Les Histoires de deux amis

De
Publié par

Cet ouvrage rassemble des petites histoires qui parlent un peu de tout, ce qui veut dire qu'on y trouve de l'humour, de la tristesse, de la violence, des guerres, des histoires de la vie quotidienne et aussi de la politique en général.

Nous espérons qu'il vous fera passer un agréable moment entre amis et en famille.


Publié le : jeudi 26 février 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332855428
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-332-85540-4
© Edilivre, 2015
Les textes sont de Mr. Pierre Corsetti Les arrangements sont de Mr. Jean-Marc Ocquidant
Nous tenons à préciser que toutes ces histoires sont issues de l’imagination de Mr. Corsetti.
Si certaines personnes auront l’air de se reconnaitre, ce ne sera que pure coïncidence.
5 fruits et 5 légumes
Manger 5 fruits et 5 légumes par jour c’est possible pour tous les ménages même les plus pauvres. Mon épouse et moi qui ne sommes très aisés pour ce qui est de manger 5 légumes par jour, nous avons trouvés une bonne solution, nous achetons une petite boîte de petit poids et nous en mangeons 5 chacun par jour, la première fois nous en avons acheté une grosse boîte et nous avons été obligés d’en jeter la moitié car ils ont finis par pourrirent tellement qu’il y en avait à manger.
Les grosses boîtes c’est très bien pour les grandes familles, pour ce qui en est de manger 5 fruits par jour, nous avons trouvés aussi la solution, l’Hiver, nous achetons 1 kilo de raisins sec et nous en mangeons aussi 5 par jour chacun et avec le kilo nous arrivons à tenir presque toute la saison, puis l’été nous achetons une barquette ou deux de groseilles et nous en mangeons aussi 5 par jour et nous arrivons aussi à tenir cette saison également.
Alors, vous voyez très bien que nous pouvons tous manger 5 fruits et 5 légumes par jour sans se ruiner et que c’est à la portée de toutes les bourses et même si nous ne roulons pas sur l’or, nous arrivons quand même à mettre de l’argent de côté et depuis que nous avons trouvés cette solution nous n’avons éliminés les problèmes de charge pondérable.
Et depuis que l’information sur les augmentations de l’électricité, du gaz nous ont été communiquées, maintenant pour se chauffer ça va nous couter bonbon et bien là aussi nous avons la solution, nous chauffons l’été, lorsque dans notre appartement il y fait plus de 20 degrés, nous allumons notre chaudière et nous réglons le thermostat à moins de degrés 20 comme ça la chaudière ne se déclenche pas et nous faisons des économies sur le chauffage et en plus nous ne produisons pas de CO2 se qui est excellent pour notre environnement.
Bien sûr, toutes c’est bonnes solutions, nous les devons à notre aimable élu, qui quant à lui en a peut-être beaucoup d’autres dans son sac et quand lorsque qu’il ne sera plus élu, il pourra prendre des vacances en France ou ailleurs car il ne payera pas les tickets de transports car avec tous les tickets modérateurs qu’il nous donne, je penses qu’il va sans doute s’en gardé quelque un pour pouvoir partir en congés, ou alors payé de sa poche pour profiter de ses vacances et partir faire une dégustation des fromages de Hollande qui sont délicieux et en espérant qu’il n’en mange pas 5 par jour ce qui pourrait lui faire beaucoup de mal.
A bientôt mon amour
J’ai le cœur plein de douleurs en repensant à tout cela, je nous revois sur les bancs de l’école assis tous les deux, nous nous regardions déjà tendrement, mais à cette époque je ne m’imaginais pas que je passerais ma vie près de toi.
Je me revois devant le prêtre lorsque nous nous somme dis oui pour la vie et toutes ces belle années qu’ensemble nous avons passé.
Je te revois encore à la maternité, tenant dans les tes bras les beaux enfants que tu m’as donné.
Alors pourquoi m’as-tu laissé ? Pourquoi es-tu parti avant moi ?
Je tu vois la endormi mais je sais que tes beaux yeux plus jamais tu ne les ouvriras, nos enfants me soutiennent mais je voudrai tant partir avec toi, car tu sais, il n’y a plus de vie après toi.
