Les mille et une gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen

De
Publié par

On l’ignore, mais chaque année, dans l’église de Kerimäki en Finlande, a lieu un séminaire de formation des anges gardiens. Cinq cents d’entre eux y sont réunis et, en moins d’une semaine, l’ange Gabriel et ses assistants ont la lourde tâche de leur apprendre à protéger un mortel et à le guider sur le droit chemin.
Parmi les célestes apprentis se trouve Ariel Auvinen, ange aussi zélé que maladroit. Après sa formation théorique, Ariel est passé aux exercices pratiques. Pas très concluant : après avoir guidé sa protégée, une vieille dame un peu bigote, vers le bar local où elle s’est consciencieusement saoulée, il s’est essayé aux acrobaties aériennes, mais avec des ailes de dix mètres d’envergure ce n’est pas gagné !
On lui confie toutefois un mortel : Aaro Korhonen, homme en tous points respectable et capable de s’occuper seul de ses affaires. Même un ange aussi maladroit qu’Ariel Auvinen ne parviendra sans doute pas à semer la pagaille dans sa vie, et encore moins à l’exposer aux tentations du démon. C’est du moins ce que croit l'ange Gabriel…
Publié le : jeudi 2 avril 2015
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072578885
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
c o l l e c t I o n F o l I o
Arô Paaŝîîa
Léŝ mîé é ûé gaféŝdé ’agé gardîé Arîé Aûvîé
Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail
Déôë
Titre original : t o H e l o S U o J e l U S e n K e l I
Édîéûr ôrîgîa : WsOY, héŝîî. © Arto Paasilinna etWerner Söderström Ltd. Prémîèré pûbîçaîô é fiôîŝ par Wérér södérŝröm Côrpôraîô é 1998, héŝîî. © Éditions Denoël, 2014, pour la traduction rançaise. Couverture : illustration de MélanieWintersdorf d’après photos © Mammuth/iStock.
Arô Paaŝîîa éŝ È é Lapôîé fiadaîŝé é 1942. sûççéŝŝîvémé bÛçérô, ôûvrîér agrîçôé, ôûraîŝé é pôèé, î éŝ ’aûéûr d’ûé qûaraaîé dé rômaŝ dô Le meunier hurlant,Le lièvre de Vatanen,La douce empoi-sonneuse,Petits suicides entre amiséLe bestial serviteur du pas-teur Huuskonen, rômaŝ çûéŝ radûîŝ é pûŝîéûrŝ agûéŝ.
1
Farniente
Mêmé pôûr éŝ abîaŝ dû savô, d’ôrdîaîré dÈbôrdaŝ dé ŝèvé, môûrîr à kûôpîô éŝ ûé éxpÈrîéçé pÈîbé. Pôûr é prôéŝŝéûr dé réî-gîô Arîé Aûvîé, ’ÈvÈémé avaî çépéda marqûÈ, à qûaré-vîg-déûx aŝ, é dÈbû d’ûé ôûvéé vîé dé aû vô. Maîŝ ava dé ôûŝ îÈ-réŝŝér aûx éxpôîŝ çÈéŝéŝ dé ’Èrôqûé Arîé, û dÈôûr prîaîér par a çapîaé ŝ’împôŝé. E çé dÈbû dû môîŝ dé maî, ûé béé maî-Èé ŝ’aôÇaî à héŝîî. Lé ŝôéî Èaî dÈà aû é é gazôûîîŝ déŝ aôûééŝ émpîŝŝaî é çîé aû-déŝŝûŝ déŝ arbréŝ dû çîméîèré dé hîé-aîémî. Lé ŝôûrîré aûx èvréŝ, Aarô kôrôé ŝé dîrîgéaî ŝaŝ âé, d’û paŝ Ègér, vérŝ a rûé Méçéî : î Èaî parvéû, à qûaraé aŝ, à û ŝadé dé ŝa vîé ôù pûŝ rîé é ’ôbîgéaî, ŝ’î ’é avaî paŝ évîé, à aér ravaîér, à rérér çéz ûî ôû à aîré qûôî qûé çé ŝôî d’aûré. ï pôûvaî flâér à ŝa gûîŝé. ï ’avaî paŝ d’ôraîréŝ, maîŝ û çômpé é baqûé bîé garî. Éçôômé
9
dé aûré é abîûÈ aûx grôŝ ŝaaîréŝ, î véaî dé qûîér ŝô pôŝé dé géŝîôaîré d’ûé ûŝîé dé graûÈŝ dé bôîŝ dé Pîéarŝaarî. Prèŝ dû çrÈmaôrîûm, û çôrbîard ôîr vî à ŝa réçôré. u drapéaû fiadaîŝ é béré, ŝûr ’aîé dû ôûrgô, îdîqûaî qû’û môr y aî-ŝaî ŝô dérîér vôyagé. Lé çôdûçéûr ŝ’arrêa aû îvéaû dû prômééûr, baîŝŝa ŝa vîré é ŝôû-rî. u îç é aîŝaî ôyéûŝémé çîgér dé ’œî gaûçé. « Aarô ! C’éŝ môî, Oŝarî, û é rappééŝ ? » Aarô kôrôé ŝé ŝôûvéaî paraîémé d’Oŝarî Mäö, ŝô vîéûx çôpaî dé rÈgîmé ôrîgîaîré dû Nôrd. Léûr dérîér çôûp dé fi daaî dÈà dé pûŝîéûrŝ aÈéŝ. Oŝarî, qûî Èaî çôŝaûd, ravaîaî aôrŝ çômmé dÈmÈagéûr dé pîaôŝ. Déûx dÈçéîéŝ pûŝ Ô, îŝ avaîé aî éûr ŝérvîçé mîîaîré, é a qûé ŝîmpéŝ ŝôdaŝ, daŝ ûé çômpagîé dé çaŝŝéûrŝ dé a brî-gadé d’Oŝrôbôîé à hîûavaara, prèŝ d’Oûû. Oŝarî avaî dÈà à ’Èpôqûé çé mêmé îç, û réŝŝaîémé îvôôaîré dé a paûpîèré é dû mûŝçé dé a ôûé qûî réŝŝémbaî à û çî d’œî pôîŝŝô. Céé parîçûarîÈ aûraî ÈÈ aôdîé ŝî é ŝérgé îŝrûçéûr dé éûr ŝéçîô ’avaî paŝ ÈÈ aŝŝéz ŝûpîdé pôûr ’îérprÈér çômmé ûé îûré pérŝôéé. Maîŝ î avaî béaû ôrdô-ér aû déûxîèmé çaŝŝé Mäö dé çéŝŝér ŝéŝ grîmaçéŝ, çéûî-çî ’y pôûvaî rîé. sô ŝpaŝmé çôgÈîa paîŝaî aûx fiéŝ, paŝ aû ŝérgé sîî-ôîé. Cé dérîér ŝ’Èaî dôÈ pôûr mîŝŝîô dé
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Molécules

de gallimard-jeunesse

Réparer les vivants

de gallimard-jeunesse

suivant