Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Qui peut empêcher Sagan ou Gilbert de s'imposer ?

3 pages
Qui peut empêcher Sagan ou Gilbert de s'imposer ? MARK CAVENDISH TOUJOURS EN ARC-EN- CIEL ? Il a connu l'un des plus grands moments de sa carrière en devenant le propriétaire du maillot arc-en-ciel il y a quasiment un an. Mais il sera difficile d'imaginer Mark Cavendish conserver ce dernier à l'issue des prochains Mondiaux. Le parcours de Copenhague lui offrait toutes les garanties d'une arrivée aux sprints, mais celui de Valkenburg, qui généralement accueille l'Amstel Gold Race, ne devrait pas lui être favorable. Les Mondiaux n'étaient d'ailleurs pas au programme du Britannique qui avait plutôt fait de la course en ligne des Jeux Olympiques de Londres sa priorité. Seulement les JO ne se sont pas passés comme prévus. Au point de voir Mark Cavendish au départ en septembre prochain ? Pas sûr. QUELS SONT LES FAVORIS ? "Pour moi, l'un des grands favoris sera un coureur qui sort de la Vuelta. Je pense que Philippe Gilbert qui a un peu raté sa saison, par rapport à l'an passé, aura à coeur de prendre sa revanche. Un titre de champion du monde devrait occulter sa saison en demi-teinte." Jacky Durand ne devrait pas être loin de la vérité en annonçant Philippe Gilbert comme l'un des favoris des prochains Mondiaux. Pour ce spécialiste de Classique, il est évident qu'un parcours vallonné peut lui réussir. Mais il ne sera pas le seul. "Le parcours devrait favoriser des coureurs qui offrent une belle pointe de vitesse comme Peter Sagan, explique Durand.
Voir plus Voir moins
Qui peut empêcher Sagan ou Gilbert de s'imposer ?

MARK CAVENDISH TOUJOURS EN ARC-EN- CIEL ? Il a connu l'un des plus grands moments de sa carrière en devenant le propriétaire du maillot arc-en-ciel il y a quasiment un an. Mais il sera difficile d'imaginer Mark Cavendish conserver ce dernier à l'issue des prochains Mondiaux. Le parcours de Copenhague lui offrait toutes les garanties d'une arrivée aux sprints, mais celui de Valkenburg, qui généralement accueille l'Amstel Gold Race, ne devrait pas lui être favorable. Les Mondiaux n'étaient d'ailleurs pas au programme du Britannique qui avait plutôt fait de la course en ligne des Jeux Olympiques de Londres sa priorité. Seulement les JO ne se sont pas passés comme prévus. Au point de voir Mark Cavendish au départ en septembre prochain ? Pas sûr.

QUELS SONT LES FAVORIS ? "Pour moi, l'un des grands favoris sera un coureur qui sort de la Vuelta. Je pense que Philippe Gilbert qui a un peu raté sa saison, par rapport à l'an passé, aura à coeur de prendre sa revanche. Un titre de champion du monde devrait occulter sa saison en demi-teinte." Jacky Durand ne devrait pas être loin de la vérité en annonçant Philippe Gilbert comme l'un des favoris des prochains Mondiaux. Pour ce spécialiste de Classique, il est évident qu'un parcours vallonné peut lui réussir. Mais il ne sera pas le seul. "Le parcours devrait favoriser des coureurs qui offrent une belle pointe de vitesse comme Peter Sagan, explique Durand. Mais on ne devrait pas voir beaucoup de coureurs batailler pour la victoire finale. Surtout que l'on sait que généralement, certains coureurs arrivent déjà bien entamés par leur saison." Il suffit de voir la liste des concurrents à la Vuelta pour également se faire une idée sur les forces en présence. Pour Jacky Durand, il est évident que le vainqueur des prochains Mondiaux aura été sur les routes espagnoles. "La Vuelta reste la meilleure préparation pour les Mondiaux qui restent une course d'un jour. Il est toujours plus difficile de s'entraîner au quotidien pour préparer les Mondiaux que de rouler sur une course au jour le jour pour garder un niveau de performance conséquent. A 80%, le vainqueur aura fait la Vuelta."

