Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

LES RACINES DE LA HAINE NATIONALISTE AUX BALKANS

De
203 pages
Pendant le processus de l'industrialisation après les deux grandes guerres, les centaines de milliers de villageois venant des montagnes Dinariques se sont installées dans les grandes villes en espérant trouver du travail, en apportant avec eux leur système de clans traditionnel et patriarcal. Alors que les villages montagnards sont toujours habités par les membres d'une seule ethnie, les grandes villes sont obligatoirement multinationales, multiculturelles et habitées par les sociétés paisibles. Lorsque la guerre a éclaté, ceux qui étaient d'origine rurale ont pris leurs positions aux sommets des montagnes encerclant les villes, et ils se sont mis à les bombarder, afin d'expulser cette population multiculturelle.
Voir plus Voir moins
2
Titre
Les racines de la haine nationaliste aux Balkans
3
Titre Natasa Jevtovic
Les racines de la haine nationaliste aux Balkans
Mémoire de recherche sous la direction de Jean Yves Potel
Essai
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-02264-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304022643 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-02265-0 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304022650 (livre numérique)
6
.
8
INTRODUCTION
La fin du deuxième millénaire fut marquée par plusieurs évènements politiques qui ont changé le monde – la chute du mur de Berlin, la disparition de l’empire soviétique et l’effondrement du communisme. La guerre froide et la période de bipolarité se sont termi-nées par le triomphe des États-Unis, qui sont devenus les nouveaux gestionnaires du monde. L’Union européenne remet en question cette hégémonie et s’élargit vers l’est, en souhaitant confirmer son statut de puissance régionale et en éliminant l’influence de la Russie sur les pays ex-communistes, en quête de nouveaux mar-chés et d’une prospérité durable. Au siècle dernier, l’Europe a connu deux grands conflits militaires et a subi les pertes inestimables de son patrimoine culturel et des vies humaines. Elle a décidé de ne plus jamais permettre aux nationalismes régionaux de déve-lopper les machines de guerre. Ainsi, afin de rendre impossible toute future guerre en ren-dant les pays européens économiquement plus
9
Les racines de la haine nationaliste aux Balkans
dépendants les uns des autres, la France et l’Allemagne ont fondé la CECA, la Communau-té Européenne du Charbon et de l’Acier ; le charbon était la principale source de l’énergie de l’époque et l’acier était la base des industries d’armement. Cette première étape de la fédéra-tion européenne, la CECA, fut transformée plus tard en CEE (Communauté Economique Eu-ropéenne), et aujourd’hui, en Union Euro-péenne, l’union politique dotée d’une monnaie unique et bientôt d’une armée commune. C’est à ce moment-là que les pays européens commencent à s’intéresser à la Yougoslavie et la guerre civile qui la déchirait de la manière bru-tale et sanglante. Bien évidemment, il y avait un certain contentement de la disparition de l’ancienne Yougoslavie titiste. Suivant le prin-cipedivide et impera,chacun a commencé à cher-cher son partage et son intérêt en Yougoslavie une fois dissolue. L’Europe a décidé d’intégrer les pays balkaniques au sein de l’Union euro-péenne, mais ce travail sera long et plein de dif-ficultés. L’ex-Yougoslavie a éclaté en donnant nais-sance à plusieurs nouveaux états souverains, qui frappent à la porte de l’Union. Le Vatican sou-tenait l’indépendance de la Croatie et la Slové-nie car leurs populations étaient de confession catholique et c’était une belle opportunité d’en finir avec l’influence communiste. Aussitôt la
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin