Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bibliographie cycliste

De
480 pages
Cette bibliographie sur le cyclisme couvre non seulement son monde et son histoire, mais aussi toute l'activité littéraire et les pratiques artistiques auxquelles le cyclisme a donné lieu. Son originalité réside dans le fait qu'elle ne se limite pas à fournir une énumération de données, elle se présente comme un hommage à toutes les personnes qui prennent plaisir à partager par écrit cette même passion.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

BIBLIOGRAPHIE CYCLISTE
Wilfried WILMS BIBLIOGRAPHIE CYCLISTE Un guide des livres sur le cyclisme professionnel
© L’HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99474-4 EAN : 9782296994744
AVANT-PROPOSIntroduction Ce livre comble, du moins en partie, le vide laissépar l’ouvrage de M. Keizo KOBAYASHI qui avait publié en 1984 la première bibliographie de langue 1 française couvrant de façon compréhensive le phénomène du vélo . Elle reprenait quelque 1.300 de publications rédigées en français traitant du thème de la bicyclette et du cyclisme pris au sens le plus large. Depuis lors, le nombre de publications en langue française touchant de près ou de loin au vélo a augmenté considérablement, y compris les livres sur le cyclisme professionnel qui constitue le domaine précis de nos recherches. Les chercheurs ainsi que les collectionneurs et les archivistes commencent à s’y perdre complètement. Ils apprécieront sans aucun doute l’initiative que nous avons prise de mettre à jour la bibliographie de M. KOBAYASHI trente ans après sa publication. Il convient d’ailleurs de rendre hommage à l’œuvre que M. KOBAYASHI nous a léguée. Pour apprécier le travail de moine effectué par cet auteur japonais, il faut se rendre compte que les technologies modernes, et l’Internet en particulier,n’étaientpas encore disponibles à son époque. Travailler à une bibliographie ne pouvait se concevoir comme une activité solitaire s’effectuant dans l’enceinte d’un bureau. Au contraire, l’auteur devait avant tout se déplacer, voyager, visiter physiquement autant de bibliothèques que possible afin d’y fouiller dans leurs catalogues qui se présentaient alors encore sous le format d’une masse de cartes contenues dans desfichiers. S’y ajoutaient en plus des visites, dans les villes principales, de bouquineries, spécialisées ou non, ou chez des collectionneurs passionnés ainsi que d’autres experts.Depuis lors, l’Internet a beaucoup facilité les recherches bibliographiques. Les catalogues d’innombrables bibliothèques publiques ainsi que ceux des maisons d’éditions sont facilement accessibles en ligne, tandis que des sites spécialisés se présentent en plus comme source d’informations précieuses pour les fans des livres sur le cyclisme. Par ailleurs, nos recherches ont également eu la chance de pouvoir bénéficier des travaux effectués par M. Henri BOSC et son équipe. Ces experts se sont mis, aussitôt après la publication de la bibliographie de M. KOBAYASHI, à éditer annuellement des fascicules visant à actualiser et à compléter la base de
1 KOBAYASHI, Keizo,Pour une bibliographie du cyclisme : la bicyclette sous tous ses aspects, Répertoire des livres en langue française édités entre 1818 et 1983, 1984, 133 p. 7
2 données initiale . Il convient, finalement, de mettre aussi en évidence que notre mise à jour est également tributaire d’une façon significative aux nombreux comptes rendus que l’éminent commentateur Jean-Pierre MARCUOLA a publié pendant plusieurs décennies de façon ponctuelle dans le magazine belge « Coups de Pédales» ainsi qu’en ligne.Domaine spécifique couvert par nos recherches Notre bibliographie est moins ambitieuse que son précurseur puisqu’elle couvre un domaine plus restreint que le vélo: nous n’avons répertoriés queles livresqui ont été publiés en langue française au sujet ducyclisme professionnel. Le concept decyclisme professionneldoit être compris dans un sens large du terme : il comprend non seulement le monde du cyclisme en tant que tel (son histoire, les différentes épreuves, les coureurs, les équipes, etc.) mais aussi, par exemple, toute l’activité littéraire ainsi que d’autres pratiques artistiques auquel le cyclisme a donné lieu au fil des années. D’autre part, notre répertoire ne s’étend pas aux livres consacrés à la bicyclette comme moyen de transport urbain. Nous avons également écarté les livres portant sur le vélo en tant que tel, ou sur son entretien, étant donné que ces sujets ne nous semblent pas assez spécifiques au cyclisme professionnel. Par contredès qu’un livre traite du vélo de course, il nous semblait évident que nous ne pouvions pas nous permettre de l’ignorer dans le cadre de nos recherches.Par ailleurs, nous avons choisi de ne pas reprendre non plus le thème de la préparation à la pratique sportive. Ceci fait en sorte que des livres sur l’entraînementn’ont pas été repris … à moins qu’il s’agisse d’un livre écrit par un coureur cycliste dans lequel il relate ses propres expériences dans ce domaine. Suivant le même courant de pensée, nous avons également préféré ignorer la médecine sportive… bien qu’il convient de souligner immédiatement que nous ne pouvions nous permettre, bien sûr, d’ignorer les publicationsconsacrées à la problématique du dopage. Il convient, finalement d’observer que notre bibliographie n’inclutpas non plus des livres destinés aux cyclotouristes ou décrivant des itinéraires aptes pour des balades à vélo. Ceci n’empêche que des livres comprenant des détails sur, par
