Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Hapkido - Introduction à l'art de l'autodéfense coréenne

De
128 pages
Le hapkido est une discipline martiale des plus passionnantes. Éclectique et pragmatique, elle consiste en un répertoire regroupant des milliers de techniques issues de tous les registres : attaques de mains, coups de pieds, blocages, esquives, clés articulaires, projections, roulades, lutte au sol, travail avec et contre armes, méditation et soins. Dans un langage clair, savamment illustré, ce livre d’initiation est incontournable pour qui se met en quête d’une étude sérieuse ou informative sur le sujet. Avec sa présentation à la fois concise, rigoureuse et objective, vous découvrirez non seulement les techniques de combat mais aussi l’histoire et la philosophie de cet art traditionnel coréen, cousin du célèbre taekwondo.

Marc Tedeschi est un instructeur d’arts martiaux mondialement connu. Il est titulaire d’une ceinture noire 5e dan en hapkido, discipline qui combine des techniques aux applications martiales et thérapeutiques. Il pratique le hapkido, le taekwondo, le judo, le jujitsu et le karaté, avec passion depuis plus de vingt-cinq ans. Il a su synthétiser ses multiples talents – fruits de cette expérience des arts martiaux, de son expérience de la création artistique et de l’écriture – pour créer de nombreux livres largement reconnus pour la qualité de leur conception et de leurs illustrations ainsi que pour la clarté du propos. Il a signé dix ouvrages de sa plume.
Voir plus Voir moins
quête de techniques de self-défense efficaces, leur
quants viennent à cette discipline pour satisfaire leur
spirituelles. Dans la société contemporaine, les prati-
très pragmatique assis sur de puissantes fondations
D’autres arts éclectiques Nous l’avons dit, le hapkido a donc progressivement pris la forme qu’on lui connaît aujourd’hui au cours e de la seconde moitié du XX siècle en intégrant des techniques et compétences propres à un vaste panel d’arts martiaux préexistants et triés sur le volet, et en les associant à un certain nombre d’innovations. Notez au passage que les sources d’inspiration pour le répertoire technique de la discipline ont également servi de fondement à plusieurs autres arts martiaux qui ont vu le e jour au cours du XX siècle. Il en va ainsi du taekwondo, du judo, de l’aïkido et du jujitsu moderne. Si ces disciplines martiales concentrent leur répertoire sur une unique grande famille de techniques, il en découle un certain nombre de similarités. Ainsi, le taekwondo – discipline qui évolue rapidement vers la pratique sportive au plan international – met-il en avant les techniques de frappe du poing et du pied. Le judo, quant à lui, est principalement un sport basé sur un panel de techniques de saisie et de projection; l’aïkido se caractérise par l’absorption non-violente de l’agressivité adverse et, pour ce faire, recourt à une kyrielle de clés articulaires, de saisies et de projections. De la même façon, le jujitsu est une discipline axée principalement sur les techniques de clés articulaires, de saisie et de projection; à la nuance près qu’il intègre une quantité restreinte de techniques de frappe.
bien implantés dans des régions bien spécifiques. Notez que vous trouverez des informations plus précises sur les relations qu’entretient le hapkido avec le monde plus global des arts martiaux dans les ouvrages de la collection :L’encyclopédie du combat.
10
I N T R O D U C T I O N
de la page suivante. Certaines d’entre elles sont peu
connues du grand public et limitées à des aires
géographiques spécifiques. Parmi elles, le taïchi-chuan
est certainement la plus diffusée, sachez toutefois que
cette discipline est très souvent amputée d’une partie de
son approche. Le kuk sool won et le hwa rang do – deux
arts martiaux coréens également – sont relativement
Notez que les techniques de hapkido ne se cantonnent pas au domaine de la self-défense mais abordent également ceux de la méditation et de la thérapie; pratiques qui tendent à renforcer la stabilité émotion -nelle, la paix de l’esprit et la confiance tout en apportant les bienfaits sanitaires que l’on connaît à d’autres arts comme le taïchi-chuan ou le chi-kung. En somme, on peut dire que le hapkido est un art de self-défense
Un certain nombre d’autres disciplines intégrant –
à l’instar du hapkido – plusieurs grandes familles de
techniques martiales sont inventoriées dans le tableau
découlent un certain nombre de malentendus quant à
À l’instar de moult arts martiaux en provenance
la méditation et la thérapeutique.
l’unité corps-mental-esprit, la perfection du caractère, la responsabilité sur le plan social et le recours approprié à la force. Toutefois, le hapkido se distingue des autres arts martiaux par la quantité de techniques fonda-mentales – plus de 1100 – modifiables à l’envie (suivant l’intuition du pratiquant) ou mutuellement combinables pour donner naissance à une infinie variété d’enchaîne-ments. Dans le cadre de la self-défense, ces derniers se caractérisent par un flot constant et ininterrompu de
d’Asie, le hapkido met en exergue la recherche de
breux sont ceux qui ont participé à son élaboration qui sont désormais installés et enseignent aux États-Unis. L’art est aujourd’hui pratiqué dans plus de 100 pays différents de par le monde et continue à essaimer rapidement.
