//img.uscri.be/pth/f802919890015526811963546939c2ffc4cb6a2f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Evaluation des gymnastes adolescentes de haut niveau

De
213 pages
Dans ce livre, les auteurs mettent en évidence l'incidence de la maturation biologique des gymnastes, à travers les stades pubertaires et le niveau de pratique gymnique sur des facteurs qui induisent la performance gymnique. Ces facteurs sélectionnés se répartissent sur trois aspects différents : la morphologie, les capacités physiques et la motivation, et permettent l'élaboration des barèmes de cotation et de notation de ces différents aspects.
Voir plus Voir moins

EVALUATION ADOLESCENTES

DES GYMNASTES DE HAUT NIVEAU

Collection Adolescences, sport et cultures Dirigée par Jaoued BOUSLIMI Cette collection publie des travaux la condition des adolescents en France et comme réponse à ce qu'il est convenu malaise des adolescents, joue-t-il vraiment
Ouvrages parus J. BOUSLIMI, C. PIARD, Psychopédagogie des adolescents, 2003

et recherches consacrés à dans le monde. Le sport, d'appeler aujourd'hui le son rôle d'insertion?

J. BOUSLIMI, J-C. PINEAU, Adolescentes, pratiques sportives, 2001

adolescents en

Jaoued BOUSLIMI

Jean-Claude

PINEAU Chadli JLID

EVALUATION DES GYMNASTES ADOLESCENTES DE HAUT NIVEAU

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris

FRANCE
L'Hannattan Hongrie Këmyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest Espace L'Harmattan Kinshasa Fac..des Sc. Sociales, Pol. et Adm. ; BP243, KIN XI Université de Kinshasa- RDC L'Harmattan Ualia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE L'Harmattan Burkina Faso 1200 logements villa 96 12B2260 Ouagadougou 12

Des mêmes auteurs

Les cahiersIntermed, Paris, l'Harmattan, 2006
Entraînement mental des sportifs de haut niveau, Tunis, Edition Maghrébine, 2005 Les cahiers Intermed, Paris, l'Harmattan, 2002 Adolescence et mixité des sexes en sport, Damas, Ministère des sports, 2000 Education différentielle des adolescents mixtes, Tunis, les Annonces, 1994

@

L'HARMATTAN,

2007

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-02309-3 EAN : 9782296023093

SOMMAIRE

INTRODUCTION

11 15

PREMIERE PARTIE: LESDETERNUNANTSDELAPERFORMANCE EN GYMNASTIQUE ARTISTIQUE I -CROISSANCE ET MATURATION DES G~NASTESADOLESCENTES 1.1) Processus de développement du corps humain 1.1.1) La croissance humaine 1.2) La période pubertaire chez les filles 1.2.1)Puberté et maturation chez les filles sédentaires 1.2.2)Evolution des stades de maturation pubertaire 1.2.3) L'âge des premières règles, ou ménarche 1.2.4) La puberté chez les gymnastes filles 1.2.4.1) Le retard pubertaire des gymnastes
1.2.4.2) Age de la ménarche des gymnastes 1.3) Indices de croissance et de maturation 1.3.1) Détermination des stades pubertaires à partir d'un examen rapide.

17

17 18 27 28 29 32 35 35 40 41 43

II-L'ANTHROPOMETRIE ADOLESCENTES

DES GYMNASTES

45

II.1) Mensurations anthropométriques

45

II.2) La croissance des dimensions du corps II.3) Les indices anthropométriques II.4) Caractéristiques morphologiques des gymnastes filles adolescentes 111-LES CAPACITES PHYSIQUES DES G~ASTESADOLESCENTESEN G~ASTIQUE ARTISTIQUE 111.1)Historique de l'étude des capacités physiques 111.2)Les capacités physiques des gymnastes filles ill.2.I) La force ill.2.2) La puissance ill.2.3) L'endurance musculaire ill.2.4) La souplesse 111.3)L'évaluation des capacités physiques chez les gymnastes filles ill.3.1) Le système d'évaluation des capacités physiques au Canada ill.3.2) Le système d'évaluation des capacités physiques en Russie ill.3.3) Le système d'évaluation des capacités physiques en France ill.3.4) Le système d'évaluation de la fédération internationale de gymnastique (FIG, 1998). 111.4)Profil physique des gymnastes adolescentes par rapport aux autres disciplines sportives.

46 48 51

63 63 66 66 67 67 68 73
73 75 78 79

83

6

IV- LA MOTIVATION DES GYMNASTES ADOLESCENTES IV.l) la motivation selon la théorie de l'autodétermination IV.I.I) La motivation intrinsèque IV.I.2) La motivation extrinsèque IV.I.3) L'amotivation IV.2) Le continuum d'autodétermination IV.3) Le modèle hiérarchique de la motivation intrinsèque, extrinsèque et l'amotivation IV.4) Les déterminants de la motivation IV.S) Les conséquences de la motivation IV.6) Les recherches sur la motivation selon la théorie de l'autodétermination dans le domaine du sport et de l'exercice physique. IV.7) La motivation des adolescents en activités physiques et sportives IV.8) Mesure de la motivation selon la théorie de l'autodétermination DEUXIEME PARTIE: EXPERIMENTATION DES PARAMETRESDETERNUNANTLA PERFORMANCE CHEZ LES GYMNASTES ADOLESCENTES 1- PROTOCOLE EXPERIMENT AL 1.1) Recueil de l'âge pubertaire 1.2)Détermination du niveau de la performance. 1.3) Les mesures anthropométriques 1.4)Evaluation des capacités physiques

89 89 89 90 91 91 92 93 94 95

97 98

101

103
103 104 105 106

7

1.5) Mesure de la motivation 1.6) Méthodes d'analyse des aspects morphologiques, physiques et motivationnels 1.7) Echantillonnage 11-RESULTATS DE L'EXPERIMENTATION fi.!) Caractéristiques morphologiques des gymnastes IL1.1) Caractéristiques morphologiques des gymnastes impubères et prépubères a) Valeurs descriptives des mesures anthropométriques b) Indices anthropométriques c) Comparaison des indices anthropométriques entre les gymnastes et la série de référence. d) Profil morphologique des gymnastes prépubères de haut niveau e) Typologie morphologique des gymnastes prépubères de haut niveau II.I.2) Caractéristiques morphologiques des gymnastes parapubères a) Valeurs descriptives des mesures anthropométriques b) Indices anthropométriques c) Comparaison des indices anthropométriques entre les gymnasteset la sériede référence d) Profil morphologique des gymnastes de haut niveau. e) Typologie morphologique des gymnastes para pubères de haut niveau II.l.3) Conclusion II.2) Caractéristiques physiques des gymnastes II.2.I) Potentiel physique des gymnastes impubères et prépubères .

III 113 114 115 115 115 115 116 118 121 122 122 122 123

124 127 128
128

130 130

8

a) Valeurs descriptives du potentiel physique des gymnastes impubères et prépubères b) Comparaison des capacités physiques entre les gymnastes impubères de haut niveau et de niveau régional. II.2.2) Potentiel physique des gymnastes parapubères a) Valeurs descriptives du potentiel physique des gymnastes parapubères b) Comparaison des capacités physiques entre les gymnastes parapubères de haut niveau et de niveau régional II.2.3) Incidence de la maturation biologique sur les capacités physiques des gymnastes de haut niveau. a) Comparaison des capacités physiques entre les gymnastes de haut niveau impubères et prépubéres b) Comparaison des capacités physiques entre les gymnastes prépubères et les gymnastes parapubères II.2.4) Conclusion II.3) Caractéristiques motivationnelles des gymnastes II.3.1) Fidélité interne de l'échelle (EMS) II.3.2) Profils motivationnels des gymnastes selon les stades de maturation a) Profils motivationnels des gymnastes impubères et parapubères de niveau régional b) Profils motivationnels des gymnastes impubères, prépubères, parapubères de haut niveau II.3.3) Profil motivationnel des gymnastes selon le niveau de la performance a) Profil motivationnel des gymnastes de niveau régional b) Profil motivationnel des gymnastes de haut niveau

