Parallel reality V

De
Publié par

L'an 2105.. La Planète Terre est propre, sans ionisant.. L'ionosphère retrouve son intégrité. La période 2099-2105, représentera une conjoncturelle déterminante pour les XXII et XXIIIème siècles.Les belligérants sont des scientifiques. Ils se préparent. Ils réinventent leurs armes, repensent leurs structures. La guerre sous toutes les formes continuera, le citoyen universel deviendra un otage sans qu'il le sache : sa volonté et sa liberté d'expression seront usurpées.L'apogée Mondiale ne durera que quelques années.
Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 240
EAN13 : 9782748122343
Nombre de pages : 251
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Parallel reality V
Abdellatif Chlih
Parallel reality V
PENSÉES/ APHORISMES/ MAXIMES
© manuscrit.com, 2002 ISBN: 2-7481-2235-6 (pour le fichier numérique) ISBN: 2-7481-2234-8 (pour le livre imprimé)
Avertissement de léditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre. Déventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du traitement de louvrage, le texte en létat. Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com 5bis, rue de lAsile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
LACOURPRINCIÈRE
Au défilement de milliers dannées, bien des Hommes sétaient succédés sur les côtes médi-terranéennes. Des voyages, des conquêtes, des fluctuations et des malaxages humains avaient été à lorigine des peuples actuels.
A la berge Nord du bassin de la Méditerranée, une paisible petite contrée saperçoit par excellence. Y vivaient des gens braves, cultivés de sagesse et dhu-manismes. Par la suite, ces sieurs sorganisèrent, puis choisissent un leader parmi le plus vaillant des leurs. En conséquence, ladite contrée fut le siège dune principauté dès les débuts du deuxième mil-lénaire.
Le territoire de la principauté est en fait une bande littorale rocheuse, qui sétire sur la côte liguro-pro-vençale entre Nice et la frontière italienne. A partir des Temps qui avaient suivi lan 1297, des guides acquirent leur seigneurie de la Maison des Grimaldi, laquelle est une famille de la noblesse génoise. Mais, la principauté navait fait définitivement partie du patrimoine des Grimaldi quen 1419.
Ce bout du Monde est petit par la taille, mais grand par la place quil occupe dans le Monde,
7
Parallel reality V
dans le continent et aussi dans lHistoire contem-poraine. Son emplacement géographique, son infrastructure de Noblesse, son environnement et ses Gens, lavaient recruté à traverser les courants du vingt-deuxième siècle avec autant de Beauté, de Grandeur que dHonneur.
La plus ancienne partie de la Principauté se com-pose essentiellement dune seule et grande ville. Le territoire paraît comme incrustée dans un Rocher. La seule ville domine noblement la mer Méditerranée. Elle est entourée despaces verts de partout où on y accède. Les deux tiers de ces espaces sont desti-nés aux activités agraires, lesquelles assurent large-ment lautosuffisance alimentaire. Les productions de la terre représentent soixante-dix pour cent dans léconomie du pays. Les autres régions comprennent quelques petites industries rattachées à de grands La-boratoires Ecologiques de Recherche.
Le palais princier est installé sur une petite baie de quelque mille cent cinquante mètres carrés. Il surplombe la mer à partir dune excavation creusée à travers les Temps par lérosion, engendrée par flots et vents.
Ce territoire est doté de deux ports de plaisance. Le premier, le plus grand, est situé à onze kilomètres Est de la petite baie. Celui-ci sert aussi, en cas de besoins, à limport export de petits produits.
Le second port, fait langle Ouest baie / conti-nent. Il se confond avec lenceinte du palais prin-cier. Certes, ce dernier est réservé aux Princes et aux membres de la Cour, mais depuis lintronisation du prince René, les simples sujets peuvent y accéder sans autorisation préalable. Un Institut de Recherche
8
Abdellatif Chlih
Méditerranéenne de Haute Qualification en fait par-tie.
Le Palais sétend sur vingt-trois hectares. Tous les espaces couverts sont construits en forme de pa-villon. Si les locaux de la garde princière occupent soixante pour cent de la superficie, ce nest nulle-ment par manque de quiétude de la part de la fa-mille princière, cest surtout pour conserver la struc-ture ancestrale de souveraineté. A savoir, le tiers des Princes nhabite pas dans des palais, mais dans la ville, comme tout un chacun des citoyens. Ce particularisme concernant certains de Leurs Altesses avait commencé, il y a déjà plus dun siècle. Un environnement politique nouveau avait pris son dé-but exactement en 1956, après le mariage féerique entre le Prince Héritier et lactrice américaine Grace Kelly, qui avait mis, à lépoque, la Principauté dans le self-contrôle médiatique international, comme re-latent les historiens. A ce sujet, les polémiques qui sétaient fait alimenter avec des dimensions politi-ciennes, navait pas eu de la réputation de la princi-pauté.
Lan 2105, les changements opérés par le Prince René sont là, témoins de sa Haute Sagesse. Toute la côte Est de la baie est réservée aux quartiers de la Garde princière, alors que celle Ouest est destinée aux pavillons princiers. La partie de front à la mer, celle sud, héberge la Suite du Souverain. Cette ré-sidence est divisée en deux sections bien distinctes : A gauche, cest le côté ouest, où se tiennent la Chan-cellerie et les Quartiers du Général Jean-Batiste. Ce-lui-ci est cousin éloigné, notamment Aide de Camp et Chambellan. Au côté Est, à droite, cest la rési-dence du Souverain et de son Monde intime. Entre
9
Parallel reality V
ces deux ensembles, il y a des établissements an-nexes au palais tels la Messe, les cuisines et autres Services Généraux subalternes.
Il est neuf heures du matin. Les flots méditerra-néens caressent amoureusement la dépression quils avaient taillée dans le rocher. Le Général Jean sort dans le balcon de son bureau, met les deux mains dans le dos. Il regarde limmensité de lunivers que lui offre le panorama. Là-bas, loin, très loin devant, la mer touche le ciel, sans trait dhorizon aucun : les deux sont dun bleu similaire confondant.
Lâge avancé na pas eu raison de cet officier de carrière. Quoique nayant jamais participé à de ba-taille rangée, à part les exercices quotidiens assidus, il demeure dun savoir-faire sans égal. La rectitude de son échine est très bien conservée. Ses épaules sont aussi larges, son visage blanc est autant rose qil létait à son jeune âge. Sa peau, bronzée par un soleil continue, demeure sans ride apparente. Sa stature est imposante, déclare, que malgré âge, il na que des muscles sous la peau.
A linstant, le Général a les traits absents. Sa mi-mique est assombrie par quelques rides de circons-tance sur le front et aux commissures des lèvres. Il donne lair de ne pas trouver ce quil recherche entre ciel et eau. Plutôt, il essaie de mettre en surimpres-sion sur cet horizon bleuté, des images chères, les-quelles évoluent dans la tristesse.
Cet état de pleine tristesse du coriace Général Jean, exhibe que Son Maître et Souverain passe par une période difficile, inhérente à ce qui devrait se passer aux environs du Prince.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.