Parallel reality I

De
Publié par

Il est impossible de réécrire l'Histoire, mais, nous pouvons écrire le Futur. Faisons loin de l'aléatoire et du hasard.Après des Etudes bien longues et autant laborieuses, une façon de penser et d'agir fut façonnée, adoptée puis menée, ce qui avait permis de construire un entourage bien spécial. 'Parallel Reality' est une Fiction à la limite de la réalité, et une Réalité à la limite de la Fiction. L'Histoire Future en sera témoin.
Publié le : samedi 12 mai 2001
Lecture(s) : 254
EAN13 : 9782748112368
Nombre de pages : 129
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Parallel reality I
Abdellatif Chlih
Parallel reality I
PENSÉES/ APHORISMES/ MAXIMES
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 2748112377 (pour le fichier numérique) ISBN: 2748112369 (pour le livre imprimé)
Avertissement de l’éditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre. D’éventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du traitement de l’ouvrage, le texte en l’état. Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte
manuscrit.com 5bis, rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
LEPR. NADIME
NADIME
Dixsept heures, déjà il commence à faire sombre sur la plage de ce petit îlot, située au large d’un conti nent équatorial atlantique.
L’atmosphère y est très lourde ce samedi 29 août 2026 : la température peut être voisine de 33 degrés centigrade ou même plus.
Le Professeur Nadime et son épouse Iffa, viennent de terminer les quatre heures passées sur la plage. Chacun enfile des vêtements légers à même son maillot de bain, met son petit sac sur l’épaule puis prend la main de son compagnon pour enfin se diriger vers la sortie.
Les deux époux se tiennent par la main comme de jeunes personnes récemment amoureux. Ils foulent le sable brûlant de cette plage l’allure absente, les pas nonchalants.
Lui, est un vieux repenti des guerres aussi bien biologiques des années 1980, que des celles des bio technologies de la fin du vingtième siècle.
Nadime porte bien ses soixantedeux ans tout en paraissant ne pas les avoir. Il est grand de taille. Sa chevelure blonde est parsemée de gris, montre qu’il a
9
Parallel reality I
tout de même gardé un peu d’une jeunesse très active et tellement mouvementée.
Son 1,86 m de taille, aisément rempli sans être obèse, s’exprime par un front large et déplissé, fai sant apparaître tant bien que mal une légère mimique de mélancolie, et à l’instant, donne plan à quelques gouttes d’eau salée s’écoulant vers des joues roses en traçant sur leur parcours un sillon luisant doré par réflexion des rayons d’un soleil timide. Son cou court et épais laisse remarquer à sa par tie gauche la taillade d’une cicatrice qui ressemble à une séquelle d’une adénite, ou à une toute autre in vasion microbienne mal soignée ou délaissée par les circonstances.
Par contre, son excellente descente dorsale forgée au cours des années de jeunesse par la rectitude mi litaire, masque une légère tendance à la courbure.
Quand on regarde ses pieds, on ne dirait pas qu’ils appartiennent à ce spécimen d’individu, dont les temps lui ont fait garder toujours un charme arrivé à la limite de sa maturité. Ces embouts pédestres sont tordus, minces, plissés, et l’ensemble des deux pieds montre que les deux sont dépourvus du petit orteil.
En dehors de la cicatrice du cou et le souvenir des pieds, sa peau blanche est claire de pigments, sans aucune retouche visible. Sa couleur cutanée est ombragée par le soleil de ce premier quart de siècle qui attise encore de plus en plus une chaleur lourde et caniculaire, Le Pr. Nadime dit toujours en parlant de son corps après son repentir lorsqu’il s’est désengagé violem ment des missions officielles : « cette sale carcasse qu’est la mienne, elle en a tellement vu, elle devrait
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.