En dehors de Gilbert, deux fois vainqueur de l'Amstel Gold Race, et Sagan, troisième de l'édition 2012, qui font office de grands favoris, d'autres noms auront leurs cartes à jouer comme Alejandro Valverde, Samuel Sanchez, Robert Gesink, Ryder Hesjedal, Joaquim Rodriguez, Simon Gerrans, Jelle Vanendert, Vincenzo Nibali, Johnny Hoogerland, Karsten Kroon, Bauke Mollema, Michaël Albasini, sans oublier le vainqueur de l'Amstel 2012, Enrico Gasparotto. Après, une surprise peut toujours surgir, d'autant plus que Fabian Cancellara ou encore Tom Boonen ont déjà démontré qu'ils étaient en forme cette année.

Philippe Gilbert peut sauver sa saison avec un titre de champion du monde. Peter Sagan est prévenu.

LE PARCOURS EST- IL DIFFICILE ? Pendant plus de 260 km, les coureurs emprunteront les routes de l'une des plus célèbres Classiques du calendrier UCI, l'Amstel Gold Race. Organisé dans la région du Limbourg, il mettra à contribution de nombreuses villes comme Beek, Eijsden-Margaten, Heerlen, Maastricht ou encore Sittard-Geleen. Les premiers 100 km seront d'ailleurs en dehors du circuit final où se jouera la victoire finale. L'arrivée se déroulera à Valkenburg qui a déjà accueilli les championnats du monde sur route à diverses reprises (1938, 1948, 1979 et 1998), où les coureurs passeront à 10 reprises sur un circuit de 16,5 km. Très vallonné, le parcours offrira de belles montées pour faire la différence avec notamment le Bemelerberg et le Cauberg qui sert de juge de paix sur l'Amstel Gold Race et qui le sera également pour les Mondiaux car situé à 1,5 km de l'arrivée. A noter la nouveauté de cette année, avec le retour du chrono par équipes. Une première depuis 1994. Seulement, cette foisci, ce seront les équipes professionnelles qui en seront les acteurs.

LES CHANCES FRANÇAISES ? La France aura dû attendre le mois d'août pour savoir le nombre de coureurs qu'elle aura le droit d'aligner au départ des Mondiaux. C'est notamment grâce à Sylvain Chavanel sur l'Eneco Tour et Christophe Le Mével sur la Classique San Sebastian, que la sélection a pu conserver ses 9 billets pour Valkenburg. Laurent Jalabert aura tout le loisir de composer un groupe de qualité pour tenter de rivaliser avec les meilleurs spécialistes. Sylvain Chavanel et Thomas Voeckler devraient être les leaders de l'équipe de France. Ces deux derniers ont déjà prouvé qu'ils possédaient le talent et l'expérience pour rivaliser avec les meilleurs sur un parcours comme celui de l'Amstel Gold Race.

Passé à côté de ses JO, Sylvain Chavanel est revanchard.

Ils ne seront pas seuls. Tony Gallopin, déjà présent à Londres, possède le talent pour passer ce genre de bosses. Arthur Vichot devrait également faire le voyage jusqu'aux Pays-Bas, le jeune coureur de la FDJ-Big-Mat a déjà brillé cette année, notamment avec sa victoire en solitaire sur le Dauphiné. Pour les autres noms, il faudra attendre. Jérémy Roy et Jonathan Hivert sont candidats. Tout comme Samuel Dumoulin, Blel Kadri ou encore Pierrick Fédrigo. Même si l'idée d'emmener des coureurs comme Pierre Rolland ou Thibaut Pinot pourrait faire son chemin.

CANCELLARA PEUT- IL REDEVENIR LE MAÎTRE DU TEMPS ? Il voudra récupérer son titre cette année.

Battu l'an passé par Tony Martin, le Suisse a prouvé qu'il était capable de détrôner l'Allemand cette saison. Surtout que ce dernier semble avoir du mal à confirmer dans sa nouvelle équipe, Omega Pharma-Quick Step. Le principal danger viendra de Bradley Wiggins qui a impressionné sur les JO dans l'exercice. Mais sera-t-il encore motivé pour un dernier effort ? Les outsiders se nomment David Millar, Stef Clément, Lars Boom, Adrian Malori, Thomas De Gendt, Richie Porte ou encore... Sylvain Chavanel qui se doit une revanche après ses derniers Jeux Olympiques.

OÙ AURONT LIEU LES PROCHAINS ? Les prochains championnats du monde se dérouleront de nouveau en Europe l'an prochain. L'Italie et Florence seront les hôtes de l'édition 2013. En 2014, ce sera au tour de Ponferrada, en Espagne, de recevoir les Mondiaux puis il sera temps de repartir de l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis, à Richmond en 2015.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin