La Théorie selon Val : L’homme descend du… BOURDON!!!!...

De
Publié par

Marre des mauvaises nouvelles ? Pas l'moral ? Coup d'cafard ? Stressé d'la vie ? Pas d'panique !

Après le sport par prescription médicale, cette théorie hyper juste et hyperréaliste, à elle seule, vous permettra de muscler vos zygomatiques tout en vous apportant une bonne bouffée d'humour, un brin déjantée.

Détente assurée, consommez-la sans modération !

Euh... Les effets secondaires ? O.L.A. ! Ma théorie en parle.


Publié le : mercredi 26 novembre 2014
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332821454
Nombre de pages : 34
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-82143-0

 

© Edilivre, 2014

La théorie selon Val : l'homme descend du ... Bourdon

 

… Marre des mauvaises nouvelles ?…

… Pas l’moral ?…

… Coup d’cafard ?…

… Stressés d’la vie ?…

Pas d’panique !!!images1

Après le sport par prescription médicale, cette théorie hyperréaliste à elle seule, vous permettra de muscler vos zygomatiques, tout en vous apportant une bonne bouffée d’humour un brin déjanté.

Détente assurée !!

Consommez-la sans modération !!

Euhhh…

… Les effets secondaires ??….

images2… O.L.A.1!!!

….Ma théorie en parle…

Ma théorie va certainement en surprendre plus d’un, vous paraître fantaisiste ou alors vous allez en conclure que je suis encore plus déjantée qu’avant…

… Mais je suis convaincue que Darwin s’est bel et bien planté !!

Pourquoi en suis-je arrivée à cette conclusion ?…

… Laissez-moi vous l’expliquer :

Je ne pensais pas m’intéresser d’aussi près à ce petit insecte, mais suite à un hiver glacial il y a bien plus de…… hum…… Combien d’années ?……

.En fait, je ne saurais plus vous le dire, mais ce n’est pas ce détail qui fait tenir la route à ma théorie ; alors si ça ne vous dérange pas, je continue….

(J’en entends déjà se demander à quoi s’attendre si dès le début, mes neurones me jouent des tours ; mais pour une fois, faites-moi confiance !!!)

Donc, suite à cet hiver glacial, les chéneaux ont souffert et laissé de quoi ouvrir un large passage à un petit essaim de bourdons, qui, l’été suivant, a voulu ainsi élire domicile sous notre toit.

Je pense être hospitalière, mais là, avec les enfants qui faisaient un peu d’asthme, pas question de prendre de risques. J’ai donc réfléchi… (Eh oui, çà m’arrive de temps en temps….)… sur la façon de les déloger mais d’une manière qui soit la plus douce possible.

Mon neveu Biscotte, le frangin à la Pépète, ne me surnomme pas Tata Bio pour rien….

J’aime les fleurs et j’essaie de rendre mes extérieurs agréables. Je trouve donc normal de les voir attirer : guêpes, frelons ou bourdons.

Mais je préfère nettement ces derniers ; leur bourdonnement m’est plus agréable que celui des deux autres, que je trouve plus agressif.

A les observer, j’ai trouvé amusant de les surnommer :

images3«Les Culs Blancs»

Surnom que je leur attribue encore aujourd’hui.

Vous trouvez çà rigolo ??… Moi aussi !!!

Et vérifiez par vous-même, vous serez surpris de voir à quel point ce surnom leur est tout à fait approprié.

Vous pourrez vous rendre compte que le bourdon ne rechigne pas à la tâche ; il fait partie des Hyménoptères. (TOUT L’UNIVERS, page 1072 ; N°5 ; il faut bien qu’ils...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.