Méditations sur la chasse

De
En ce début de XXIe siècle, la chasse n'a pas bonne presse. Mais pourquoi donc l'Homme contemporain pratique-t-il encore cette activité immémoriale qui apparaît anachronique à certains? Le philosophe espagnol José Ortega y Gasset répond à cette question en explorant l'âme humaine et en révélant les pulsions profondes et identitaires qui animent le chasseur. À l'instar des animaux, celui-ci, une fois dans la nature, devient l'homme en alerte qui retrouve le sens profond de sa place dans la cohorte des vivants. Pour y arriver, selon Ortega, le chasseur doit librement renoncer à la suprématie de ses moyens. Redevenir un noble prédateur passe donc par un dépouillement, voire une certaine austérité, sans laquelle l'humain se rebranche difficilement sur le plaisir profond de la chasse et la communion intime avec la nature. À l'animal prédateur, la chasse procure la nourriture, donc la vie. À l'homme elle propose une véritable expérience intérieure.Considéré en Espagne comme le maître incontestable, le philosophe José Ortega y Gasset a connu une brillante carrière universitaire et internationale. Sa pensée occupe une position privilégiée dans la philosophie espagnole du XXe siècle. Il était avant tout un pédagogue qui cherchait à influencer l'évolution sociale et politique de son pays. Il a laissé une œuvre considérable et fondé plusieurs institutions et fondations culturelles.Récipiendaire de nombreux prix, le chroniqueur Louis-Gilles Francoeur commente et décrit l'actualité environnementale depuis plus de vingt-cinq ans dans les pages du quotidien montréalais Le Devoir. Défenseur de la biodiversité, amant de la nature et pourfendeur des pollueurs, Louis-Gilles Francoeur pratique aussi la chasse, la pêche et plusieurs autres activités de plein air.
Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896644384
Nombre de pages : 150
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Méditations sur la chasse
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le soufisme

de editions-eyrolles

suivant