Cette publication est accessible gratuitement
Télécharger

*
D ES*
DE FERCHEMINS
ÉCONOMIQUES
OPPERMANNA.
DES PONTS'EN INGÉNIEOB
des Machine»,du Portefeuille Économique«de In ConOrueUon,
(les Travaux en ferdu<T IToi'aualeur\ouvetles Annales Agriculture,
Construction.•é l'nivenelle de
"\9S«l^^
— cul du TraficSECTION.10e Bxpli
'
mmer-des Trains.arche Signaux,S
Attri-— Personnel, Hiérarchie,SECTION.
•ns, Appointements.
"- ,lc <les^eTON.
—H. Foi
de<ers. Cahiers
- Ex<
Terrains.is de
et Lotide Tarisn-waja—
. Bit%vmté CtfmpUt
DES
FERCHEMINS DE ÉCONOMIQUES— PILLET FILSPARIS. IMPRIMERIE AISE,
Rue des 5.Grands-Aufrustins,xaiîé
DES
CHEMINS DE FER
ÉCONOMIQUES
D'INTÉRÊT LOCAL
DÉPARTEMENTAUX, VICINAUX, INDUSTRIELS, AGRICOLES,
VOIES DE SERVICETRAMWAYS, AMÉRICAINS,
FIXES OU MORILES
OPPERMANNC. A.
ANCIEN INGÉNIEUR DES PONTS ET CHAUSSÉES
Directeur des nouvelles Annales de la du desConstruction, Portefeuille Économique Machines,
des Annales du des Travaux ende l'Album pratique de l'Art Industriel, nouvelles d'Agriculture, Propagateur fer
et de la Société Iniverselle de Construction.
—- - 10e SECTION. Calcul duIre SECTION. Tracé et Etudes. Trafic.Exploitation,
- Marche des Matériel Commer-2e Voie et Matériel fixe. Trains, Signaux,
cial.- Locomotives Matériel roulant :3° — Attri-Ile SECTION. Personnel, Hiérarchie,des diverset Voitures systèmes.
— butions,Assainisse- Appointements.4e SECTION. Terrassements ,
—— des Che-12ede Soutènement. d'Art Législation spécialements, Murs Ouvrages
de Fer.minscourants.
— Formation des— 13c SECTION. CompagniesViaducs.5e SECTION. Ponts, Passages,
desStatuts Cahiers— financiers, Charges.Abris.6e Tunnels, Souterrains,
— Exécution des Travaux Con-— Bâtiments. 14eGares et Stations :7=
de Terrains.— trats, AcquisitionsMobilier et Matériel des Gares.8e SECTION.
— de Paris et Londres.- de la des Ou- APPENDICE. Tramways9e Entretien Voie, —nouvelles.Concessionsd'Art et du Matériel. Bibliographie.vrages
• -*-, ----: *- -t .-
TEXTE
PARIS
ÉditeurChez DUNOD,
ET DES MINESPONTS ET CHAUSSÉESDES CORPS DESLIBRAIRE
49desQuai Grands-Augustins,49,
1873353
f
3
PRÉFACE
de la civilisation a été caractérisée une sériedu parChaque période progrès
matérielles en les et end'ouvrés sont,qui représentent principales phases, qui
ainsi les témoins devant l'histoire.dire,pour
des chemins de fer aura eu de la surface duLe siècle mission couvrirpour
réseau encore bien mais lede ce dontmétallique, développe-globe incomplet,
ment et à un besoin desdoublekilométrique augmente chaque jour, qui répond
modernes :
peuples
1° Le de en des et destransport plus plus rapide, personnes marchandises;
2° Cette sorte de de du fait abstracpriée possession générale globe terrestre, qui
distances et des routines ettion des amène insensiblement leslocales, qui popula-
les les et les même detions, usages, poids mesures, régimes chaquepolitiques
à s'unifier d'un commun devant laaccord, pratique.industrielle.pays,
—la moderne est résumée dans ces deux termes enToute civilisation y ajou-
la du les d'unetant encore division travail entre et la main-machines, part,
d'œuvre de l'autre.professionnelle,
La et la à ne sont des corollairestélégraphie électrique navigation vapeur que
du même ordre d'idées et concourent au même but.
ff
o
>
En réunissant les éléments de ce et en le nombretraité, y groupant plus grand
o
de documents instructionspossible types, textuels, lois, règlements, pratiques,
devis et cahiers des de facilite!nous nous sommesréduits, etc.,charges proposé
et de rendre la solution de cette œuvreplus économique capitale.