complet. C’est pourquoi le hapkido possède l’un des arsenaux de techniques de self-défense les plus complexes, originaux et éclectiques du monde martial en général. Ce répertoire englobe toutes les grandes familles de techniques de combat: les coups de poing, les coups de coude, les coups de genou, les coups de pied, les blocages, les esquives, les saisies, les clés articulaires, les étranglements, les projections, les chutes, les roulades, la lutte au sol, les armes,
recherche d’une meilleure santé et pour leur dévelop-pement spirituel. Bien qu’il soit souvent comparé à l’aïkido, au taekwondo, au jujitsu, au judo et au taïchi-chuan, le hapkido est doté d’un répertoire technique bien plus vaste; des techniques adaptables – en consé-quence – à un éventail de situations bien plus ouvert. Il en découle que le hapkido est une discipline martiale adaptée à des individus de corpulence, de personnalité
Qu’est-ce que le hapkido? Le hapkido est un art martial coréen qui vit le jour au e milieu du XX siècle et qui prit rapidement son essor jusqu’à devenir une discipline d’envergure internationale. Pour l’élaborer, ses fondateurs se sont inspirés de
souvent entre une attitude hyper-agressive et une attitude
force de l’adversaire et l’approche stratégique alterne
ments circulaires coulants vous permettent d’absorber la
projection. Les déplacements constants et les mouve-
techniques de frappe, de blocage, de saisie et de
et de style de vie divers. Il est pratiqué aujourd’hui par
ce que le hapkido serait et ne serait pas.
Par ailleurs, si ce livre s’appuie sur le contenu de l’ouvrage de référence de plus de 1100 pages, il est important de ne pas perdre de vue qu’aucun ouvrage, aussi long soit-il, ne pourra prétendre à l’exhaustivité la plus totale dans le domaine du hapkido. C’est la raison pour laquelle je vous demande de ne pas croire que le fait d’étudier les techniques incluses dans les pages qui suivent vous dotera d’une maîtrise de l’art martial qu’est le hapkido. Cela n’est pas possible. En effet, approcher un art martial d’une manière à la fois responsable et sérieuse signifie l’étudier dans sa totalité, à savoir: son histoire, sa philosophie et sa technique. Si certains aspects du hapkido peuvent être assimilés en compulsant un livre, quantité d’autres ne seront intégrés qu’au prix de l’expérience directe que constitue une pratique rigoureuse et assidue sous l’œil averti d’un instructeur qualifié. Le livre, fût-il d’une irréprochable qualité, ne peut qu’amplifier ce processus d’apprentis -sage, sans toutefois le supplanter. Les artistes martiaux sérieux, désireux d’en apprendre davantage sur le hapkido, sont invités à se procurer l’ouvrage plus complet duquel celui-ci tire sa substance et à pratiquer avec sérieux, zèle et enthousiasme; car au final, ce qui importe le plus, ce sont la fréquence et la qualité des sessions de pratique.
plutôt défensive. Dans les deux cas toutefois, la puissance
vous cultiviez l’énergie interne.
Pour accroître l’efficacité de vos techniques de combat et
jouir d’une meilleure santé en général, il est essentiel que
découle de la mobilisation du corps dans son ensemble.
maintien de l’ordre, des militaires, des athlètes de haut
niveau, des handicapés, ou simplement des individus qui
des hommes et des femmes de tous âges, par des
enfants, des professionnels de la protection ou du
désormais acquis une envergure internationale. Nom-
cherchent à entretenir leur condition physique.
Le hapkido puise donc ses racines en Corée, mais il a
techniques et compétences propres à un vaste éventail
d’arts martiaux préexistants triés sur le volet et les ont
synthétisées puis associées à leurs propres innovations
pour donner naissance à un système de combat
Panorama e Depuis ses débuts au milieu du XX siècle, on peut qualifier le hapkido d’art de transmission orale, et les quelques ouvrages publiés depuis, à son endroit, sont quelque peu limités dans leur approche; cela est le fait de l’énormité de la tâche liée à l’organisation et à la présentation cohérente de la discipline d’un point de vue pédagogique. De ce manque manifeste de littérature
L’encyclopédie du combaten cinq volumes, la plus exhaustive consacrée à cette discipline, était publiée. C’est un ensemble de plus de 1100 pages comprenant plus de 9000 photographies et passant en revue pas moins de 2000 techniques martiales. Cette encyclopédie a été accueillie et qualifiée d’ouvrage de littérature martiale la mieux documentée jamais écrite. Néanmoins, tout le monde n’a pas besoin, ne souhaite, ni ne peut s’offrir un tel pavé sur ce sujet. C’est la raison pour laquelle l’auteur a lui-même rédigé le présent ouvrage d’introduction plus concis en vue de fournir au lecteur une vision plus générale du hapkido et de doter les novices d’éléments fondamentaux destinés à soutenir leur progression au cours des premiers mois de pratique.
