Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Jenkins, la bonne pioche toulonnaise

2 pages
C'est la première fois qu'il quitte son pays. Et pour une première fois Gethin Jenkins a fait le grand saut puisqu'il rejoint le sud de la France et Toulon. Une sacrée recrue pour le pack du RCT.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

TABANOU FAIT UN TABAC À DORTMUND

de le-foot-gazette-des-transferts

MATUIDI SE RAPPROCHE DE NAPLES

de le-foot-gazette-des-transferts

Jenkins, la bonne pioche toulonnaise

Avec la retraite de Laurent Emmanuelli, le RCT était à la recherche d'un pilier d'expérience. Et une fois de plus, le président n'a pas lésiné sur les moyens puisqu'il a tout simplement convaincu Gethin Jenkins de rejoindre la Rade. Jenkins, c'est le pilier titulaire de la sélection galloise qui domine le rugby européen. Etre titulaire au Pays de Galles aujourd'hui, ça donne une idée de la qualité d'un joueur. Un joueur qui avait exclusivement joué dans son pays jusqu'à présent, mais qui avait envie de changer d'air après avoir fait la majeure partie de sa carrière aux Cardiff Blues : "J'avais aussi une proposition de Bath, je serais resté plus près de chez moi, mais sincèrement, je voulais me fixer un nouveau challenge. Toulon m'offre aujourd'hui l'opportunité de franchir un nouveau palier dans ma carrière et je compte bien en profiter. J'ai beaucoup discuté avec mon sélectionneur Warren Gatland et je lui ai bien signifié mon désir de rejoindre Toulon pour progresser et franchir un nouveau cap. Notamment en mêlée, je pense encore améliorer mes capacités dans ce championnat qui est probablement le plus compétitif au monde." Si c'est au poste de pilier que Jenkins s'est révélé, c'est au poste de troisième ligne aile 6 ou 7 qu'il a débuté dans le rugby à Pontypridd avant de passer en 1ère ligne.

"J'ai été très impressionné par le nombreux public toulonnais et la ferveur qui régnait dans les tribunes"

Un choix judicieux qui fait de lui aujourd'hui l'un des meilleurs piliers du monde. Il est très véloce malgré son physique et il est aussi polyvalent puisqu'il peut évoluer au poste de pilier droit ou de pilier gauche. Une aubaine pour Bernard Laporte qui aura plus d'options en première ligne. En attendant de séduire ses futurs supporteurs sur le terrain, Gethin Jenkins a, lui, déjà été séduit par ce qu'il a vu depuis qu'il est arrivé à Toulon : "Quand on voit jouer l'équipe de Toulon, on s'aperçoit vite que c'est une grande équipe. Et quand on découvre les conditions de travail et les infrastructures, on se dit que c'est ce qu'il faut à un joueur de rugby pour s'épanouir et améliorer son bagage rugbystique. Les conditions de travail sont idéales ici, je sens que la saison va être belle." Titulaire lors de la finale du Challenge Européen en 2010 face à... Toulon, Gethin Jenkins garde aussi un grand souvenir de cette rencontre face à son futur club. Et pas seulement parce qu'il avait remporté le trophée : "C'est un de mes meilleurs moments de ma carrière avec les Cardiff Blues. J'ai été très impressionné par le nombreux public toulonnais et la ferveur qui régnait dans les tribunes. C'est vrai que c'est très excitant de jouer pour des supporteurs aussi chaleureux. Ce souvenir a aussi pesé dans ma décision de venir ici." Comme quoi, les défaites n'ont pas que des effets négatifs. Parfois, elles peuvent amener de bonnes choses même quelques années plus tard.

Gethin Jenkins Né le 17 novembre 1980 à Llanwit Fardre (Pays de Galles) 1m88 -120 kg - Pilier

Clubs successifs : Pontypridd (1994-2000, Pays de Galles), Celtic Warriors (2000-2004, Pays de Galles), Cardiff Blues (2004-2012, Pays de Galles), Toulon (depuis juillet 2012)

Palmarès : Vainqueur du Grand Chelem (2005, 2012), vainqueur du Challenge Européen (2010) International gallois

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin