La musique au baccalauréat

De
Publié par

Cet ouvrage s’est donné comme objectif simple d’aider tous ceux qui veulent passer l’option facultative d’éducation musicale du baccalauréat. Outil pédagogique tant pour les candidats que pour leurs professeurs, il présente de façon synthétique et précise les informations nécessaires pour préparer efficacement l’épreuve. Voici donc réunis dans un volume de format pratique des éléments de cours adaptés à l’épreuve et concernant les trois œuvres au programme du baccalauréat 2010, à savoir : Mozart : Symphonie n°41, Jupiter. Sept chansons sur trois thématiques : Léo Ferré, le bourdon et le timbre. Copland : Fanfare for the Common Man. Le candidat y trouvera également des informations sur le déroulement à proprement parler de l’épreuve ainsi que des conseils pour l’exécution instrumental
Publié le : lundi 9 mars 2009
Lecture(s) : 196
EAN13 : 9782304029963
Nombre de pages : 177
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La musique au baccalauréat
Frédéric Platzer
La musique au baccalauréat
Épreuve facultative Session 2010
Manuels scolaires
Éditions Le Manuscrit Paris
© Éditions Le Manuscrit/manuscrit.com-2009 © Illustration de couverture : Madeline Brossier pour les éditions Le Manuscrit ISBN : 978-2-304-02996-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304029963 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-02997-0 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304029970 (livre numérique)
Du même auteur, aux éditions Ellipses Abrégé de musique(langage musical, structures, histoire de la musique), 1999, 302 pages. e Petit Lexique des termes musicaux, 2002, 128 pages (1 édition, épuisée). Des Musiciens de A à Z, 2004, 320 pages. Le Top 100 du classique, 2009, 208 pages. Petit Lexique des termes musicaux, 2009, 160 pages (nouvelle édition revue et augmentée). Le Top 100 du jazz, 208 pages (à paraître). Du même auteur, chez d’autres éditeurse e e e Musique au collège, 6 , 5 , 4 , 3, Belin, 1995, 32 pages. Découvrir la musique(en collaboration avec Patrick Toffin), Hachette, 2003, 160 pages.
7
Frédéric Platzer
8
La musique au baccalauréat
AVANTPROPOS
Vous êtes en première ou en terminale, vous aimez bien la musique, vous en faites vous-même de temps en temps/souvent/tout le temps (barrez les termes inappropriés) car vous chantez et/ou vous jouez d’un instrument de musique pour votre plaisir et l’option facultative du baccalauréat vous tente. Seulement, vous avez un peu peur de vous lancer car vous vous dites:/ Question: « Je n’ai pas eu de cours de musique e depuis la fin de la 3 , mon lycée n’en proposant pas. Suis-je le seul ? » Réponse: c’est le cas d’une grande majorité des élèves de terminale, qui doivent alors se préparer plus ou moins en autonomie, les proviseurs ne voyant pas toujours l’intérêt de proposer cette option dans leur établissement. Les membres des jurys en ont conscience et en tiennent largement compte. /Question: « Je ne sais pas lire les partitions comme celle de la symphonie de Mozart et on va sûrement me demander de le faire. Cela va-t-il me nuire ? » Réponse:il n’est pas du tout nécessaire de savoir le faire pour passer l’épreuve. L’essentiel est de manifester une certaine sensibilité à la musique. /Question: « Je n’y connais rien (ou presque) en musique classique et j’ai pas mal oublié de ce que mon professeur m’avait fait écouter au collège. »
9
Frédéric Platzer
Réponse:quelques années, les œuvres à depuis travailler sont loin de toutes appartenir à ce seul domaine. Il y a eu du jazz, des musiques extra-européennes, de la musique de film et, en 2009 et 2010, un corpus de neuf chansons s’est invité au programme. Et puis le programme se renouvelle en partie chaque année. /Question:Je suis sûr de ne pas être au niveau. « Je n’aurai pas le temps de combler mes lacunes. » Réponse:rassurez-vous, les connaissances à avoir sont finalement assez (dé)limitées. /Question: « Comment faire alors pour se préparer ? » Réponse:solution est en partie entre vos la mains, alors:À vous d’écouter, de jouer, de lire et de réfléchir !
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.