Silat
Taekwondo
Chine
Taïchi-chuan
Corée
e XX siècle
Origine
Corée
e XX siècle
1966
Péninsule malaise
e XIV siècle
Issu d’arts martiaux originaires de Corée. Associe des techniques de frappe, de saisie, de projection, de maniement des armes, de soins ; pratique interne également.
Discipline sportive mélangeant sambo, judo, jujitsu, lutte et boxe thaïe ; associe techniques de frappe et de lutte au corps à corps. Arts mariaux originaires d’Indonésie, de Malaisie et des Philippines. Mélange frappes, saisies, armes et danse. Style proche du karaté mettant l’accent sur les coups de pied ; recours limité aux techniques de clés articulaires.
Sambo
Russie
Japon
Shooto (shoot wrestling)
Japon
1989
Corée/États-Unis
e XIX siècle
Birmanie
Cuong Nhu
Aiki-Jujutsu
Bando
Kuk Sool Won
Nippon Kenpo
Judo
e XV siècle
Vietnam
Associe les principales familles de techniques martiales : frappes, saisies, projections, maniement des armes, pratique interne et techniques de soins.
Rejeton du hapkido, du kuk sool won et d’autres arts martiaux coréens, système éclectique et complet.
Style de lutte appartenant au folklore russe mélangé à des éléments empruntés au judo, au jujitsu, et au freestyle wrestling.
1963
Caractéristiques
Pancrace grec mélangé à la boxe thaïe et à la savate ; associe des techniques de frappe et des techniques de lutte au corps à corps.
Date
Comparaison des différents arts éclectiques
1965
e XX siècle
Japon
Lua
Mu-Tau Pankration
Associe clés articulaires, saisies, projections ainsi qu’un nombre restreint de frappes.
Hapkido
Japon
e XX siècle
Rejeton du hapkido.
e XX siècle
e XX siècle
e XII siècle
Discipline sportive avant tout ; le judo associe des techniques de projection et de lutte au sol ; frappes limitées ; issu du jujitsu.
Associe des techniques empruntées au karaté, au judo et à l’aïkido.
Combine des techniques de hapkido, de taekwondo, de kung-fu Shaolin et de karaté Shito-ryu.
Mélange de karaté Shotokan, d’aïkido, de judo, de wing-chun, de vovinam, de taïchi-chuan et de boxe.
Combine des techniques de frappe, de saisie, de projection, de maniement des armes et des arts internes ; pratiqué surtout à des fins thérapeutiques aux États-Unis.
e XIV siècle
Associe clés articulaires, saisies, projections, et, accessoirement, quelques techniques de frappe.
Style peut-être éteint de nos jours. Associe des techniques de frappe à des techniques de lutte ; sa pratique reposait largement sur une connaissance approfondie de l’anatomie humaine.
Associe karaté, judo, jujitsu, kendo, bojutsu, et shiatsu ; recourt à des mouvements circulaires souples.
11
États-Unis
Associe karaté, judo, jujitsu, kenpo et boxe chinoise ; style né du travail de cinq fondateurs.
e XX siècle
Système composé de compétences martiales traditionnelles en Corée : frappes, saisies, projections, armes, techniques de soins, et arts internes.
Corée
Japon
Corée
Hwa Rang Do
1947
e XVII siècle
e XX siècle
Japon
Corée
Hawaï
Japon
e XVIII siècle
Associe des techniques de frappe à des techniques de lutte au corps à corps. Met l’accent sur le retrait initial et les offensives depuis l’extérieur de la garde adverse.
Clés articulaires, saisies et projections non-violentes ; frappes occasionnelles ; issu du aïki-jutsu.
e XX siècle
Hawaï
Grèce/États-Unis
e XX siècle
Aikido
Shintaido
Cha-yon Ryu
Kajukenbo
Jujitsu
Han Pul
Hanmudo
Art Martial
À l’instar des gens, les arts martiaux sont, au moment de leur genèse, dotés d’une
structure essentielle qui les caractérisera toute la durée de leur existence. Pour une
personne, on parlera alors de sa « nature véritable »; et c’est ce panel de caractéristiques
qui singularise toute chose, qui la distingue de toutes les autres. Aussi, il est essentiel de
comprendre notre véritable nature, cela nous aide à déterminer le cours des événements
propres à nous faire mûrir et nous enrichir. Il en va de même dans le domaine martial:
tout pratiquant doit s’atteler à étudier les racines de son style ; ce sont elles qui
H I S T O I R E
définissent l’art, qui déterminent la manière dont il va évoluer et sa maturation au fil du
temps. Pour les novices, l’approche historique sera l’occasion de se relier au passé et à
une tradition qui englobe le « soi » du pratiquant; les maîtres, quant à eux, ne peuvent
en faire l’économie s’ils souhaitent faire partie d’un art martial vivant et en perpétuelle
évolution comme le hapkido. Ainsi, une connaissance globale des origines, de la
philosophie et des techniques propres à cette discipline nous permettra de nous appuyer
sur ses bases solides sans entraver en quoi que ce soit notre liberté d’expression et tout
en respectant ses qualités essentielles et singulières.