130 132

135 135 136

139 140 142 145 146 146 148 148 151 153 153 156

9

ll.3.4) Comparaison entre le profil motivationnel des gymnastes de niveau régional et celui des gymnastes de haut niveau ll.3.5) L'index d'autodétermination chez les gymnastes ll.3.6) Conclusion 111-LES BAREMES ISSUS DE L'EXPERIMENTATION Ill.I) Barèmes de cotation pour les gymnastes impubères 111.2)Barèmes de cotation pour les gymnastes parapubères 111.3)Elaboration d'une note globale résultant des aspects morphologiques, physiques et motivationnels 111.4)Synthèse des résultats et détermination d'une note globale pondérée selon les écarts 111.5)Conclusion 111.6)Discussion CONCLUSION GENERALE BffiLIOGRAPIDE

158

159 160 163

163

172 181 182 185 186 193 199

10

INTRODUCTION
L'évaluation de la performance sportive a suscité l'intérêt des scientifiques depuis le siècle dernier. Parmi les nombreux travaux scientifiques réalisés au plan national et international, certains ont marqué l'évolution de la recherche dans ce domaine et notamment les travaux de Fleishman (1964), la batterie de tests «Euro fit»

(1987) à l'échelle européenne, et « France-Eval » (1988) au niveau
national. Dans le domaine du sport, l'évaluation des qualités physiques, morphologiques et psychologiques représente une étape fondamentale dans la recherche d'une optimisation de la performance sportive des athlètes tant quantitative que qualitative. En conséquence, l'évaluation des facteurs qui induisent cette performance constitue un axe fondamental dans le processus de sélection, d'orientation et de suivi des athlètes. Dans le domaine plus particulier de la gymnastique, l'évaluation des facteurs qui induisent la performance gymnique a fait l'objet de nombreux travaux d'expertise. Plusieurs batteries ont été présentées pour mesurer les facteurs spécifiques à la performance gymnique. Dans tous les cas, la majorité des tests proposés portent essentiellement sur les capacités physiques spécifiques à la pratique gymnique et sur les caractéristiques anthropométriques des gymnastes (Gym-Eval, 1985), (Bajin, 1987) et (Rozin & Rogacev, 1988).
En gymnastique artistique féminine, les gymnastes de niveau international débutent dès l'adolescence. En conséquence, le volume d'entraînement des gymnastes de haut niveau est élevé avec plus de 25 heures hebdomadaires. Ce volume important d'entraînement engendre chez les gymnastes, des prédispositions morphologiques adéquates à la pratique gymnique, un potentiel physique élevé spécifique à la gymnastique et une forte motivation qui assurent leur persévérance au plus haut niveau malgré les effets de la fatigue et les accidents.

Une analyse des travaux antérieurs, portant sur l'évaluation des gymnastes féminines, a permis de constater que les tests proposés, ne prennent pas systématiquement en considération le degré de maturation biologique ni le niveau de pratique gymnique dans l'évaluation des facteurs qui induisent la performance des gymnastes adolescentes. Au regard de ces deux aspects, et compte tenu des travaux scientifiques relatifs aux différentes disciplines sportives, nous savons qu'il existe une influence significative de la maturation biologique, notamment pendant la période pubertaire, ainsi que du niveau de pratique gymnique sur les facteurs spécifiques qui induisent la performance gymnique. En conséquence, dans la présente étude, nous envisageons d'étudier et de quantifier l'incidence de la maturation biologique et du niveau de pratique gymnique sur les critères morphologiques, physiques et motivationnels des gymnastes féminines au cours de l'adolescence. L'objectif de notre recherche consiste à quantifier puis à analyser l'incidence de la maturation biologique, à travers les stades pubertaires, et du niveau de pratique (régional ou haut niveau), sur les critères morphologiques, physiques et motivationnels. Ces critères ont été choisis à partir d'une synthèse de travaux antérieurs dans le domaine du sport qui ont montré leurs effets positifs sur la performance sportive. Afin d'analyser les caractéristiques morphologiques, nous avons relevé les mesures anthropométriques classiques décrivant le format ainsi que certains indices morphologiques nécessaires pour décrire la forme (Pineau & Harabi, 1996) dans l'objectif de dégager une typologie morphologique spécifique aux gymnastes filles.
La deuxième partie concerne les aspects expérimentaux: Pour étudier les capacités physiques, nous avons utilisé des tests de la fédération française de gymnastique spécifiques à la gymnastique artistique féminine qui évaluent la force, la puissance, la vitesse et la souplesse. (Colombo, 1995).

12

Sur les aspects motivationnels, nous avons mesuré la motivation selon la théorie d'autodétermination (Deci & Ryan, 1985). De plus, nous nous sommes fixé comme objectif didactique d'élaborer des barèmes de cotations sur les facteurs spécifiques qui induisent la performance des gymnastes de haut niveau et d'établir des résultantes (notes générales) sur les critères des trois aspects morphologique, physique et motivationnel selon le degré de la maturation biologique et le niveau de la pratique gymnique. D'un point de vue pratique, à partir de ces notes générales, nous avons élaboré un outil d'évaluation objectif pour aider les enseignants et les entraîneurs à sélectionner, orienter et suivre les gymnastes vers le niveau de la pratique gymnique appropriée à leurs prédispositions morphologiques, leurs potentiels physiques et leur profil motivationnel.
L'élaboration trois parties: de notre recherche se présente sous la forme de

.

.
.

La première partie" porte sur une revue de questions qui comprend quatre chapitres: la croissance et la maturation bio logique, l'anthropométrie en gymnastique artistique, les capacités physiques en gymnastique artistique et la motivation dans le domaine du sport. expérimental, les résultats et l'élaboration des barèl11es de cotation et des notes globales. La troisième partie concerne les conclusions générales.

13

PREMIERE PARTIE LES DETERMINANTS DE LA PERFORMANCE

EN GYMNASTIQUE ARTISTIQUE

I -CROISSANCE ET MATURATION DES GYMNASTES ADOLESCENTES
1.1) Processus de développement du corps humain Le développement biologique de l'être humain est un processus complexe qui évolue progressivement depuis la fécondation jusqu'à l'âge adulte. Le processus de développement intègre deux phénomènes étroitement liés: la croissance et la maturation.
La croissance: c'est un phénomène quantitatif, il s'agit de l'accroissement de chacun des segments et des organes du corps. La croissance résulte essentiellelnent d'une multiplication cellulaire responsable des modifications en longueur, en volume et en masse. (Pierson & al. 1981). La maturation: c'est un phénomène qualitatif, il traduit les modifications de structure de composition et de fonctionnement des cellules et des organes. Ce phénomène est important pendant la période de puberté puisqu'il s'agit de différenciation au niveau des organes génitaux, des cartilages et des muscles. (Goussard & al. 1998). Un grand nombre de facteurs intrinsèques influencent le processus du développement: -Les facteurs intrinsèques hormones de croissance. -Les facteurs extrinsèques conditions socio-économiques. concernent concernent l' hérédité, et extrinsèques le sexe et les et les

l'alimentation

L'ensemble de ces facteurs prend une place plus ou Inoins importante tout au long du processus de la croissance. La résultante de leurs effets agit sur les dimensions initiales et finales. Le développement exprime donc l'ensemble des phénolnènes de la croissance et de la maturation qui concourent à l'évolution progressive de l'être humain depuis sa conception jusqu'à l'âge adulte. Il intègre l'ensemble de ces facteurs pour assurer

l'harmonie constitutive, évolutive et reproductive de l'être humain (Sempe, 1988). Le processus de développement du corps se fait sur plusieurs étapes successives avec un rythn1e d'accroissement continu caractérisé par deux pics de croissance. Pour mieux décrire ce processus de croissance, on se réfère souvent aux indicateurs somatiques tels que le poids et la taille. 1.1.1) La croissance humaine La croissance humaine est décrite traditionnellement par les mesures somatiques de référence: la stature et le poids. Courbe de la stature En se référant à un indicateur linéaire comme la taille, la courbe de croissance est constituée par deux courbes en S, soit encore deux cycles de croissance successifs (Pineau H, 1965) (Figure 1.1) Le premier cycle part de l'origine et provient de l'accélération positive initiale acquise au moment de la fécondation. L'accélération de la croissance est représentée dans le troisième schéma de la figure 1.1. Elle s'accroît progressivement jusqu'à un maximum puis elle décroît, et enfin, elle s'annule. La vitesse de croissance est présentée dans le deuxième schéma de la figure1. Elle s'accroît jusqu'à un maximum qui correspond à la valeur nulle de l'accélération, puis elle décroît. L'accroissement de la vitesse de croissance résulte de l'accélération positive qui correspond à la concavité du premier cycle de la courbe de croissance (schéma 1, figure 1.1). Après la naissance, la croissance continue en diminuant graduellement jusqu'au moment où intervient le deuxième cycle de croissance qui correspond à la période pubertaire. Le raccord entre le premier et le deuxième cycle constitue le deuxième point d'inflexion. ~

18

lirnite.
'Y

caractère
de C 1"01ss.a:nce

poi:ntd!!:i

nflexlon

te:mps dy dt

t

vitesse

m:axi:m:urn

points

d'Lnfle:xion

fi1"

o. + ~!'~t
~dtiî

t

accêlér'atio:o

nl:axim::un'1 . .

o

t

t

Figure 1.1 : Premier cycle de croissance et ses deux dérivés: vitesse et accélération. (Les échelles ne sont pas respectées) (Pineau H, 1965).

19

y

carô:ctère

cJoissance
. . ... . ,

.

acihevée

'Courbe de (J'ois.saflc,e
. .. ' ..'. '

.

te.rn ps t

vitf'sse d,e croissaru:e
. . .

. .

o
a[[éh~rati'ons (pfJsitlves) ... ~

t

a

t

malfonnaflâns.

Figure 1.2: Courbe de croissance de la taille et ses deux premières dérivés: vitesse et accélération. (Les échelles ne sont pas respectées) (Pineau H, 1965).

20

Selon Malina & al. (2004), la croissance de la stature de la naissance jusqu'au début de l'âge adulte, se déroule en quatre phases: la phase du gain rapide pendant la petite enfance et le début de la moyenne enfance, la phase du gain régulier pendant la moyenne enfance, . la phase du gain rapide pendant l'adolescence, la phase de l'augmentation lente jusqu'à l'achèvement de la croissance à l'état adulte. Dans une étude longitudinale, Kuczmarski & al. (2000) ont suivi la stature des garçons et des filles américaines de la naissance jusqu'à l'âge de 19 ans. D'après les courbes (Figure 1.3) la taille des filles et des garçons est similaire entre la naissance et l'âge de 13 ans. Vers l'âge de 14 ans, la stature des garçons est supérieure à celle des filles et reste supérieure j usqu 'à l'âge de 19 ans. Cette différence de taille caractérise le dismorphisme sexuel.

.

. .

cm Taille 180 (cm)170 160 150
1-40 '100 120 110 100 90 80" 10 60
50If
I

-

Garçon - - Fille

Age (années)
1ft 1ft I f I I J J II

o 123

456

7 a 910111213141516171819

Il'

Figure 1.3 : Courbe de croissance de la stature (garçons et filles) de la naissance jusqu'à l'âge de 19 ans (Kuczmarski & al, 2000).

21