Tu ne sauras jamais toute la tristesse que je ressent en moi, nous nous sommes toujours aimés, jamais nous nous sommes disputés, maintenant j’ai tellement envie de crier car j’ai la colère qui monte en moi, pourquoi ne m’as-tu pas attendu ? Tu sais cette dernière route, nous aurions pu la faire main dans la main.
J’ai le cœur plein de douleurs en repensant à tout cela et j’espère que bientôt mon cœur s’arrêtera pour ne plus ressentir cette douleur car je serais bientôt à nouveau dans tes bras.
Bonne année et bonne santé
C’est aujourd’hui le jour de l’an et tout le monde souhaite des vœux de santé et de bonheur aux gens, alors nous aussi.
Nous allons commencer par souhaiter nos vœux aux gens qui attaquent les personnes âgées dans la rue pour les volées vu qu’ils ne risquent rien lorsqu’ils se font arrêter par la police en flagrant délit. Alors bonne année et bonne santé à vous tous.
A tous ceux qui violent et qui tuent des enfants et que peu de temps après on arrive à les arrêter, puis on les relâches et ils recommencent. Alors bonne année et bonne santé à vous tous.
A tous ceux qui ne travaillent jamais et qui vivent sur le compte des couillons qui travaillent pour eux. Alors bonne année et bonne santé à vous tous.
A tous ceux qui arrivent chez nous de partout pour y vivre de prostitution vu qu’on leur fourni les préservatifs gratuitement pour qu’ils gagnent de l’argent. Alors bonne année et bonne santé à vous tous et vous toutes et pour les autres qui se lèvent très tôt le matin pour se rendre à leur travail et de payer impôts sur impôts. Aller donc tous travailler car la bonne année et la bonne santé n’est pas pour vous mais pour nous. Feignants !!!
Carabosse
C’était à l’époque ou la fée Carabosse se faisait des bosses, ou monsieur tentacule trompait madame tentacule avec sa tante, pourtant il en était pas une à cette époque, il y avait aussi la belle qui se sauvait en courant du bois dormant ou elle y avait dormit bien trop longtemps et elle avait qu’une envie maintenant, c’était de faire la fête en espérant rentrer dix princes charmants pour rattraper le temps perdu.
Blanche neige, quant à elle, se faisait caresser son corps tous les soirs par les sept nains vu qu’ils ne pouvaient plus rien faire d’autre tellement qu’elle les avait épuisés en les forçant à lui faire l’amour sans arrêt pendant des années.
Dans la ville de ce Brassens heureux sous son arbre, bandait toujours en voyant Margot dégrafer son corsage pour donner la gougoutte à son chat, il aurait bien aimé être sa place.
Jean Ferrat, quant à lui, quittait la région parisienne pour s’installer dans le Sud et même si ses amis lui disait d’y rester, il leur répondait, – “Pourtant, que la montagne est belle” Et beaucoup de personnes étaient à la recherche de Daniel Guichard qui s’était perdu dans le désert, où il est allé y faire un petit tour en avion en oubliant de prendre son GPS.
Il y avait aussi à cette époque, celui qui était encore dans l’ombre d’eux tous mais qui un jour en serait le plus grand car dans sa tête il y trottinait déjà « c’est l’histoire d’un mec »
Chez Gégène
C’étaitun soir où la nuit commençait à tomber dans la proche banlieue des travailleurs émigrés, ils remontaient à pied vers la capitale avec des pelles et des balais à la main pour commencer leur nuit à faire le ménage dans les entrepôts au black.
Atlas quant à lui était encore dans la scierie et faisait toujours des copeaux, Vercingétorix se trouvait trop grand et se faisait raccourcir d’une tête à Rome par son grand ami Jules César et le petit vin blanc coulait à flot du côté de Joinville le Pont chez Gégène au son de l’accordéon et de la valse à mille temps que fredonnait Jacques Brel au rythme de la Javanaise de Serge Gainsbourg et avec tout ce qu’il se passait cette nuit-là, le petit Raphaël faisait encore pipi dans son lit en suçant son pouce comme presque tous les enfants de son âge.
