Contributions à la connaissance de la flore du Maroc

De
. VV'-'>Ir làé£C»f^ la de l'auteurde fart CONTRIBUTIONS DE LAA LA CONNAISSANCE MAROCFLORE DU I —LÉGUMINEUSESPTÉRIDOPHYTES PAR SV. MURBECK DANS LK TEXTEAVEC 12 PLANCHES ET 4 FIGURES LEIPZIGLUND OTTO HABEAS80W1T'/C. W. K. GLEERUP ,^T- ^:'^m. LUNDS UNIVERSITETS ÀRSSKRIFT. N. F. Avd. 2. Bd 18. Nr 3. KUNGL. FYSIOGRAFISKA SÀLLSKAPETS HANDLINGAR. N. F. Bd 33. Nr 3. CONTRIBUTIONS A LA CONNAISSANCE DE LA FLORE DU MAROC I PTÉRIDOPHYTES—LÉGUMINEUSES PAR SV. MURBECK AVEC 12 PLANCHES ET 4 FIGURES DANS LE TEXTE ".^ •sur LUND LEIPZIG C. W. K. GLEERUP OTTO HâREASSOWITZ /^y^, Avril 1922.Physiograpliique le 12Royalel'iésenté à la Société l.UNl) 1922 OHI.SSONHÀliANIMPlilMKUIlî Introduction. bourses de voyage qui sont accordées annuelleuient auTitulaire d'une des enseignant de l'Université de Lund, j'ai fait en 1921 un voyage dans lepersonnel l'Afrique.Nord de était de continuer, dans le Sahara algérien, les études sur la biologieMon but plantes désertiques dont deux fascicules ont déjà été publiés dans cette revuedes N° Tome 17, N° Ayant quitté Luud le 11 février, je gagnai dans(Tome 15, 10; 1). Biskra, Marseille et Alger, et j'y arrivai le 27. Cependant comme l'hiverce but i)ar 1919—20 avait été presque entièrement sans pluie, et que la quantité d'eau tombée pendant les mois d'hiver 1920—21 ne dépassait guère 20 mm.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 127
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 198
Voir plus Voir moins

. VV'-'>Irlàé£C»f^
la de l'auteurde fart
CONTRIBUTIONS
DE LAA LA CONNAISSANCE
MAROCFLORE DU
I
—LÉGUMINEUSESPTÉRIDOPHYTES
PAR
SV. MURBECK
DANS LK TEXTEAVEC 12 PLANCHES ET 4 FIGURES
LEIPZIGLUND
OTTO HABEAS80W1T'/C. W. K. GLEERUP,^T- ^:'^m.LUNDS UNIVERSITETS ÀRSSKRIFT. N. F. Avd. 2. Bd 18. Nr 3.
KUNGL. FYSIOGRAFISKA SÀLLSKAPETS HANDLINGAR. N. F. Bd 33. Nr 3.
CONTRIBUTIONS
A LA CONNAISSANCE DE LA
FLORE DU MAROC
I
PTÉRIDOPHYTES—LÉGUMINEUSES
PAR
SV. MURBECK
AVEC 12 PLANCHES ET 4 FIGURES DANS LE TEXTE
".^ •sur
LUND LEIPZIG
C. W. K. GLEERUP OTTO HâREASSOWITZ/^y^,
Avril 1922.Physiograpliique le 12Royalel'iésenté à la Société
l.UNl) 1922
OHI.SSONHÀliANIMPlilMKUIlîIntroduction.
bourses de voyage qui sont accordées annuelleuient auTitulaire d'une des
enseignant de l'Université de Lund, j'ai fait en 1921 un voyage dans lepersonnel
l'Afrique.Nord de
était de continuer, dans le Sahara algérien, les études sur la biologieMon but
plantes désertiques dont deux fascicules ont déjà été publiés dans cette revuedes
N° Tome 17, N° Ayant quitté Luud le 11 février, je gagnai dans(Tome 15, 10; 1).
Biskra, Marseille et Alger, et j'y arrivai le 27. Cependant comme l'hiverce but i)ar
1919—20 avait été presque entièrement sans pluie, et que la quantité d'eau tombée
pendant les mois d'hiver 1920—21 ne dépassait guère 20 mm. environ, la végéta-
désertique trouvait dans un état tout à fait déplorable; comme d'autre parttion se
les rapports météorologiques ne laissaient guère espérer de pluie prochaine, je me
après quelques excursions dans les environs de Biskra, à renoncer à monrésolus,
primitif à me rendre au Maroc pour faire des études tioristiques etplan et y
phytogéograpliiques.
Le 5 uiars je revins donc à Alger et de là je gagnai par Oran le territoire
marocain où, en me servant des chemins de fer stratégiques, j'accomplis mon voyage
19par Taza, Fez, Mekuès, Rabat et Casablanca jusqu'à Marrakech, où j'arrivai le
mars. Je m'établis à Marrakech jusqu'au 27 mai et j'employai ce temps à examiner
en détail la flore des environs. Grâce à l'amabilité des autorités civiles et mili-
taires je pus faire eu outre cpielques excursions dans le Grand Atlas. En com-
pagnie de mon compatriote M. Jonx Fkodin, maître de conférences à l'université
de Lund, qui, comme moi d'ailleurs, était accompagné dans son voyage par sa^
•»— femme, une première excursion dans la montagne fut organisée pendant la période
^^ du 3 au 13 mai; au cours de cette expédition nous passâmes par Oumenast, Amis-
maimiz, Ouchefïine, Tagadirt N'Bourd, Asni et Tahanuaout. Du 19 au 23
Marrakech«sac nouvelle excursion dont le but fut Demnat. Le 27 mai je quittai et
juin.cJn'embarquai à Casablanca pour Bordeaux. J'étais de retour à Lund le 10
>r uj
Cilc: o5
« *3 te
*
a:5
cj >..
-a<=
-< =
« îr4 Sv. Miiilieck
jtubliiiiit une [liutie des résultats que j'ai pu obtenii' au cours de ce voyage,En
agréable plaisir pour moi de témoigner ma reconnaissance aux personnesc'est un
qui m'ont accordé tout leur appui pour laciliter cette entreprise.
Lyautey,Je dois tout d'abord citer M. le Maréchal Gouverneur Général du
qui avec bonne grâce m'a recommandé aux autorités civiles et militaires,Maroc,
M. biouviLLE, Directeur de l'Institut scientifique Chérifien à Rabat, M. le Général
UK LA. Bkuykre, Commandant des troupes de la région de Marrakech, et M. Watikk,
('apitaine- forestier, qui a réglé les détails des excursions dans le Grand Atlas où j'ai
rencontré partout chez les chefs indigènes l'accueil le plus bienveillant.
Je dois adresser aussi mes plus vifs remerciements h M. le Comte Ehrensvakd,
Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Suède à Paris.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.