Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

L'APPRENTI MARIN

De
275 pages
Passionné de voile, il fait ses débuts en écriture, relatant ses aventures lacustres et marines. Il exerçait la profession d'ingénieur en mécanique. Il est retraité et navigue actuellement en Méditerranée à bord de son yacht « Diaita » qu'il a construit de ses propres mains à partir d'une coque nue. L'ouvrage, de par son titre, montre la modestie de l'auteur devant les éléments et la somme d'expériences et de connaissances nécessaires pour mener à bien la construction navale et la navigation en mer. Il adopte un style humoristique pour relater les aventures réellement vécues et les gens de rencontre.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2
Titre
L’Apprenti marin
3
Titre Serge Ginggen
L'Apprenti marin
Aventures lacustres et marines
Écrits intimes
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.comISBN : 2-7481-8886-1 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748188868 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8887-X (livre numérique) ISBN 13 : 9782748188875 (livre numérique)
6
L’APPRENTI MARIN
. Pourquoi ce titre : « L’APPRENTI MARIN » ? Parce qu’il faut rester modeste en face de la mer, comme en montagne, apprécier les risques et prendre son temps. Combien d’accidents auraient été évités si les Parisiens, venus à Zermatt pour gravir le Cervin, avaient su renoncer par ce temps bouché avec une météo déplorable… ou si les petits Suisses, avides de grand large, étaient restés au bistrot à Saint-Malo plutôt que de partir vers les Anglo-normandes avec un 8 Beaufort annoncé !L’auteur a été saisi du virus de la voile à 22 ans, après maintes aventures sur le lac avec son « Snipe », a construit un « Rival 32 » à partir d’une coque nue. En parallèle, il fit ses premières armes en mer sur un vaillant « Golif » ainsi qu’une « Frégate ». Il équipa son « Rival 32 » en conséquence, l’inscrivit sous pavillon suisse au nom de « DIAITA » (qui signifie « mode de vie »…). Il traversa alors sur la Corse à deux reprises puis en fit le tour. Il monta aussi
7
L’APPRENTI MARIN
les échelons de la hiérarchie, fut nommé responsable pour les examens en vue de la délivrance des permis mer pour le CCS, mandaté par l’Office de la Navigation à Bâle, pour les cantons de Vaud, Neuchâtel et Valais. Puis il commença une carrière de skipper au CCS lémanique, comme responsable de croisières, au comité, puis enfin skipper I au CCS central à Berne.Les histoires vécues sont authentiques, les personnes citées qui reconnaîtraient leur nom ou prénom dans cet ouvrage devraient considérer qu’il s’agit d’un pur hasard…
8
L’APPRENTI MARIN
Dédicace à tous les passionnés.Mon ami Wolfgang compose avec le vent.C’est un passionné, il ne navigue plus guèreAyant eu sa part de joie et de galère.Dès qu’une tempête est annoncée il se rend sur le quaiOu sont amarrés les grands voiliers.Tel un marionnettiste il agite en tout sens ses brasSancho Panza en serait resté béat. .Le vent monte et il suggère au Bosco de réduire la voilure.Il tire sur des ficelles imaginaires ;les matelots arisent les voiles.Les cheveux fous au vent il écoute religieusementLe sifflement dans les haubans.Soudain il hurle « Nous ne passerons pas le cap tribord amureLe vent est monté d’un cran, il faut virer et ariser ensuite »« Parés à virer ? ». A nouveau il tire sur ses ficelles.« Barre à tribord toute. Libérez le winch bâbordEt bordez à fond l’écoute sur tribord »Les voiles battent, le gréement gémitVite ilfaut mettre au bas ris.
9
L’APPRENTI MARIN
Il est ravi car un grain violent s’abat sur la landeEt les bateaux donnent de la bande.Un goéland lutte contre le vent en vol stationnaireRenonce et amorce un beau virage sur l’aile.Pensif il admire la facilité de l’oiseau à se jouer des éléments.Soudain le charme est rompuPar un message malvenuSa femme lui rappelant sur son portableQue c’est l’heure de se mettre à table…
10