2 Pour plus de détails, nous référons le lecteur à nos commentaires sur le livre de Monsieur BOSC, Henri,Cinq ans de bibliographie cycliste 1984-1988,Répertoire des livres en langue française édités entre 1984 et 1988 inclus, avec compléments pour les années antérieures. 8
exemple, l'itinéraire d'une épreuve classique ou sur une des montagnes du Tour de France ont quand même été repris chaque fois que le livre contient également des références à l’histoire du cyclisme.Il faut avouer cependant que nous avons chaque fois essayé de faire preuve d’une certaine flexibilité en appliquant ces critères de sélection. Une telle approche s’imposait tout d’abord pour la simple raison que de nombreux livres sur le monde du vélo ont acquis une telle notoriété au fil des années qu’ils sont devenus incontournables pour les fans du cyclisme. Ensuite, nous avons aussi voulu mettre en évidence quelques livres dont nous croyons, pour des raisons très diverses, qu’ils susciteront l’intérêt de nos lecteurs. Il est également utile de mettre en exergue que seuls des livresentièrementconsacrées au cyclisme ont, en principe, été retenus. Ceci explique pourquoi, par exemple, en général, des recueils de nouvelles littéraires ou d’études scientifiques dont seulement une a trait au cyclisme professionnel, n’ont pas été repris. Mais, de nouveau, il ne s’agit pas d’une ligne de démarcation absolue mais d’un critère dont il a été fait usage avec discernement.Un autre choix important que nous avons fait a consisté à limiter nos travaux à despublications en format de livre, et donc d’ignorer complètement desnuméros spéciaux de magazines consacrés au cyclisme. Nous avons été assez intransigeants en qui ce concerne ce choix. Il faut cependant avouer que, bien souvent, la ligne de démarcation entre des livres et d’autres formes de publications telles que des plaquettes, n’est pas toujours claire et nette. Nous avons utilisé comme ligne directrice d’écarter, du moins en principe, chaque publication comptant moins de cinquante pages. Nous tenons à observer, enfin, que nous avons préféré ne pas inclure quelques types de publications tels que les livresque l’organisation du Tour de France met à la disposition des journalistes au départ de chaque Tour, les publications distribuées par les équipes professionnelles afin de se présenter au grand public. Les livres quela maison d’éditions «Livre Groupe » publie depuis quelques années ont également été écartés étant donné que ces livres ne sont en fait que des simples copies d’articles que l’on peut aisément retrouver en ligne sous l’enseigne «Wikipédia ». Un répertoire commenté L’innovation majeure de notre bibliographie réside dans le fait que, dans la mesure du possible, les ouvrages ont été pourvus d’un bref commentaire qui devrait permettre au lecteur de se forger une opinion sur la question de savoir si
9
le livre présente de l’intérêt pour lui.La plupart de ces commentaires a été trouvée suite à des recherches effectuées sur l’Internet.Les catalogues des différents éditeurs, actualisés en ligne de façon régulière, ont bien évidemment constitué une source importante pour nous. Les présentations de nouvelles publications que l’on peut y retrouver donnent bien souvent des indications suffisantes au sujet de la valeur ajouté que le livre apporte. Nous avons cependant préféré de laisser ces textes de côté, dans la mesure où nous en avions le choix, pour la simple raison que la dimension critique a souvent tendance à y manquer. Dans les cas, assez rares il faut le signaler, où un livre a fait l’objet de plusieurs commentaires en ligne, nous avons effectué un choix judicieux. Il est sans doute utile d’ajouter que des informations sur les titres qui ont été publiés avant l’avènement de l’Internet –donc d’avant 1995 environ – sont assez difficiles à repérer en ligne. Ceci nous a amené à effectuer des recherches additionnelles dans des magazines spécialisés (commeMiroir du Cyclisme, Coups de Pédales,Vélo Magazine, et d’autres) afin de trouver les informations qui nous manquaient. Nous devons néanmoins reconnaître que nous ne sommes pas parvenus à munir chaque titre qui a été répertorié dans notre bibliographie d’un commentaire.Nous avons aussi essayé d’indiquer chaque fois le nom du site où le commentaire en question peut être retrouvé. Ceci ne nous semblait pas seulement évident à cause d’exigences d’ordre juridique. Il s’agissait pour nous avant tout de mettre en lumière les contributions méritoires des nombreux internautes francophones qui prennent du plaisir à partager avec d’autres leur enthousiasme pour le cyclisme ainsi que leurs réflexions sur ce sport. Précisons encore que la plupart des commentaires que nous avons repris n’ont pas été copiés tels quels étant donné que, dans le souci d’être aussi concis que possible, nous n’avons pas hésité à les abréger dans la mesure du possible.Malheureusement, il se trouve que nous avons dû indiquer dans plusieurs cas que la source du commentaire repris est « inconnue». Cela s’explique par la circonstance que, tout au début de nos travaux de recherche, nous n’avions pas encore prisl’habitude de prendre note des différentes sources de nos informations. Nous avons ensuite adopté une ligne de conduite plus rigoureuse. Mais le mal avait été fait et souventil s’avéra carrément impossible de retrouver en ligne les commentaires concernés. La mention « source: inconnue » indique donc que, dans ce cas précis, nous ne l’avons pas retrouvé.
10