Nous voudrions aussi dans une certaine contre l'eu-1 pouvoir réagir, mesure,
traînement irréfléchi des a les cheminsfait attribuer à touspremiers temps, qui
à
de fer une et a conduit les à desimportance presque égale, compagnies dépenser
sommes auraient êtreconsidérables, qui pu employées plus judicieusement.
En du fait de constante du desprésence inquiétant l'augmentation prix fer»,
-4,
causée en ce moment la ma-consommation simultanée de cetteparv3 trop grande
1ri
495658H PREFACE.
tière dans toutes les et la haussé du desrégions commerciales, par prix charbons,
nous avons était de et depensé qu'il recommander éncr-indispensable répandre
les de voie et de matériel les et les moinsgiquement Types plus coûteux.simples
Le fondamental des Chemins de celui nousprincipe avonsfer économiques, que
dans le choix de tous les documentspris pour règle et com-renseignements qui
cet est le «suivant : laposent ouvrage, de la constructionProportionner dépense
« aux revenus de afin de réaliserprobables desl'exploitation, toujours opérations
« les »avantageuses pour capitaux engagés.
nous le on aTrop souvent, cherché à faire des travauxrépétons, gigantesques
et à un matériel lourd et d'uninutiles, employer service sans s'occu-pénible,
aucunement desper désastreuses enconséquences résultaient les action-qui pour
naires et les intéressés.obligataires
Et ce n'est tout : même au de vuepas etpoint purement technique rationnel,
il est évident dans un réseau de circulationque, soitcomplet, qu'il organique,
ouhydraulique, électrique, toutes les ramifications necommercial, avoirpeuvent
la même et être établies dans lesvaleur, mêmes conditions de diamètre ou
de calibre les troncs et lesque artères : matérielprincipaux grandes l'équilibre
même de la encirculation serait troublé.
Le des et destemps embranchements est arrivé maintenantramipeations pour
la des dans lesplupart pays civilisés, et, on fera bien aussi depays nouveaux,
s'avancer et de ne faire inutilementgraduellement, des chemins de fer àpas
francs le dont les actions300,000 tombent de 300 francs à 133kilomètre, francs,
des chemins de francs auraientlorsque 130,000 et eussentlargement pu suffire,
rémunérer leurspu avec une meilleure administration.propriétaires,
11 est évident l'on voit les revenus deque certaines delorsque grandes lignes
ou tomber à 3Belgique, d'Angleterre, ou même à 1 lut)d'Espagne, 1/2 1/2 pour
de revenu c'est-à-dire moins ceuxtotal, d'une desque exploitation agricole plus
on dire les limites de lamodestes, peut que industrielle ont étéprudence dépas-
et l'on a été loin.sées, que trop
Une faute a été commise engrande sous le derniernotamment, France, gou-
hvernement, un moment le deslorsque, pour forcer, donné, développement
travaux et de et bien aussil'industrie, donner satisfaction àpeut-être pour
certains on a décrété successivement un deuxième un troi-intérêts, réseau,
sième un en leur des cahiers desréseau, quatrième réseau, imposant charges
tout aussi onéreux et aussi comminatoires Ou disaitqu'aux lignes principales.
ces : «pour justifier Il faut le matériel desexigences que lignes principales puisse
a circuler sur les secondaires. »lignes
sans dans certains celaEh, est utile éviter des transborde-doute, cas, pour
en fait de et disonsments, mais, : les et lesmatériel, distinguons, pour wagons
Voitures de le transbordement est et lesmaisvoyageurs, gênant onéreux; pour