sa femme
n’a pas sa retraite en même temps que lui.
Il est veuf depuis longtemps.
Je ne savais pas. Parfois on ne connaît pas les gens
avec lesquels on travaille.
C’est peut être pour ça que souvent il a une mentalité
de vieux garçon.
Faut pas dire cela, moi je l’ai toujours trouvé très
sympa.
Ce n’est pas l’avis de la comptable, un jour, ils se sont
engueulés pour une histoire de virgule qui était mal
alignée, depuis ce n’est pas les grands amours.
Vas y raconte qu’on se marre un peu.
Je ne connais pas la fin de l’histoire, mais je sais que
c’est monté jusqu’à la direction, depuis, la comptable ne
peut plus le voir, lui il s’en fout.
Il doit y avoir beaucoup d’anecdotes à raconter à son
sujet, depuis le temps qu’il est là, il fait partie des
meubles. On ne peut pas tout savoir.
10

Soudain, monsieur Bouchot rentre dans le bureau et
la discussion s’arrête net sur un, bonjour tout le monde.
La vie de bureau continue avec bien sûr, des messes
basses, des petits secrets, cachotteries qui vont de ci de
là.
La cantine, le dernier vendredi de ce mois de mars
est très animée. Tout le personnel est présent. Dans le
fond une table est dressée avec les cadeaux de monsieur
Bouchot ; sur les tables disposées au pourtour de la
salle, sur des nappes en papier sont rangées les
bouteilles de champagne, les petits fours, les canapés et
autres friandises afin de pouvoir réussir un beau départ.
Monsieur Bouchot est présent au milieu, un peu tendu,
un peu nerveux, saluant tout le monde, mais toute fois gêné. L’heure tourne et la cérémonie prévue
prend du retard.
Les gens hauts placés prennent souvent du retard
dans ce genre de manifestation, je ne sais pas pourquoi ;
est -ce pour faire croire qu’ils sont indispensables, qu’ils
sont débordés, qu’ils veulent faire perdre du temps à
leurs subordonnés en les obligeant à rester plus
longtemps, ou à faire admettre leur autorité ; mais enfin
le président arrive.
Mesdames, messieurs,
Je vous prie de bien vouloir excuser mon retard, mais
les affaires étant, j’ai été contraint de satisfaire des
clients exigeants au dernier moment. Je suis toujours
soucieux de la pérennité de la société ainsi que celui de
votre avenir, et bien souvent je suis contraint de
sacrifier mon temps et même mes loisirs, pour assurer la
stabilité de la société. Entre les gros contrats, les
finances, notre position en bourse, les relations avec les
banquiers et les relations extérieures, je n’ai
11
malheureusement pas tellement de temps à vous
consacrer. J’espère que vous ne m’en voulez pas et que
vous excuserez ce retard tout à fait involontaire. Les
temps sont durs et il faut que je me batte constamment.
Mais je ne suis pas là pour vous parler de moi, mais bien
sûr du départ à la retraite de monsieur Bouchot.
Lorsque j’ai pris la présidence de la société il y a
maintenant douze ans, monsieur Bouchot était déjà
cadre administratif dans la société, et à la lecture de son
dossier, j’ai vu que c’était un homme de valeur. IL est
entré dans notre société comme employé de bureau aux
écritures, il y a trente sept ans, ce qui fait chez nous une
longue carrière et il m’a été d’un grand soutien lors de
ma prise de pouvoir. C’est la raison pour laquelle, je lui
ai donné de plus en plus de responsabilités. Maintenant
monsieur Bouchot nous quitte pour une retraite bien
méritée et je lui souhaite un repos paisible et en toute
quiétude. Je sais qu’il me sera difficile de le remplacer
car conscient de la complexité des affaires, j’aurai du
mal à trouver quelqu’un de sa valeur et de son
honnêteté. Je vais tout de même trinquer avec vous en
vous souhaitant un bon week-end et si je dois
m’absenter c’est que, croyez moi, j’ai encore des rendez
vous. Je vous remercie de votre attention.
Le directeur souriant, prend la place du président.
Je serai moins long que notre président, mais je tiens
à citer en exemple la carrière de monsieur Bouchot qui
est près de moi. Il a fait dans notre société une carrière
longue de plus de 37 ans, il est entré dans notre société
comme employé, et c’est à la force de ses bras qu’il a
accédé au poste de cadre administratif que nous lui
connaissons depuis de nombreuses années. Employé
modèle, jamais de retard, jamais d’absence fournissant
12