Tout cela sans se douter qu’un jour, il finirait, lui aussi chez Gégène, mais pas pour s’y amuser mais pour y travailler, il a fallu que beaucoup d’émigrés passent des nuits à foison à faire le ménage au black pour qu’il en arrive jusque-là, qu’Atlas finisse en copeaux et que Vercingétorix se fasse couper la tête par son grand ami Jules César.
Alors Raphaël, tu devrais tous les remercier pour avoir fait tout ce qu’ils ont faits pour te faire grandir dans la paix et dans la joie et que tu te trouves un bon travail chez Gégène comme cela grâce à eux tous, tu peux aujourd’hui travaillés en musique n’y bois pas trop de vin blanc, sinon tu finiras comme eux.
Christine
Christine, belle émeraude dans une rivière de diamants, est allongée sur une chaise longue dans son jardin les yeux fermés, en les ouvrant elle ne voit qu’un ciel gris au-dessus de sa tête et de l’amertume sous ses pieds, en regardant sa petite table de salon, elle se dit, – “J’en est peut-être traversé plus de la moitié avec tant de mal depuis que j’ai vu le jour, alors comment vais-je bien pouvoir faire pour traverser le reste et tomber pour toujours dans cette grande nuit éternelle.
Puis en refermant les yeux, elle se voit au Antilles sur une plage de sable fin parmi les cocotiers, les bananiers et les palmiers, c’est un soir d’été, il y fait très chaud, une pluie fine très chaude y tombe aussi, elle est appuyé contre l’arbre du voyageur, lorsqu’un homme du pays arrive, la caresse sur tout son corps, pose ses lèvres sur les siennes et il l’emmène sous ce grand flamboyant en fleur et lui fait l’amour.
A cet instant tout bouge dans son corps et elle se réveille en sursaut, c’est vrai qu’elle a attendu le grand amour toute sa vie sans que jamais celui-ci arrive, elle a pourtant connu quelques aventures sans lendemain car pendant des années, elle a toujours pensé que « pour vivre heureux, il faut vivre seul » mais maintenant la solitude commence à lui peser.
Alors Christine, que l’ange de l’amour te vienne en aide et qu’il transperce de sa flèche le cœur de celui que tu recherches comme cela vous serez deux à profiter du soleil sur ta chaise longue et j’espère pour toujours.
Coluche, le retour
Cest Coluche qui revient sur terre et nous dit, – “Avant de partir là-haut, je vous avais raconté une histoire mais je m’étais gouré en vous là racontant.
Oui !, rappelez-vous, je vous avais dit qu’il y aurait des hommes grands, des hommes petits, des beaux et des moches et que pour les grands et beaux ça se passerait très bien pour eux en revanche pour les petits et moches ça serait très dure pour eux surtout si en plus ils étaient noir.
Eh bien oui, je me suis planté sur toute la ligne mais de mon temps, les petits moches et noir faisaient des rafles, ils piquaient tous ce qu’ils pouvaient et puis une fois que fût parti, ils se sont mis à faire du RAP et maintenant ça marche très bien pour eux.
La preuve, à l’époque les jeunes filles à mariées disaient presque toutes, lorsque mon prince charmant viendra, il sera grand, beau avec les yeux bleus, eh bien maintenant les nouvelles jeunes filles à mariées disent presque toutes, lorsque mon prince viendra, il sera petit, moche et noir mais avec un gros zizi.
Alors vous voyez bien que ça marche très bien pour eux.
Bon !, il faut que je remonte là-haut car Le Luron et De Funès m’attendent car nous sommes invités à déjeuner chez des amis mais nous ne sommes pas très chaud pour y aller étant donné qu’ils nous donnent presque rien à bouffer puisque quand ils font leur courses, ils n’achètent presque rien, ils sont trop radins.
A bientôt, lorsque j’aurai cinq minutes, je reviendrai vous en raconter une autre.
Hommage à Coluche qui est parti beaucoup tôt. Salut enfoiré !!
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant