Cette publication est accessible gratuitement
Lire

FOUR NATIONS 2012 L'ARGENTINE VEUT PRENDRE SON TOUR

1 page
Elle le souhaitait depuis longtemps, son voeu a été exaucé. Maintenant que l'Argentine a été inclue dans le Tri Nations, elle va pouvoir disputer des matches officiels de haut niveau chaque année. Et progresser à vitesse grand V.
Voir plus Voir moins
FOUR NATIONS 2012 L'ARGENTINE VEUT PRENDRE SON TOUR

En cette fin d'été, l'Argentine est face à un défi important. Pendant trois mois, elle va se mesurer aux sélections de l'hémisphère Sud dans le tout nouveau Four Nations (qui s'appelait avant Tri Nations). Pour les coéquipiers du Toulousain Patricio Albacete, c'est une première et ils ne veulent pas la rater : "On est heureux et excité de disputer cette compétition. Jusque-là, en dehors de la Coupe du monde, nous n'avions aucune compétition officielle dans l'année alors que les équipes européennes ont le Tournoi des Six Nations et les Sudistes avaient le Tri Nations.

Même si nous sommes nouveaux, nous ne sommes pas là pour faire de la figuration. Nous avons montré à de multiples reprises, notamment lors de notre match face aux Blacks lors de la dernière Coupe du monde que nous pouvions rivaliser avec les nations du Sud. Bien sûr, ce sera dur, mais nous allons nous battre avec tout notre coeur." Pour peut-être percer le secret de la réussite des All Blacks, grands favoris de la compétition, la sélection argentine s'est adjoint les services de l'ancien sélectionneur néo-zélandais Graham Henry, dans un rôle de consultant de luxe : "J'espère que mes idées ont été utiles pour permettre aux Pumas de s'améliorer. Ce tournoi est pour eux une grande opportunité et ne doit pas être une préoccupation. Nous pourrions être inhibés, mais nous pouvons aussi donner le meilleur" a-t-il déclaré dans la presse argentine. Pour les premiers pas des Ciel et Blanc, Santiago Phelan, l'entraîneur, a fait confiance à des joueurs qu'il connaît bien et a pris 18 joueurs qui évoluent en Top 14. Une liste sans surprise avec des joueurs comme Juan-Martin Hernandez ou Juan Imhoff qui peuvent tenir la draguée haute aux stars de l'hémisphère Sud, mais l'Argentine va éprouver de grosses difficultés pour bien figurer dans cette compétition car le niveau est extrêmement relevé, les stars et les meilleurs joueurs des équipes sont présents. Et les sélections australienne et sud-africaine très motivées après leur déception de la Coupe du monde. Malgré cela, les favoris restent les Néo-Zélandais pour John Kirwan : "C'est toujours une compétition enlevée, avec du jeu au large. Les Blacks font quand même figure de favoris. Ils ont un peu d'avance. L'Argentine pourrait créer des surprises, mais sur la durée elle aura plus de mal à tenir la distance." Dans les pronostics, les Argentins sont également derrière. A eux de déjouer tout ça et de montrer qu'ils ont leur place dans le concert annuel des meilleures sélections sudistes. On vous l'avait dit, le défi est important, mais les Argentins ont les moyens de le relever.

Les Blacks partent favoris !

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin